Encyclopédie Wikimonde

Réfléchir et agir

Aller à : navigation, rechercher

Réfléchir et agirLa page Modèle:Infobox/Pictogramme/presse.css n’a pas de contenu.
Image illustrative de l’article Réfléchir et agir

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Trimestrielle
Genre Politique, extrême droite, mouvance identitaire
Prix au numéro 7,00 euros
Diffusion 7 000 ex. (2017)
Date de fondation 1993
Ville d’édition Toulouse

Directeur de publication Violetta Bot
Rédacteur en chef Pierre Gillieth
Georges Feltin-Tracol
ISSN 1273-6643
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 574 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Réfléchir et agir  — sous-titrée Revue autonome de désintoxication idéologique — est une revue trimestrielle française fondée en octobre 1993 par Éric Rossi[1],[2] (alias Pierre Gillieth)[3].

Positionnement

La revue revendique un regard « non conformiste[Quoi ?] » sur la politique et la culture européenne, ainsi qu'un positionnement « européiste, païen[4], anti-utilitariste, socialiste, anticapitaliste, « greciste », identitaire et radicalement antisioniste »[3]. Explicitement antimaurrassiens et considérant que la religion chrétienne « avait préparé la voie à l'antiracisme moderne[5][réf. insuffisante] », les animateurs de la revue expriment un point de vue original au sein de l'extrême droite, en ce qu'ils critiquent le « folklorisme[6] », le passéisme, ou le « tout-électoral » de la plupart des formations de ce milieu[réf. nécessaire].

Le magazine se situe à l'extrême droite sur l'échiquier politique, avec une ligne éditoriale nationaliste-identitaire qui entend lutter contre le libéralisme-libertaire, le mondialisme et le sionisme[réf. nécessaire].

La revue publie en fin (ou en début) d'année un numéro hors-série réservé aux abonnés. Le premier (2014) a été consacré à des auteurs des différentes mouvances d'extrême-droite ((Edouard Drumont, Robert Brasillach, Julius Evola, Maurice Bardèche, Lucien Rebatet, Jean Mabire, etc...), comme à des écrivains moins politisés (Montherlant, Henri Vincenot)[7],[8]. Celui de 2016 a été consacré à d'autres figures considérées comme des références à l'extrême droite (Georges Sorel, Corneliu Zelea Codreanu, Cioran, Schopenhauer etc...)[9]. Le numéro de 2018, intitulé "Les Révolutions nationales du XXème siècle en Europe" regroupe des articles consacrés à Mussolini, Franco, Hitler, Dolfuss, le Dietsland ou Metaxas[10].

Historique

Réfléchir et agir a d’abord été un fanzine photocopié[réf. nécessaire] [11] avant de devenir en 1996 une revue imprimée[12], diffusée depuis 2007 par 11 librairies livrées par les MLP et tirée à près de 5000 exemplaires[réf. nécessaire].

Proche de Terre et Peuple de Pierre Vial, Réfléchir et agir avait été tenté par un rapprochement avec le Bloc identitaire en 2007, ce qui ne se fera finalement pas[réf. insuffisante][13].

Entretiens

La revue a effectué de nombreux entretiens avec des personnalités proches de sa sensibilité tels A. D. G., Brigitte Bardot[14], Gaston-Armand Amaudruz[15], Jean Raspail[16], Konk[17] ou Vladimir Volkoff[18], Jean-Marie Le Pen[réf. insuffisante][19], Piero San Giorgio, Jérome Bourbon, Gabriele Adinolfi, David Duke, Robert Ménard, Bruno Mégret, Béatrice Bourges, etc.

D'autres auteurs et historiens, peu ou pas engagés politiquement, ou n'ayant pas de lien avec les mouvances d'extrême droite, lui ont également accordé des entretiens : Brigitte Lahaie, Éric Zemmour[20], Francis Lacassin, Jacques Heers, Jacques Martin, Jean Tulard, Michel Mohrt[21], Renaud Camus[22], Varg Vikernes, Jean-Paul Bourre, Farida Belghoul, Dieudonné, etc .

Controverse

En novembre 2017, David Rachline, à la tête du pôle communication du Front national, fait l'objet d'accusations médiatiques[Quoi ?] pour avoir donné une interview à Réfléchir et agir[23]'[24].

Annexes

Bibliographie

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 466 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 574 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Notes et références

Notes

Références

  1. Ancien militant des JNR et du cercle national des étudiants parisiens (CNEP), employé de la Société d'études et de relations publiques (SERP) et militant de Terre et Peuple, il est l'auteur d'un mémoire universitaire intitulé Jeunesse française des années 1980-90 : la tentation néo-fasciste, LGDJ, 1995[réf. nécessaire].
  2. « Desintoxication culturelle online », (consulté le 17 novembre 2017)
  3. 3,0 et 3,1 Portrait d’une revue néofasciste pure et dure française, article de RésistanceS.be 15 décembre 2005
  4. « Quand Marine Le Pen confond son extrême droite et son extrême gauche », sur lemonde.fr, (consulté le 20 novembre 2017)
  5. Notes de lecture, n° 29 de R&A, été 2008, p. 58.
  6. « Dans une France où jamais le sentiment antimondialisation et anticapitaliste n'a été aussi fort, allons-nous continuer à écouter des clowns qui parlent encore de “vraie droite”, de “droite nationale”, ceux-là mêmes qui n'ont rien compris au mouvement social de 1995, ces réacs qui nous détestaient crier hier au FNJ “ni gauche ni droite, français !”, ceux qui sont toujours contre les grèves (sans chercher à comprendre) ? Allons-nous continuer à incarner cette extrême-droite ringarde, néosolidariste, qui ne propose rien en matière économique et sociale ? (…) Cette justice sociale, sachons l'incarner, mieux qu'en étant de simples opposants, de folkloriques braillards bien dans la tradition potacho-gudarde sérile (tant elle évite de se fatiguer les neurones) ! Il n'est que temps. » (P. Gilleth, « La maladie infantile du fascisme français », n°30 de R&A, automne 2008, p. 34).
  7. « Notice de périodique », sur bnf.fr, (consulté le 17 novembre 2017)
  8. « R&A hors-série n°1 | réfléchir et agir », sur reflechiretagir.com (consulté le 3 août 2018)
  9. « Downloads | réfléchir et agir », sur reflechiretagir.com (consulté le 3 août 2018)
  10. Collectif, « Les Révolutions nationales en Europe au XXème siècle », Réfléchir & Agir,‎
  11. « REFLEXes | Quand on est faf et prétentieux…, Réfléchir ou Agir il faut choisir ! », sur reflexes.samizdat.net (consulté le 3 août 2018)
  12. « Notice de périodique », sur bnf.fr, (consulté le 17 novembre 2017)
  13. « À peine créée, déjà en crise », Altermedia, 10 juillet 2007
  14. « Nos racines généalogiques : A la découvert des racines de…Brigitte Bardot », Terre et Peuple Magazine, no 23,‎ , p. 22
  15. « Ubu justicier au premier procès de Nuremberg », Terre et Peuple Magazine, no 38,‎ ete 2011, p. 48
  16. « Le Royaume de Borée », Terre et Peuple Magazine, no 49,‎ , p. 51
  17. « Tout le monde il est français », Terre et Peuple Magazine, no 30,‎ , p. 20
  18. « Manuel du politiquement correct », Terre et Peuple Magazine, no 9,‎ janvier fevrier 1995, p. 25
  19. « Citations Politicien Jean-Marie Le Pen », sur leparisien.fr, (consulté le 17 novembre 2017)
  20. « Liberté d’expression : Zemmour trouble-fête », Terre et Peuple Magazine, no 60,‎ , p. 6
  21. « Glossaire », sur terreetpeuple.com, (consulté le 17 novembre 2017)
  22. « Les soutiens de Renaud Camus doivent faire réfléchir la communauté juive », sur The Times of Israël, (consulté le 20 novembre 2017)
  23. « Interview de Rachline à une revue identitaire : "Il ne savait pas", dit Le Pen sur RTL », sur rtl.fr, 19/112017 (consulté le 20 novembre 2017)
  24. « Des membres du FN interviewés dans une revue négationniste française », sur timesofisrael.com, (consulté le 21 décembre 2017)


Cet article « Réfléchir et agir » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).