Encyclopédie Wikimonde

Rencontres en Nomadie

Aller à : navigation, rechercher

Erreur de script : le module « Formatage du titre » n’existe pas.

Rencontres en Nomadie est un film documentaire français réalisé par Frantz Glowacki et sorti le .

Synopsis

Film documentaire de 82 minutes produit par l'association Coeurel

Ce film a pour objectif de mieux faire connaître la communauté des "gens du voyage", ou plutôt les "citoyens itinérants".

Il permet de donner la parole à des responsables d'association qui œuvrent pour changer le regard des gens mais aussi à de simples voyageurs qui racontent les discriminations dont ils sont les victimes .

Le but de l'association porteuse du projet (coeurel) et du réalisateur était de partir à la rencontre des voyageurs et de montrer que leur mode de vie et leurs coutumes ne sont pas un obstacle à des relations apaisées entre nomades et sédentaires.

Fiche technique

  • Réalisation : Frantz Glowacki
  • Scénario : Frantz Glowacki
  • Musique : Bertrand Le Guillou, Jahken Rose[1], Gypsis Fusion
  • Photographie : Patrick Plessier, Samuel Glowacki, Frantz Glowacki
  • Montage : José de Magalhaes, Patrick Plessier, Frantz Glowacki
  • Son : Lukas Glowacki
  • Production : Patrick Plessier
  • Société de production : Association Coeurel[2]
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France
  • Langue originale : français
  • Format : Numérique
  • Date de sortie :

Distribution

De simples voyageurs, mais aussi :

  • Remy Viénot, Président de Espoir et Fraternité Tsigane
  • Milo Delage, Président de France Liberté Voyage[3] et membre de la Commission Nationale Consultative des Gens du voyage[4]
  • Raymond Gurême[5], interné dans les camps et résistant français pendant la 2e guerre mondiale
  • Joseph Dorkel, membre influent de la communauté tsigane en France

Production

Naissance du projet

À l'origine ce film ne devait être qu'une série de portraits réalisés sur le territoire sur lequel intervient l'association COEUREL, à savoir Melun (77). Mais le film a finalement donné lieu à un tour de France et permet de brosser un portrait du monde nomade au XXIe siècle en France.

Réception

Ce film a été produit par l'association Coeurel, son but étant de construire un objet pédagogique afin de mieux faire comprendre le monde des voyageurs. Ce film a été produit avec un très petit budget, le réalisateur s'est déplacé en camping car sur les différentes aires d'accueil des citoyens itinérants pour recueillir leur parole.

Projections publiques

  • Ce film a été présenté pour la première fois dans le cadre du Festival des Solidarités[6] 2017.
  • Il a été projeté le à 19h au TAP Castille, place Leclerc, Poitiers dans le cadre de la Quinzaine contre le racisme et les discriminations[7]
  • Il fait partie de la programmation du festival "Itinérances Tsiganes" 2018[10], une projection est prévue le 24 à la Médiathèque du Bachut[11], à Lyon.

Réception

Notes et références

  1. Avant-première au Festival des Solidarités 2017[12]
  2. Projection pour l'exposition Mondes Nomades du Musée de l'Histoire de l'Immigration[13]
  3. Projection à l'Escale de Melun, article du Parisien[14]
  4. Projection pour "le mois du doc" 2018[15]
  5. Projection au Festival "Itinérances Tsiganes" 2018[16]

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).