Encyclopédie Wikimonde

Reynald Drouhin

Aller à : navigation, rechercher

Reynald Drouhin (Paris, 1969) est un artiste plasticien français, il vit et travaille à Paris et à Rennes[1].

Il a suivi des études d'arts plastiques à l'Université Paris 1 (Maîtrise, 1994) et à l'École nationale supérieure des beaux-arts (DNSAP, 1998).

Reynald Drouhin a entre autres présenté son travail à la Biche de Bere Gallery Natural/Digital (2005), à Confluences (2003), à la galerie Public (2001), au Festival international d'arts multimédias urbains à Belfort, à la biennale de Montréal (2000) et à la manifestation internationale vidéo & art électronique organisée par Champ Libre (1999). Il a également participé à Imagina à Monaco (1998), à ISEA (1997) à Chicago, aux Ateliers de Rennes, biennale d'art contemporain (2010).

Il a reçu plusieurs prix et mentions dont la bourse départementale d'aide individuelle à la création du Musée d'art contemporain du Val-de-Marne (MacVal) (2005)[réf. nécessaire], le Grand Prix Scam de l'œuvre d'art numérique interactive avec incident.net (2003)[réf. nécessaire], le Prix vidéo du FIAV à Tanger (2001)[réf. nécessaire], le Grand Prix au Cyberfestival à Rueil-Malmaison[réf. nécessaire] ainsi que le prix Multimédia de la DRAC Auvergnes-Vidéoformes avec incident.net(1999)[réf. nécessaire]. Il a accompli plusieurs résidences : à Européo en Italie (2001), au CICV à Belfort (2000-01), au C3 à Budapest (2000) et à Carnegie Mellon University à Pittsburgh (1997).

Il est actuellement artiste-enseignant aux Beaux-Arts de Rennes, membre du collectif incident.net depuis 1996, participant au groupe de recherche Norma, et initiateur du projet pédagogique en ligne Métazimut.

Depuis plusieurs années, Reynald Drouhin utilise les pratiques numériques de la vidéo, de l'image et de l'Internet ; sur les notions d'appropriation et de détournement de documents. Il utilise les spécificités du Web : les moteurs de recherches d'images, le temps réel, l'éphémère, le “hacking” de ressources. Il a réalisé des projets, sur le fragment : Des Fleurs, J'eux, Om, Rhizomes, sur des visualisations en temps réel à l'aide de webcams : TimesSquare, !C!, ou de moteurs de recherches d'images : Des Frags, Timescape, Incidence. Il a également travaillé sur des projets de vidéos et DVD non-linéaires : Red, BetaGirl, Revenances, Histoire(s), Spaltung, Re-mix, etc.

Œuvres principales

  • Des_Frags (2000)
  • Rhizomes (2001)
  • Cité (2008), bois brûlé et socle en Plexiglas, 79×79×158 cm.

Notes et références

  1. Présentation de Reynald Drouhin sur le site des Ateliers de Rennes, biennale d'art contemporain.

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Article publié sur Wikimonde Plus.