Encyclopédie Wikimonde

Rima Olga Shaw

Aller à : navigation, rechercher

Rima Olga Shaw est une artiste peintre , illustratrice et graphiste française, née en à Cambridge, Massachusetts aux États-Unis. Elle vit et travaille à Paris et dans le Lot.

Biographie

Rima Olga Shaw est la fille du sculpteur américain Donald Edward Shaw (1934, Boston - 2015, Las Vegas, Nouveau-Mexique)[1]. Par les ancêtres du côté maternel, elle est reliée entre autres à Abel Gay, peintre français de l'École Lyonnaise du paysage, (XIXème/XXème siècle)[2] et au magistrat gastronome Jean-Anthelme Brillat-Savarin, auteur de la Physiologie du goût.

Enfant, à l’âge de 5 ans, elle a été photographiée par Douglas Kirkland (en), qui a réalisé un reportage sur elle dans le Paris élégant des années 60 paru dans le Look Magazine du 2 juillet 1963[3].

Après s’être formée à l’école des Beaux-arts d’Aix-en-Provence, elle participe en 1983 au Festival International d’Art Graphique d’Osaka au Japon.

En 1986, elle peint l'unique portrait de l’écrivain Anne Serre.

En 1990, elle épouse le peintre Pascal Vinardel ; ils ont une fille, Anna, née à Paris en 1995.

En 1991, elle réalise le monogramme et la maquette de couverture pour les collections des éditions La Bibliothèque, Paris[4].

En 1995, en collaboration avec le Musée Albert Kahn, elle illustre par une dizaine de lavis et de dessins, le livre Albert Khan, Les jardins d’une idée, texte de Pascal de Blignières, dans la collection Les Utopies de la Bibliothèque[5].

En 1998 et 1999, elle a conçu la calligraphie de deux ouvrages publiés par les éditions Nathan, Pêches de rêve[6] et Montagnes de rêve[7].

En 2007, elle réalise sur commande pour Anne de Staël une icône représentant un Saint Basile portant le livre des clefs de la philosophie.

En 2011, elle co-dirige la conception éditoriale de la monographie Pascal Vinardel, une œuvre[8], parue en 2012 aux éditions Mezzo.

De 2013 à 2017, elle a dirigé la conception éditoriale des catalogues des œuvres de Pascal Vinardel pour les expositions de 2013, 2015 et 2017.

Expositions personnelles

  • 2000 et 2002 : Espace l'Harmattan, Paris
  • 2005 : Galerie Visconti, Paris
  • 2014 à 2017 : Les affinités inédites de la nature, natures mortes à la galerie Francis Barlier, Paris[9]

Références

Bibliographie

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).