Encyclopédie Wikimonde

Séga Diarrah

Aller à : navigation, rechercher
Séga Diarrah
Naissance 1er décembre 1982
Bamako, Mali
Nationalité Malienne
Diplômé de Institut des Hautes Études en Sciences de l'Information et de la Communication CELSA
Profession Politologue, Journaliste
Spécialité Afrique de l'Ouest, Sahel
Site internet https://diarrah.org
Médias
Pays Mali
Média Maliactu

Séga Diarrah, né le à Bamako, est un politologue, chef d'entreprise, journaliste et consultant malien.

Fondateur du journal en ligne Maliactu en 2007[1], il dirige actuellement Tauraco[2], une société spécialisée dans le conseil en stratégie, gestion et communication.

Biographie

Origines et études

Séga Diarrah est né le à Bamako, dans une famille modeste. Son père, Moussa, était un partisan du régime de Modibo Keita.

Il obtient le Baccalauréat au lycée technique de Bamako. Il entre à l'Institut universitaire de gestion de Bamako. En , il en sort major. Son classement lui permet de devenir Chef de Projet pour la mise en place d'un centre de technologie postale[3] à la Poste.

En 2007, il fonde avec son frère Salif Diarrah le journal en ligne Maliactu. Il se contente par la suite d'y être éditorialiste.

Il obtient une bourse d'étude pour poursuivre ses études en Suisse. Il obtient le diplôme d'ingénieur de l'École polytechnique fédérale de Lausanne en 2008 [4].

Il suit également la formation de l'Institut d'études politiques de Paris dont il est diplômé en 2015 (Politiques et management du développement)[5].

Il obtient en 2018 un Master of business administration (MBA) de l'École des hautes études en sciences de l'information et de la communication - Celsa de l'Université Paris Sorbonne[6].

Carrière internationale

Après avoir travaillé pour le compte de grands groupes internationaux (British American Tobacco, Automatic Data Processing, Axa, Dassault Systèmes), il crée l'entreprise Tauraco à Londres[7] et en France[8] dont il assure la direction.

Critiques et controverses

Experts sur le Sahel

En , il forme un collectif d'intellectuels maliens pour dénoncer des « experts » français à cause de leurs analyses à connotation ethnique, jugées potentiellement désastreuses sur la situation du pays[9].

Armée malienne

En 2020, alors que les Forces armées maliennes sont attaquées régulièrement par des groupes terroristes, il crée une polémique avec la publication de l’utilisation d’un avion militaire par des proches d’un homme d’affaires[10].

Menaces

En , Il affirme à Associated Press avoir subi des menaces à la suite de la diffusion d'un reportage sur des disparitions extrajudiciaires au Mali[11],[12]. Cette menace rejetée par le ministre malien de la Défense a été confirmée par le Comité pour la Protection des Journalistes[13].

Publications

  • La Blockchain dans la prévention et la gestion des conflits sociaux en Afrique : cas du foncier au Mali[14]
  • Mali : Il est temps de décider[15]
  • Emploi des jeunes au Mali[16]

Notes et références

  1. NewsBank, inc., Mali Actu [HT Digital], Maliactu, Journal d'information et d'actualite du Mali (OCLC 1097118616) [lire en ligne (page consultée le 2020-07-25)] 
  2. « Dirigeant d'entreprise Française », sur verif.com
  3. centre de technologie postale
  4. http://epfl.academia.edu/S%C3%A9gaDiarrah EPLF]
  5. Alumni Sciences Po, « l'Association des Sciences-Po - Fiche profil », sur sciences-po.asso.fr (consulté le 25 juillet 2020)
  6. « Page LinkedIn de Séga DIARRAH », sur linkedin.com (consulté le 25 juillet 2020)
  7. [1]
  8. Tauraco France
  9. « Le Monde », sur lemonde.fr, (consulté le 25 juillet 2020)
  10. « France24 » (consulté le 25 juillet 2020)
  11. « Refword », sur UNHCR
  12. « Malian site says it got threats over AP story », sur apnews.com, (consulté le 25 juillet 2020)
  13. [2]
  14. Blockchain
  15. Mali : Il est temps de décider
  16. Emploi des jeunes au Mali

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).