Encyclopédie Wikimonde

Saša Milivojev

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Saša Milivojev (Sacha Milivoyév) est un écrivain, poète, journaliste et analyste politique renommé. L'un des chroniqueurs les plus lus de Serbie, il est l'auteur de cinq livres et de nombreux articles publiés dans divers quotidiens. Il est l'auteur du roman "Le garçon de la maison jaune"[1] et de discours politiques. Son travail a été traduit dans une vingtaine de langues à travers le monde.

Biographie

Né en 1986. à Zrenjanin (Yougoslavie, Serbie), où il a terminé L'École secondaire de musique. Il a chanté dans l'oratorio "Le Roi David" écrit par Arthur Honegera, et dans Philharmonique Arcadique (Roumanie). Après avoir fini l'école secondaire de musique il a dirigé son objectif vers les études de philologie à l'université de Belgrade, où il est devenu étudiant diplômé du Département pour l'étude de la littérature serbe et la langue. Il est l'auteur de quatre recueils de poésie: "Le secret derrière le souffle" (publié par Narodna knjiga, Belgrade, 2006); "Première fois" (Association culturelle et éducative, Kruševac, 2008); "Quand la luciole s'envole" (en serbe, anglais et en arabe, Filip Višnjić, Belgrade, 2010); "Recette d'Amour" (Association culturelle et éducative, Kruševac, 2010) et nouvelle choquante "Un garçon de la maison jaune" (droits dauteur édition, Belgrade, 2011). Il a reçu de nombreuses prix et a été inclus dans plusieurs anthologies de poèmes importants: "Mouette de Pannonie XIX"[2], "Les sources des mineurs XIX"[3], "Allee fuligineuse XIX"[4]...

Depuis 2008. en tant que chroniqueur, il écrit pour La Politique la rubrique "Les regards[5],[6]" et pour une émission de television également issue par "Politika". Depuis 2009. Il écrit colonnes dans "La justice", qui traite l'étude analytique et synthétique de l'histoire récente et actuelle des Serbes[7],[8],[9],[10] Préoccupé par les questions de crimes de guerre, en dépit de nombreux louanges, les opposants politiques l'ont accusé à plusieurs reprises et sans arguments et sans preuves, de manipuler ses lecteurs pour propager "le discours de haine". En 2009. divers journaux, publications ont publié ses articles avec un tirage d'environ trois millions d'exemplaires... Il fut l'un des chroniqueurs le plus lu en Serbie en 2008. et en 2009.et la victime des manipulations de différentes formations politiques. Il agissait de l'ombre et influençait dans les décisions importantes des leadeurs politiques. Les politiciens et les services de renseignement lui vole ses idées par SMS. Par exemple Saša Milivojev était le créateur de l'idée de la grève politique de la soif et le réducteur de notation professionnel. Il s'occupe de dramaturgie politique dans la fiction et à la réalité.

Il a présenté au public Belgradois deux fois ses réalisations poétiques, dans le Musée Ethnographique, en collaboration avec des artistes célèbres éminents : Isidora Bjelica, Ivana Žigon, Jelena Žigon, Daliborka Stojšić, Eva Ras, Danijel Pavlović, Žiža Stojanović, Zlata Numanagić, Branka Veselinović... Les célèbres actrices: Svetlana Bojković, Ruzica Sokić, Danica Aćimac[11], Snezana Savić, Suzana Mančić et autres ont lu ses poèmes. Olja Ivanjicki et les directeurs Zdravko Šotra[12] et Marko Novaković ont soutenu ce jeun artiste par leur coopération.

Il y a beaucoup de fans de sa poésie dans le monde entier. Il a présenté le livre "Quand la Luciole S'envole[13]" en mai 2010. au public au Caire, où il a assisté à des rassemblements littéraires divers, où il a parlé des écrivains célèbres: Soha Zaky et Alaa al-Aswany (l'un des écrivains les plus célèbres dans le monde, le fondateur du mouvement d'opposition politique "Kifaya").

En Arabie saoudite, les journalistes écrivent sur son amour pour Dieu, dans un quotidien en Égypte Saša Milivojev est mentionné comme "le" poète du vol mystique et de la méditation"...

Notes et références

  1. Sputnik, « « Le garçon de la maison jaune » : la planque des transplantologues noirs vue par le témoin », sur fr.sputniknews.com (consulté le 11 juin 2019)
  2. Панонски галеб, XIX Фестивал поезије и песника - „Златни пенички прстен Суботице“, Књижевни - Иродалми клуб, Суботица, , ЦИП: Библиотека Матице српске. Modèle:Page1
  3. Рудничка врела XIX, Књижевни клуб „Момчило Настасијевић“ Горњи Милановац, ЦИП: Народна библиотека Србије. p. year=|isbn=978-86-7825-122-1|pages=237
  4. , Деветнаести међународни сусрети песника, Инђија, ЦИП: Библиотека Матице српске. Modèle:Page1
  5. Saša Milivojev, « Srpski fenomen », sur Politika Online (consulté le 11 juin 2019)
  6. Saša Milivojev, « Teško je započeti karijeru u Evropi », sur Politika Online (consulté le 11 juin 2019)
  7. « DAL.by (Беларусь): Книга сербского писателя Саши Миливоева „Мальчик из Желтого дома“, »
  8. « ГЛАС СРПСКЕ, Саша Миливојев, вијести дана: „Дечак из Жуте куће“ најшокантнији роман »
  9. « РАДИО ТЕЛЕВИЗИЈА РЕПУБЛИКЕ СРПСКЕ: Саша Миливојев у вестима, „Дечак из Жуте куће“ најшокантнији роман. »
  10. « ТЕЛЕГРАФ (Украина): Книга сербского писателя Саши Миливоева „Мальчик из Желтого дома“, »
  11. « Intervju sa Danicom Aćimac, Izvor: POLITIKA, TV Revija od 3. do 9. januara 2009, piše: SAŠA MILIVOJEV »
  12. « Intervju sa Šotrom. Izvor: POLITIKA, TV Revija od 24. do 30. januara 2009, piše: SAŠA MILIVOJEV »
  13. « Saša Milivojev - When the Firefly is Gone »

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).