Encyclopédie Wikimonde

Sac-jacking

Aller à : navigation, rechercher

Le sac-jacking (faux anglicisme utilisé en Belgique, voir en français vol à la portière) est une forme de criminalité organisée qui consiste en le vol de sacs à main ou d'autres objets alors qu'un conducteur se trouve dans sa voiture.

Technique des auteurs de ce délit

  • Les victimes sont majoritairement des femmes.
  • Ce délit s'effectue souvent aux heures d'affluence du trafic routier, lors de ralentissements, et quand des objets de valeur sont visibles à travers la vitre du véhicule. Un premier individu repère l'objet dont il veut s'emparer, il contacte par téléphone mobile son complice, caché dans un endroit stratégique, pour lui donner les informations servant à identifier le véhicule. Les complices interviennent alors un peu plus loin (parfois 500 mètres après) ; la circulation est dense de sorte qu'aucun véhicule de police n'est en mesure d'intervenir. Les voleurs brisent alors la vitre de l'automobile et la victime, saisie, n'est plus en mesure de réagir. Les patrouilles de la police de proximité montrent une certaine inefficacité face à l'agilité de ces nouveaux "bandits"[réf. nécessaire].

Voir aussi

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).