Encyclopédie Wikimonde

Saints en Belgique

Aller à : navigation, rechercher
Cet article a été automatiquement importé, son contenu peut être sujet à caution.

Le contenu des articles engage uniquement la responsabilité de leurs auteurs (visibles dans l'historique).

Vous pouvez modifier l'article pour l'améliorer directement ou retirer ce bandeau si l'article vous semble correct (en supprimant la ligne {{Article importé}}). Si l'article est trop problématique, il peut être supprimé en retirant tout son texte et en expliquant le motif dans la zone « Résumé » de la page de modification.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer
 (mars 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Les Saints en Belgique sont les saints reconnus par la religion chrétienne et dont la nationalité d'adoption est la Belgique ou de naissance ou de façon acquise. S'ils sont liés à la Belgique, c'est qu'ils ont accomplis certains exploits en Belgique reconnus par le Vatican.[1]

l'Acta Sanctorum Belgii selecta fait partie d'une vaste collection de volumes sur le même thème.

C'est en travers la fête de Saint-Georges qui est célébrée aux alentours du 23 avril en Belgique qu'on peut percevoir dans l'histoire présente comment les saints en Belgique s'intègrent au feuilleton national. En effet cette fête fait de Saint-Georges un personnage, une vocation universelle bien intégrée dans les traditions religieuses et folkloriques belges.[2]

Saint Charles le Bon.

De plus un ouvrage écrit au XVIIIe siècle, l'Acta Sanctorum Belgii selecta, semble dresser un tableau assez complet des relations entre la Belgique et ses Saints ce qui présuppose non-seulement l'existence d'une socialisation entre la société belge et ses Saints mais également d'une véritable dynamique historique des Saints en Belgique[3].

Voici donc une liste encore incomplète des ces Saints qui composent l'histoire de la Belgique :

  • Saint Lutgarde. Elle naît en 1182 et meurt en 1246 en Belgique. Contrainte à 12 ans, elle entre chez les Bénédictines. Elle connaît alors les états les plus extrêmes de l'extase religieuse. Des épisodes de lévitation et de saignement au front rappelleront alors les stigmates de la couronne du Christ. Refusant de devenir abbesse elle entre en 1216 dans un couvent cistercien. Elle devient aveugle pendant les 11 dernières années de sa vie[4],[5].
  • Le Comte et Abbé Saint Mengold.
    Saint Charles le Bon (Bienheureux Charles le Bon). Il naît vers 1083 et meurt le 2 mars 1127. En 1096 il participe à la première croisade et se distingue par son courage. En 1119 il devient comte de Flandre et se distingue par sa douceur et sa bonté ; il est aimé par le peuple. Il est aussi très pieux. En 1126-1127 pour sauver ses sujets de la famine il prend des mesures exceptionnelles qui viendront déranger sérieusement le prévôt qui pour sa part avait confisqué le peu de blé qu'on pouvait trouver. Furieux il prit des mesures pour assassiner Saint Charles le Bon le jour du mercredi des cendres pendant la célébration. Il est béatifié par le pape Léon XIII en 1883[6],[7].
  • Saint Foillan de Fosses.
    Sainte Wivine. Elle serait née en 1103 et décède en 1170. Elle vécut en ermite dans une forêt près de Bruxelles mais fut surtout la première abbesse du monastère de Grand-Bigard toujours près de Bruxelles. Elle connut plusieurs épreuves dans sa foi dont la critique par des rumeurs. Elle surmonta ces épreuves par la prière et l'austérité[8],[9].
  • Saint Hubert. Il naît vers le milieu du VIIIe siècle. En 705 il se retrouve à la tête de l'évêché de Tongres et de Maastricht. Il établira plus tard le siège de son ministère à Liège et mourra en 727. À la fin du Moyen-Âge une légende commence à attribuer à Hubert des faits de sainteté où fils caché du Duc d'Aquitaine et passionné de chasse tout au long de sa vie, il aurait finalement rencontré un très grand cerf portant un crucifix en ces bois. Il lui aurait alors demandé d'abandonner sa passion pour la chasse. Ce qu'Hubert fit en recevant par ces actions le don des miracles. Il en aurait accomplis plusieurs tout au long de sa vie[10],[11],[12].
  • Saint Mengold. Il vécut au IXe siècle. Il était comte de Huy.[13] Il était également abbé laïc de l'abbaye Saint-Maximin à Trèves. Il fut assassiné à Rettel sur la Moselle: son histoire fut même entendue par le pape Formose à Rome[14].
  • Sainte Adélaïde. Elle meurt en 1250. Religieuse de l'Abbaye de Cambre, elle tombe soudainement très malade à cause de sa lèpre et dû se séparer de ses consœurs religieuses. Elle décida d'accepter la volonté du Créateur et de glorifier ses souffrances. Sa maladie fit du progrès et Dieu, dans une vision, vint informer Adélaïde qu'elle en avait encore pour un an avant de mourir. De janvier à juin 1250 son état s'aggrave : mal de pieds au point de garder la chambre, perte d'un œil, retrécissement des membres, peau dessèchée, ...... Le 10 juin, ses douleurs diminuèrent et le lendemain elle mourut. Tout au long de sa maladie elle offrit ses souffrances au purgatoire. Sa vie fut écrite par un comtemporain[15],[16].
  • Saint Baudoin de Boucle. Abbé bénédictin, il fut Moine au Mont Blandin. En 1190 il se retire dans la solitude à Baudeloo, monastère qui fut détruit en 1579[17],[18].
  • Saint Foillan de Fosses. Il naît au VIIe siècle en Irlande. Formé au monastère bénédictin de Rathmatnoviciat il fit son noviciat au monastère de Cluain-Fuertamonastère. Il rejoignit après, avec son frère, son autre frère au monastère fondé par ce dernier : celui de Kill-Fursa. Il y était chargé de la prédication. Il quitte plus tard le pays suite aux invasions avec ses trois frères. Ils sont accueillis par le roi chrétien d'East Anglia dans le Suffolk. Ils construisirent un monastère à Cnoberesburgh. Foillan y succéda à son frère comme abbé et acquis la dignité épiscopale. Il resta à la tête du monastère de 634 à 650 date à laquelle le monastère fut pillé. Sauvant sa vie et celles des autres moines il part en Neustrie jusqu'au jour où à Nivelles, la bienheureuse Itte lui permet de construire un monastère celui des Scots à Fosses en 651. Il fut tué en 655 par des voleurs et enterré à Fosse dont il devint le patron[19],[20].

Références

Erreur de référence : Balise <references> incorrecte ;

seul l’attribut « group » est autorisé. Utilisez <references />, ou bien <references group="..." />.

Annexes

Bibliographie

  • Metro Books, Le Grand livre des Saints, édition Le Pré aux Clercs, 2012.
  • Odile Haumonté, Le grand livre des Saints, Presses de la Renaissance, 2010.
  • Jacques Veissid, Savoir à quel Saint se vouer, Édition Perrin, 1995.
Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 163 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  1. http://www.jacquesgauthier.com/blog/entry/qu-est-ce-que-la-saintete.html
  2. Patrimoine vivant Wallonie-Bruxelles - La fête de la Saint-Georges à Grez-Doiceau
  3. (la) Joseph Ghesquière, Acta sanctorum Belgii selecta, Lemaire, (lire en ligne)
  4. Metro Books, Le Grand livre des Saints, édition Le Pré aux Clercs, 2012, p. 154
  5. http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1334/Sainte-Lutgarde.html
  6. Odile Haumonté, Le grand livre des Saints, Presses de la Renaissance, 2010, p. 78
  7. http://carmina-carmina.com/carmina/Mytholosaints/charlesbon.htm
  8. Jacques Veissid, Savoir à quel Saint se vouer, Édition Perrin, 1995, p. 24
  9. http://nominis.cef.fr/contenus/saint/276/Sainte-Wivine.html
  10. http://www.saints-prenoms.org/affiche-saints.php?pos=80&lettre=H
  11. http://nominis.cef.fr/contenus/saint/6/Saint-Hubert.html
  12. http://jerome.levie.free.fr/saintsbelges.html
  13. Saints belges
  14. Blog de saint Mengold
  15. Alban Butler, Vie des Saints d'Alban Butler et de l'Abbé Jean-François Godescard avec le Martyrologe romain, un traité de la Canonisation des Saints... un traité des fêtes mobiles, l'Opuscule de Lactance sur la mort des persécuteurs de l'Eglise,... Édition augmentée de, Lefort, (lire en ligne)
  16. Saints belges (http://jerome.levie.free.fr/saintsbelges.html#adalardus)
  17. http://nominis.cef.fr/contenus/saint/963/Saint-Baudouin-de-Boucle.html (http://nominis.cef.fr/contenus/saint/963/Saint-Baudouin-de-Boucle.html)
  18. http://jerome.levie.free.fr/saintsbelges.html#adalardus (http://jerome.levie.free.fr/saintsbelges.html#adalardus)
  19. http://jerome.levie.free.fr/saintsbelges.html#adalardus (http://jerome.levie.free.fr/saintsbelges.html#adalardus)
  20. http://www.newadvent.org/cathen/06123c.htm
Le nombre de liens externes est trop important et a été automatiquement limité.