Encyclopédie Wikimonde

Saveurs afghanes

Aller à : navigation, rechercher

Saveurs afghanes: La cuisine du Gandhara est un livre sur la cuisine afghane publié en 2002 par les Éditions du Félin. Écrit par Patrick Denaud et Béatrice Gitton, préfacé par Jean-François Deniau de l'Académie française et Olivier Weber écrivain et diplomate. Postfacé par Michel Bras cuisinier étoilé.

Résumé

La cuisine appartient profondément au patrimoine d'un pays. Les produits qu'elle utilise sont un reflet de son histoire, de sa géographie; sa saveur et ses couleurs annoncent les goûts esthétiques de ses habitants. Saveurs afghanes[1] raconte l'Afghanistan à travers deux histoires: la grande, celle des conquérants, des aventuriers, des fondateurs d'empire, mais aussi la moins célèbre, celle des travaux et des labeurs paysans.

L'art du Gandhara, c'est le mélange étonnant de la sculpture grecque et de la pensée indienne, qui donne au Bouddha pour la première fois une représentation sous une forme humaine aujourd'hui universelle... La cuisine du Gandhara, que Saveurs afghane fait découvrir, mêle les cuisines perse, chinoise et indienne aux produits de la civilisation grecque[2],[3].

« Il y a un plat que l'on appelle Qrouti, c'est un morceau de pain sur lequel on met du qrout, c'est à dire du fromage séché, de l'oignon et de la menthe sèche, l'on déguste. C'est un plat très simple, cela se prépare en deux minutes mais c'est vraiment l'odeur de l'Afghanistan, un esprit paysan et montagnard, rude et en même temps il y a une certaine douceur, pour moi c'est le plat le plus réaliste d'Afghanistan. Interview Atiq Rahimi[4]. »

Notes et références

  1. Le goût de l'Afghanistan Ed Mercure de France 2007, page 108/109
  2. Gault-Millau octobre 2002
  3. Elle 28/10/2002
  4. Saveurs Afghanes, Ed du Félin, p. 96

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).