Encyclopédie Wikimonde

Sei Kenpo

Aller à : navigation, rechercher

Le Tinju Kenpo (Seikenpo) est un art martial de Self Defense moderne.

Création et origine

Le Tinju ou Seikenpo est un art martial de défense venant de la réunion du Vinh Xuan Quyen et du Kenpō chinois (QuanFa).

Cet art martial a été développé par un maître vietnamien D.Noi'N'Guyen à la fin des années 1960 après plus de 40 ans d'expérience martiale en tant que maitre de Vinh Xuan Quyen et avant cela. Il était plus jeune professeur de Lutte au Viêt Nam. Il permet de réunir deux aspects marquant des arts martiaux chinois et vietnamiens. Le Maître N'Guyen était un maître de Vinh Xuan issu de la lignée du Grand Master Yip Man et travailla avec son neveu en Chine où il vécut durant 19 ans avec sa femme.

Le Vinh Xuan Quyen étant un Neija (art interne) et le Kenpo un art externe (Waijia), la réunion des styles est uniquement axée pour l'étude de la défense personnelle et non la compétition. Il fait partie des Kenpo, où l'utilisation dure des techniques et la percussion des points vitaux est enseignée, mais comporte une partie dite douce, ou interne, où on étudie aussi la méditation, la respiration, la gestion des émotions, les exercices énergétiques.

Le terme approprié est "art de défense" car l'application se fait généralement sur la défense, comme pour le Vinh Xuan, même si cela peut être inversé (si nécessaire). Au niveau européen, il peut s'utiliser par la dénomination de "Tinju".

Chaque pratiquant peut être différent dans sa vision du combat ainsi que dans son application et sa motivation. Une technique enseignée peut ainsi être légèrement modifiée vis-à-vis d'un autre pratiquant pour convenir aux besoins réels de son profil et de ses possibilités. L'enseignement est (généralement) adapté a chacun pour optimiser les résultats et non l'inverse. Il n'y a pas d'enseignement de "masse" ou de travail codifié "unique" pour tout le monde : ce style ne prend donc pas beaucoup d'élèves afin de les former le plus convenablement possible sur une période de 3 à 4 ans jusqu'à la ceinture noire.

Le maître anticonformiste D. Noi. N'Guyen fut obligé de quitter longtemps le Viêt Nam, et il étudia plusieurs arts martiaux au cours de sa vie. Le maître n'appréhendait pas l'art martial en termes de "style unique ou de style supérieur aux autres" mais en termes d'unique "famille Martiale universelle" où chaque élément peut apporter un "plus" au pratiquant désireux d'apprendre.

La structure technique de cet art est le reflet du maître qui l'a créé, avec une simplicité et une dynamique propre à ce style, permettant un travail à mains nues ou armée, de manière quasi identique. Il pensait qu'un art martial détient toujours une part de "Vérité-Unique" comme une part d'"inutilité-latente", car aucun système ou art martial (ou Maître) ne peut être "parfait"! Tout l'art est basé autour d'un concept réaliste et pragmatique.

Un site Web existe (logiquement) en France et regroupe plus d'informations sur cet art martial.

Élaboration

Le travail d'élaboration du style est le résultat personnel des expériences du maitre N'Guyen étant un haut gradé du Vinh Xuan. Le maître étudia dans sa vie la lutte et le Vo Viet dans sa jeunesse avant d'étudier le Vinh Xuan Quyen. Plus tard, il étudia le VINGTSUN en Chine avec trois maîtres différents (dont le neveu de Yip Man) sur une période de plus de 15 ans ainsi que le Chinese Kenpo. Le dernier Art qu'il étudia fut le Maenpo Silat.

Les choix de la création du style furent dictés en fonction des possibilités physiques et biomécaniques humaines. Simplifiant certaines techniques des systèmes originels pour ne garder que les techniques praticables par tous en combat.

Deux personnes d'âges différents et poids différents n'exécuteront pas de la même façon* une technique identique. Ce même choix s'est reporté sur toutes les techniques. Seules les techniques simples et rapides comme celles ciblant les points vitaux (tels que la trachée, l'artère carotide, les yeux, lobe temporal…) ont été conservées. Le système est basé sur des concepts* adaptables et non sur une approche codifiée et rigide. Une seule arme est utilisée dans ce style: l'arme blanche (couteau). Plusieurs sortes de couteaux peuvent être employés car on ne se sert pas de la même façon d'un couteau de chasse que d'un pushdag. Le couteau étant l'arme la plus utilisée lors d'agressions, elle est très présente dans le système arrivé au niveau de la ceinture marron.

Les sections adultes et enfants sont différentes et séparées. Un enfant n'a pas besoin d'apprendre le combat au couteau. Le système ne concerne que les personnes âgées de 16 ans (minimum) et pour les adultes jusqu'à 60 ou 65 ans maximum. Aucun enfant n'est accepté en dessous de 12 ans dans une "classe enfant" dont l'approche est plus "ludique".

Géographie

Il existe une branche au Canada, dans l'Ontario et une branche en Europe France qui sont dirigées par deux instructeurs gradés et responsables de ce style ayant travaillé directement avec le maître. La fille du feu maître Nga N'Guyen enseigne aussi ce style ainsi que le Vinh Xuan traditionnel. Le frère du Maître (master Cao Khi N'Guyen) enseigne au Viêt Nam. La forme originelle du Vinh Xuan Quyen est toujours enseignée par ce maître. Mini extrait de travail de percussions niveau basique (ceinture rouge) par l'école en France: https://vimeo.com/72182945

Spiritualité

Cet art tient compte et respecte cette partie intégrante du style. Son fondateur pratiquait le confucianisme à la fin de sa vie. Religion d'ouverture très importante par son rapprochement Bouddhiste.

Selon Confucius, "la vertu est une richesse intérieure que tout homme peut acquérir, étant donné que la nature humaine n'est ni bonne ni mauvaise aussi tout homme a-t-il la possibilité de devenir un sage, ou de se comporter comme un sot".

L'étudiant retrouve un niveau plus avancé (ceinture noire) l'utilisation de la méditation active ou passive au sein de sa pratique comme divers techniques énergétiques et respiratoires afin de contrôler ses émotions, sa récupération physique ou certains traumatismes.

Pour les gradés après le 2ème DAN, il existe aussi la possibilité de découvrir l'Accu Pression.

Le Confucianisme n'est pas enseigné dans l'école (cela n'est pas son rôle en Europe) mais cet art martial fut créé sur des préceptes propres à cette religion. Un système martial tenant compte uniquement de la partie externe de l'individu n'est pas un art martial mais une méthode de combat ou un sport de combat qui sont tout à fait louables et bénéfiques mais n'ont pas le même aboutissement et recherche.

Avenir

L'art martial évolue en fonction de ses responsables actuels pouvant choisir des orientations différentes sans perdre de vue la qualité du style et ses fondements. Respecter le tronc commun est obligatoire. Cet art reste confidentiel et peu de publicité ou développement intervienne dans la politique de cette école martiale. Restant en adéquation avec le souhait de son fondateur afin de préserver la qualité de l'enseignement depuis sa création. En tant qu'en martial complet chaque pratiquant de niveau avancé, arrivé au stade de ceinture noire étudiera l'aspect « interne » avant le grade de 1er Dang, l'élève étudie uniquement l'aspect externe de l'art. L'accent est mis sur le pragmatisme et la rapidité d'utilisation des techniques afin que chaque élève acquiert rapidement un bagage de défense. Permettant une progression plus rapide au sein du programme propre à cette école qui n'est pas un style "ancien" par rapport à son année de création mais un art martial moderne regroupant des principes traditionnels dans lesquels des choix pragmatiques ont été fait. Il n'existe pas plus de 10 dojos représentant ce style sur le Globe. Depuis la mort du maître la charge est représentée par 3 personnes* dans 3 pays: au Viêt Nam: (responsable Asie): Sensei Cao Ky (frere du grand master) 5iem Dan (Tinju) / 2iem Dang Vinh-Xuan N'Guyen trường học / 1er Dang Maenpo Silat / 1er Dan Lien-Dohan au Canada: (responsable USA): Ange Camoin, 3iem Dan Seikenpo (Tinju) / 1er Dan JuJitsu / ex-formateurr Close Combat Militaire en France: (responsable EU): Figoli Valère, 4iem Dan de Seikenpo (Tinju) / 2ème Dan Chinese Kenpo / 1er Dan Kyokushin-Budokai / [(Boxe Khmer)]

Les trois responsables actuels* étaient pratiquants (et combattants) issus d'autres Arts Martiaux. Japonais, Thaï, Indonésiens ou systèmes de défense Militaire.

Seul en Europe et Asie l'étude externe et interne est possible comme le travail à mains nues + couteau et énergétique, au Canada seule l'étude du travail à mains nues est enseignée pour des raisons de réglementations différentes au niveau de l'étude d'une arme blanche.

Notes et références


Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).