Encyclopédie Wikimonde

Selency

Aller à : navigation, rechercher

Selency (anciennement Brocante Lab) est une marketplace de mobilier et de décoration française lancée en septembre 2014 par Charlotte Cadé et Maxime Brousse[1]. À l’instar du Bon Coin, Selency met en relation des marchands professionnels et particuliers avec des chineurs en ligne. Tout s’achète en revanche directement sur la marketplace, rejoignant ainsi les modèles assez similaires d’Etsy ou d’Amazon.

En octobre 2016, l’entreprise, comptant une trentaine de salariés[2], lève 3 millions d’euros auprès d’ACCEL partners, fonds d’investissement américain[3], et compte plus de 80 000 références[4] sur le site en 2018.

Histoire et concept

Brocante Lab est créé en avril 2014 par Charlotte Cadé et Maxime Brousse, « tous deux passionnés de décoration et de mobilier vintage »[5]. L’entreprise devient Selency en octobre 2016[6]. La plateforme communautaire spécialisée dans le mobilier et la décoration d’occasion se décrit comme la « 1ère boutique en ligne à proposer chaque jour des centaines de pièces uniques de mobilier et de décoration pour meubler et décorer son intérieur » [7]. Charlotte Cadé résume l'activité de son entreprise dans une interview donnée au Média La Minute Papillon « Chiner autrement. Décorer vraiment. »[8]

Dans le numéro spécial décoration de Madame Figaro d'avril 2018[9], Charlotte Cadé, fondatrice de Selency, signe l’édito général du magazine. Elle décrit son site comme une entreprise 2.0 qui veut donner du sens aux achats des Français, en leur proposant des pièces de seconde main accessibles et en leur évitant de consommer du neuf pour meubler leur appartement. Maxime Brousse définit quant à lui Selency de la manière suivante : « au fond, nous sommes un site de rencontres entre des pièces uniques de décoration et des acheteurs[10] » . Le concept vise désormais l'international[11].

Évènements majeurs

  • Avril 2014 : création de l’entreprise Brocante Lab[12]
  • Avril 2015 : levée de fond de 500k €[13]
  • Octobre 2015 : vente pop-up « Le Duplex Brocante Lab[14] », Paris, 3e.
  • Octobre 2016 : changement de nom, Brocante Lab devient Selency[15].
  • Octobre 2016 : levée de fond de 3M d’euros avec Accel Partners[15]
  • Novembre 2016 : corner au Bon Marché, Paris 7e[16].
  • Décembre 2016 : vente pop-up « La Maison d’hiver », Paris 3e[17].
  • Juin 2017 : vente pop-up « Comme au Cap Ferret », Paris 9e[18].
  • Janvier 2018 : corner au BHV Marais, Paris 4e.
  • Mai 2018 : corner au BHV Marais, Paris 4e[19].

Notes et références

  1. « Maxime Brousse et Charlotte Cadé : ils font passer la brocante à l'ère digitale », Capital.fr,‎ (lire en ligne)
  2. « Avec "Selency by Brocante Lab", Charlotte Cadé révolutionne la déco vintage », Madame Figaro, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  3. « Un des premiers investisseurs de Facebook et Slack entre au capital de la startup française BrocanteLab pour capter un marché de 5 milliards d'euros », Business Insider France,‎ (lire en ligne)
  4. « Meubles d’occasion et Deco vintage | Selency, une autre manière de chiner », sur Selency (consulté le 16 mai 2018)
  5. « Faites le plein de déco avec la Maison Selency », sur http://www.marieclaire.fr, (consulté le 15 mai 18)
  6. « Brocante Lab lève 3 millions d'euros auprès d'Accel et Kima Ventures - Les Echos », sur business.lesechos.fr (consulté le 17 mai 2018)
  7. « LE POP UP SELENCY », sur bhv.fr/, inconnu (consulté en inconnu)
  8. « Charlotte Cadé – LA MINUTE PAPILLON », sur laminutepapillon.net (consulté le 17 mai 2018)
  9. « Madame Figaro du 20 avril 2018 », le Kiosque Figaro Digital, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  10. « Selency, la plateforme qui transforme le marché de la brocante », sur usine-digitale.fr, (consulté le 12 janvier 2017)
  11. « L'interview déco de Selency, le phénomène vintage du web », La Parisienne,‎ 2017-08-28cest15:20:28+02:00 (lire en ligne)
  12. « Brocante Lab » (https://www.usine-digitale.fr/annuaire-start-up/brocante-lab,326009), sur https://www.usine-digitale.fr/
  13. « BrocanteLab boucle une levée de fonds de 500 000 euros pour sa marketplace » (https://www.maddyness.com/2015/04/22/brocantelab-marketplace/), sur https://www.maddyness.com, (consulté le 17 mai 18)
  14. « LE DUPLEX BROCANTE LAB » (https://www.parisbouge.com/event/153954), sur https://www.parisbouge.com
  15. 15,0 et 15,1 « BrocanteLab lève 3 millions d’euros et devient Selency pour se renforcer à l’international » (https://www.maddyness.com/2016/10/26/ecommerce-brocantelab-leve-3-millions-euros-et-devient-selency/), sur https://www.maddyness.com, (consulté le 17 mai 18)
  16. « Selency by Brocante Lab s'installe au Bon Marché » (http://deco.journaldesfemmes.fr/achat/1707924-selency-brocante-lab-corner-au-bon-marche/), sur http://deco.journaldesfemmes.fr, (consulté le 17 mai 18)
  17. « La Maison d'hiver by Selency », Estelle LEFEVRE Photographe Architecture Interieurs Design objet & Mobilier,‎ (lire en ligne (http://www.estellelefevre-photographe.com/maison-dhiver-by-selency-brocante-decoration))
  18. « Faites le plein de déco avec la Maison Selency », Marie Claire, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne (http://www.marieclaire.fr/maison/faites-le-plein-de-deco-avec-la-maison-selency,1144196.asp))
  19. « Cet hiver, Selency s'installe au BHV », Marie Claire, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne (http://www.marieclaire.fr/maison/selency-ouvre-un-corner-au-bhv-marais,1247070.asp))


Cet article « Selency » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).