Encyclopédie Wikimonde

Self-Med

Aller à : navigation, rechercher

Self-Med
Logo de Self-Med

Adresse https://www.self-med.fr/
Slogan Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Type de site site SaaS
Langue Français
Inscription Requise
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Propriétaire Self-Med
Créé par Michael Azoulay

Jeremie Toledano

Lancement 2013

Self-Med est une plate-forme d'intermédiation SaaS et un logiciel de comptabilité créé en 2013 par Michael Azoulay et Jeremie Toledano[1]. La technologie utilisée repose essentiellement sur l'automatisation, la gestion des flux bancaires et la télédéclaration de revenus. L'entreprise commercialise des applications et des logiciels permettant l'établissement et le suivi de la comptabilité professionnels de santé libéraux en France[2].

Self-Med est développé par Self-Med Services, société basée dans le 17e arrondissement de Paris et éditrice de logiciels informatiques[3]. Ses serveurs sont tous en Île-de-France et l'entreprise dispose de bureaux à Station F dans le 13e arrondissement de Paris.

Caractéristiques

Self-Med est basé sur un algorithme conçu pour s'adapter à la gestion courante d'un cabinet médical. Le site fonctionne en SaaS, sans nécessiter d'installation ni de mises à jour externes, rendant l'inscription et l'établissement d'une connexion bancaire cryptée obligatoires.

Gestion des flux bancaires

Self-Med est un logiciel de comptabilité, adapté aux professions médicales obligées de tenir une comptabilité de trésorerie. En se connectant au compte bancaire professionnel du praticien, l'algorithme récupère et classe l'ensemble des flux bancaires entrants (recettes) et sortants (dépenses). Chaque utilisateur dispose d'un tableau de bord pour un suivi quotidien : compte de résultat, caisse et balance comptable.

Le logiciel intègre des modules de gestion des notes de frais et de suivi du kilométrage.

Automatisation

L'automatisation a pour objectif d'assurer l'unicité des informations et des processus homogènes : les flux bancaires portant les mêmes libellés sont affectés sans intervention humaine. Chaque utilisateur peut également créer des mémorisations et affecter des flux bancaires particuliers. Les documents comptables, comme le grand livre, le journal et le registre des immobilisations, peuvent être générés automatiquement.

Télédéclaration

Chaque utilisateur de Self-Med peut envoyer sa déclaration d'impôts par voie électronique au format EDI directement à l'Administration fiscale. Cet échange standardisé permet de réduire la consommation de papier et d'accélérer le traitement de l'information.

Historique

Self-Med est le travail conjoint de Michael Azoulay, expert-comptable et commissaire aux comptes et de Jeremie Toledano, un informaticien expérimenté dans le domaine de la finance[4],[5].

Déployé en 2016, le logiciel de comptabilité a été conçu pour être un outil de gestion simple destiné aux professionnels de santé libéraux français[6].

Business model

Self-Med se positionne comme intermédiaire entre les praticiens et les instances chargées de veiller à la conformité de leurs comptabilités. Les fondateurs ont choisi d'établir des partenariats avec la profession comptable et les associations de gestion agréées (AGA) pour permettre une simplification des démarches administratives[7],[8].

En 2013, la plate-forme jedeclare.com fondée par le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables noue un partenariat entre leurs 9000 cabinets d'expertise et les deux fondateurs de la startup.

Après avoir été labellisée en début d'année 2014 par Finance Innovation, organisme d'État crée sous l'impulsion de NYSE Euronext et de la Mairie de Paris, Self-Med obtient le soutien de Scientipôle initiative, un accélérateur de startups.

Durant l'année 2015, la Bpifrance et le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche requalifient la startup en Jeune Entreprise Innovante, un statut d’entreprise spécifique[9].

En 2017, durant la 13e édition du concours Graines de boss, Self-Med est lauréat pour sa contribution au développement économique[10]. Dans le même temps, Self-Med emménage à Station F dans le cadre du Founders Program. Début 2018, Self-Med boucle une levée de fonds (montant non publié) afin de poursuivre son développement.[11].

Références

  1. « Société SELF-MED à PARIS 17 (Chiffre d'affaires, bilans, résultat) avec Verif.com - Siren 793136284 », sur www.verif.com (consulté le 21 août 2018)
  2. MACSF Exercice Professionnel, « MACSF Exercice Professionnel », macsf-exerciceprofessionnel.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 août 2018)
  3. « Société Self Med (Paris, 75017) : siret 79313... », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le 21 août 2018)
  4. « Michael AZOULAY - Dirigeant de la société Cabinet Roche Mameri & Azoulay - BFMBusiness.com », sur dirigeants.bfmtv.com (consulté le 21 août 2018)
  5. « Station F décryptée par les entrepreneurs », http://www.chefdentreprise.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 21 août 2018)
  6. Toute la formation médicale continue, « Self-Med », sur www.tlmfmc.com (consulté le 21 août 2018)
  7. e-Obs Technologies, « Vendredi 10 février 2017 : présentation des nouveautés technologiques BMW - Mini et SELFMED par SADEC-AKELYS à la concession BMW EPINAL », revue comptable,‎ (lire en ligne, consulté le 21 août 2018)
  8. « Invention Magazine 180 - Concours Lépine », sur www.concours-lepine.com (consulté le 21 août 2018)
  9. ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr, « La jeune entreprise innovante (J.E.I.) - ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr », sur www.enseignementsup-recherche.gouv.fr (consulté le 21 août 2018)
  10. « 13ème édition du concours Graines de Boss - Groupe M6 », M6Groupe,‎ (lire en ligne, consulté le 21 août 2018)
  11. (en) « Inside look at world's largest incubator Station F », sur eetimes.com,

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).