Encyclopédie Wikimonde

Serge Aroles

Aller à : navigation, rechercher

Serge Aroles est l'un des pseudonymes utilisés par Franck Rolin, un chirurgien et écrivain français, auteur de recherches historiques sur les enfants sauvages ainsi que sur la vie de Zaga Christ dont certains aspects sont mis en lumière sur la base d'anciens manuscrits éthiopiens. Il a consacré, en 1995, sa thèse de doctorat en médecine aux troubles neurologiques observés chez les Esquimaux du Xe au XIXe siècles. Aucun détail de la vie personnelle de Franck Rolin n'est connu, et le présent article n'est consacré qu'à ses travaux originaux.

Biographie

Travaux

Après une rencontre avec le responsable des Archives secrètes du Vatican, il décide de faire connaître à un vaste public les révélations capitales qu'elles recèlent sur deux très grandes énigmes : l'homme au masque de fer et la bête du Gévaudan, mais restées inconnues en raison de la forte restriction d'accès des Archives secrètes du Vatican. Ces révélations sont tirées de ses recherches dans les fonds de la Secrétairerie d'État du Saint-Siège, notamment l'immense fonds des papiers du nonce apostolique auprès de la Cour de Turin (le Masque de fer fut incarcéré dans le Piémont de 1669 à 1687).

En 1995, sa thèse de doctorat en médecine, consacrée aux Esquimaux, intitulée « Approche neurochirurgicale d'une civilisation », reçoit la médaille d'argent de la faculté de l'université Paris-V (délibérations du 14 avril 1995, sous la présidence du professeur Philippe Cornu. réf. 1995PA05CO132)[réf. souhaitée][1].

De 1995 à 1998 des investigations approfondies lui permettent d'avancer une explication scientifique au phénomène des enfants-loups élevés par une louve solitaire, par la fréquence particulière chez ces animaux de la pseudocyesis, un désordre neuroendocrinien leur permettant d'allaiter d'autres rejetons que les leurs.

Les travaux de Serge Aroles s'appuient sur des recherches d'archives toujours longues et minutieuses. C'est ainsi qu'il parvient à reconstituer la biographie de l'Amérindienne Marie-Angélique le Blanc (1712-1775) jusqu'alors entachée d'erreurs[2]., puis celle de l'héritier du royaume d'Éthiopie au début du XVIIe siècle, Zaga Christ (v. 1610-1638), retrouvant notamment sa correspondance amoureuse avec la religieuse italienne Caterina Massimi.

Il confronta les données médicales à l'archéologie, l'art, l'histoire, etc. Par exemples. L'ancienne surconsommation de foie d'ours chez les Esquimaux et le risque d'hypertension intracrânienne par hypervitaminose A. La présence de fissures linéaires des vertèbres relevées sur des momies anciennes d'Esquimaux (corps conservés par le climat) pourrait révéler l'usage ancien du traîneau à chiens (traumatisme chronique sur sol gelé, dur). Les représentations de visages tordus sur de nombreux masques anciens esquimaux (art prolixe), pourraient être une représentation symbolique des paralysies faciales, jadis fréquentes chez les Inuits.[réf. nécessaire]

Les Archives nationales de France, dans le cadre de l'exposition Mésopotamie, carrefour des cultures, relatives au huitième centenaire de l'ordre des dominicains (2015), reprennent ses travaux sur l'Allemand Johann Michael Vansleb (archives inédites sur Vansleb : espion de Jean-Baptiste Colbert vers l'Éthiopie), tirés notamment du dépouillement complet de la comptabilité de Louis XIV (comptes du Trésor royal)[3].

Il a publié Documents majeurs des Archives secrètes du Vatican et des Archives de France. XVe – XIXe siècles (2016, (ISBN 978-2-915587-06-7)), fruit de 25 années de recherches dans les archives. Abordant des thèmes divers, depuis l'histoire sociale (la très rare découverte des registres d'un hôtelier antérieurs à la Révolution de 1789) et l'histoire intime (la mort des comédiens Polichinelle, Colombine…), jusqu'à l'histoire populaire (« La plus importante découverte relative à l'homme au masque de fer ») et celle d'érudition (inventaire du XVIIe siècle de manuscrits orientaux) :

-1) La mort de Voltaire : documents émouvants des Archives secrètes du Vatican. 16 février – 6 juillet 1778

-2) L'excommunication des comédiens : quelle réalité ? Nul décret dans le milliard de documents des archives vaticanes. XVIIe – XVIIIe siècles

-3) Diderot : le lieu et la date de son décès sont faux. Conflit entre la foi et la « secte des philosophes ». Biographie corrigée : Sèvres, 30 juillet 1784

-4) Le siècle des Lumières dans les Archives secrètes du Vatican. Philosophes, exorcistes, hommes de sciences, prostituées, supplices publics, artistes, esclaves, sorciers et autres. 1710 – 1790

-5) La plus importante découverte relative à l'homme au masque de fer. Inventaires des biens et des papiers de son geôlier. Bastille, 1708 ; citadelle de l'île Sainte-Marguerite, 1691

-6) Depuis Constantinople « on a retenu la chambre » : la richesse pour l'histoire sociale des registres d'un hôtelier de Paris (ca. 1780-1800)

-7) « Psalterium ling. Aethiop » : prix 4 livres. Découverte de l'inventaire notarié d'une fameuse bibliothèque orientale (Paris, 1665) que l'on croyait alors être en Suède

-8) Gloire, pauvreté et oubli : documents inconnus sur la mort des plus célèbres comédiens du XVIIe siècle. Polichinelle, Colombine, Scaramouche, Aurelia, Arlequin…

Enfant berger d'Éthiopie porteur d'un neuroblastome géant

Publications

  • Serge Aroles, Marie-Angélique (Haut-Mississippi, 1712 - Paris, 1775) : Survie et résurrection d'une enfant perdue dix années en forêt, 2004 (ISBN 2 915587 019)
  • Serge Aroles, L'Énigme des enfants-loups : Une certitude biologique mais un déni des archives (1304-1954), 2007 (ISBN 2748339096)
  • Serge Aroles, « L'énigme de la fille noire de Louis XIV résolue par les archives ? », 2014. (42 ko) », sur http://archives.seine-et-marne.fr, Archives départementales de Seine-et-Marne (consulté le 17 février 2015).
  • Serge Aroles, « Zaga Christ » , in Dictionnaire Richelieu, dir. F. Hildesheimer, D. Harai, éd. Honoré Champion, 2015, (ISBN 9782745328663)
  • Serge Aroles, « Johann Michael Vansleb », in Les Grandes Heures des manuscrits irakiens : Une collection dominicaine inconnue de manuscrits orientaux (XIIIeXIXe siècles), 2015, Catalogue de l'exposition des Archives nationales de France.
  • Serge Aroles, Archives secrètes du Vatican, archives de douze pays : Masque de fer et mauresse de Moret, enfants métis de Louis XIV (inclut 176 photos d'archives ; éd. 2015 ; (ISBN 978-2-915587-02-9)
  • Serge Aroles, L'enfant berger du Nil Bleu. Histoire sociale et médicale pour un cancer géant comme on n'en voit plus. 2016. (ISBN 978-2-915587-04-3)
  • Serge Aroles, Documents majeurs des Archives secrètes du Vatican et des Archives de France. XVe – XIXe siècles (2016, (ISBN 978-2-915587-06-7))

Publications inspirées des travaux de Serge Aroles

Bande dessinée historique :

  • Aurélie Bévière, Jean David Morvan et Gaëlle Hersent, Sauvage : biographie de Marie-Angélique Le Blanc, 2015, Delcourt, 216 pages, (ISBN 2756035513).
  • Sources audiovisuelles : radio et télévision 
    • Documentaire France 3 diffusé le 11 juillet 2006 dans la page "Légendes d'ici" du 19/20 Champagne-Ardenne, présenté ainsi  : " Exhumée par un historien, Serge Aroles, l'étrange histoire d'une fillette, d'origine iroquoise, nommé Marie-Angélique... "
    • Interview de Serge Aroles sur Radio Bleu Champagne le 14 juin 2006, à propos de la fille sauvage de Champagne (1712-1775).
    • Interview de 2 heures de Serge Aroles, à propos des enfants sauvages, diffusée sur
    • Radio Suisse Romande (RSR), dimanche 9 mars 2008, à 11h sur Espace 2 et à 21h sur la Première. Emission « Impatience » produite par Nancy Ypsilantis.
    • De 2008 à 2011, interviews de Serge Aroles à propos de l'affaire « Survivre avec les loups », pour TF1, TMC, M6, Europe 1 et RTBF (archivées par ces médias).
    • Présentation et débat sur le livre de Serge Aroles, « L'énigme des enfants-loups » (2007), dans le Journal de la santé, diffusé le 25 janvier 2008 sur France 5, par Dominique Lanzalavi, le chroniqueur Histoire de l'émission. Archives INA et France Télévision.
    • Franck Ferrand, « Au cœur de l'histoire - L'énigme des enfants sauvages » [archive], sur Europe 1,‎ 14 avril 2011. Invité : Serge Aroles
    • Film documentaire de France 3, diffusé le 17 novembre 2012, « La Sauvage des Pyrénées » (réalisateur Bernard Jourdain, productrice Sonia Paramo), dans lequel Serge Aroles est le principal intervenant scientifique, tranchant le débat sur l'existence de cette femme sauvage en montrant et commentant des archives de l'époque de Napoléon.

Références

  1. LES ESKIMOS : APPROCHE NEUROCHIRURGICALE D'UNE CIVILISATION
  2. L'importance de l'apport de Serge Aroles sur ce sujet a été notamment relevée par Françoise Labalette, « L'enfant sauvage de Champagne », Historia,‎ , p. 30-33 et plus récemment Pierre Gandil, « Marie-Angélique, la « Fille sauvage de Songy » », La Vie en Champagne,‎ . Le roman historique Anne Cayre, La fille sauvage de Songy, Coaraze, L'Amourier, et la bande-dessinée Aurélie Bévière, Jean David Morvan et Gaëlle Hersent, Sauvage, Paris, Delcourt, s'appuient tous deux explicitement sur ses travaux.
  3. Collectif sous la direction de Jacques Charles-Gaffiot et Alain Desreumaux, (Serge Aroles) et Serge Aroles, Les Grandes Heures des manuscrits irakiens : Une collection dominicaine inconnue de manuscrits orientaux (XIIIeXIXe siècles), Paris, Les Éditions Du Net, , 357 p. (ISBN 978-2-312-03367-9)

Liens externes

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).