Encyclopédie Wikimonde

Serge Cazenave-Sarkis

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 115 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Serge Cazenave-Sarkis est un écrivain nouvelliste français né en 1952 dans le quatorzième arrondissement de Paris.

Biographie

De parents artistes (André Cazenave, designer, Krikor Bédikian, peintre), il mène une enfance nomade. À 16 ans, il arrête l’école et rejoint Paris pour s’unir aux manifestations de mai 68. Il occupe l’université Paris-Sorbonne, rencontre le chanteur Évariste et crée, avec le chanteur Renaud, le comité Gavroche[1].

Après ces événements, autodidacte, il devient artisan d'art et va ouvrir successivement plusieurs boutiques avec son épouse : au Castellet (Var), puis à Paris et enfin à Sancerre- "magazine des métiers d'Art n°201". On peut y lire: [« Créateur solitaire, Serge Cazenave est l’homme d’une création silencieuse et discrète. Ses sacs parlent pour lui. Architecture monochromes ou poétiques fantaisies, ces accessoires racontent à eux seuls la passion qui les a construits."]. Artisan d'Art millésimé "Ateliers d'Art de France". ACC Craftfair West Springfield June 86.

Responsable métier, il est appelé à créer des sujets de maroquinerie pour les concours de Meilleurs Apprentis de France[2].

En 2012, il découvre le site internet de Franck Joannic et sa maison d’éditions en ligne : les éditions l’Abat-jour. Cette rencontre change sa vie puisque en 2015 il cesse ses activités artisanales pour se consacrer exclusivement à l'écriture de nouvelles. Depuis, il écrit et publie exclusivement des nouvelles et des recueils de nouvelles. Par ailleurs, il donne sa voix à l'association "Je lis pour toi" en étant bénévole à la Ligue Braille de Belgique[3].

Œuvre littéraire

Publication dans les revues :

  • Revue Rue saint Ambroise n° 40
  • Revue L'Ampoule (hors série) n° 1[4], 4[5], 5[6]
  • Revue Squeeze n° 12[7]
  • Participation à des ouvrages collectifs :

Il a publié à l'Atelier d'Images, sous le nom de Serge Cazenave :

Il a publié aux éditions l’Abat-jour :

  • 2013, Hirondelle ou martinet[8] ? (ISBN 979-10-90106-09-3). La nouvelle éponyme "Hirondelle et martinet" a été traduite du français vers l'espagnol par Louise Martiny[9].(référence nécessaire)
  • 2014, Amis Imparfaits, recueil de nouvelles noires, 170 pages (ISBN 979-10-90106-17-8)
  • 2015, Avant Terme, recueil de nouvelles noires, 106 pages (ISBN 979-10-90106-25-3)
  • 2016, Sans Partage[10], recueil de nouvelles, 130 pages. (ISBN 979-10-90106-38-3). Ce recueil de nouvelle a reçu une critique sur un blog littéraire qui s'appelle "Quand le tigre lit"[11]. Il a notamment été écrit : "Avec une plume acérée, glauque, sans pitié, voire dérangeante, ces textes ne doivent en aucun cas être prescrits aux suicidaires".

Il a participé aux ouvrages collectifs :

Il a publié aux éditions BOZON2X :

Membre de la Société des gens de lettres (SDGL).

Participe à la manifestation L'Art en chemin en 2018, 2019 et 2020[12].

Notes et références

  1. Laurent Gervereau, « Les chansons de mai-juin 68 », Matériaux pour l'histoire de notre temps, , p. 198-199
  2. « Maroquinerie 243-17 - Meilleurs Ouvriers de France », sur yumpu.com
  3. https://bibliotheque.braille.be/fr/catalogue?filters%5BstoryTellers%5D=Serge+CAZENAVE
  4. Editions de l'Abat-Jour, « L'Ampoule Hors-série n°1 », sur Editions de l'Abat-Jour (consulté le 1er février 2020)
  5. Editions de l'Abat-Jour, « L'Ampoule Hors-série n°4 », sur Editions de l'Abat-Jour (consulté le 1er février 2020)
  6. Editions de l'Abat-Jour, « L'Ampoule Hors-série n°5 », sur Editions de l'Abat-Jour (consulté le 1er février 2020)
  7. « Revue Squeeze » (consulté le 8 février 2020)
  8. Pierrick MESSIEN, « Hirondelle ou Martinet ? », sur Le Souffle Numérique, (consulté le 16 février 2020)
  9. « Traductions », sur Les Métisseurs de Mots, (consulté le 16 février 2020)
  10. « Encres Vagabondes : Serge Cazenave-Sarkis, Sans partage », sur www.encres-vagabondes.com (consulté le 18 novembre 2019)
  11. Le Tigre, « Serge Cazenave-Sarkis – Sans partage », sur Quand Le Tigre Lit, (consulté le 1er février 2020)
  12. « Les auteurs 2020 », sur L'Art en chemin (consulté le 16 février 2020)

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).