Encyclopédie Wikimonde

Sophia Noblet

Aller à : navigation, rechercher
Sophia Noblet

Naissance (46 ans)
Nantes
Activité principale Chorégraphe et danseuse
Style Danse contemporaine
Lieux d'activité Nantes
Années d'activité Depuis 1996
Formation centre chorégraphique de Nantes
Enseignement Claude Brumachon, D. Petit, ancien danseur chez Carolyn Carlson
Site internet cieelements.com

Sophia Noblet, née le 19 décembre 1973 à Nantes, est une chorégraphe interprète de danse contemporaine.

Biographie

Formation

Formée en danse classique puis en jazz auprès d'Eric Castry, danseur chez René Deshauteur, à Paris (Matt Mattox), Sophia Noblet suit des cours de théâtre, peint puis découvre l'œuvre de Georges Bataille, Madame Edwarda, Histoire de l’œil traitant de l'érotisme et de la mort. Elle se dirige alors vers le Centre Chorégraphique National de Nantes où elle découvre la danse contemporaine auprès de Claude Brumachon et Benjamin Lamarche. Elle suit en parallèle, une formation au Centre de Formation Régional de danse, à Nantes, en pédagogie, histoire de la danse et kinésiologie. Elle continue à se perfectionner également pendant dix ans, notamment, au CCN de Nantes, avec le jeune Ballet de Cannes (danse classique) et de Lorraine (Cunningham) puis continue son parcours en suivant des master classes et workshops auprès de professionnels du monde de la danse tels que D. Petit ancien danseur chez Carolyn Carlson, Serge Ricci, Anne Dreyfus, Wilfride Piollet ancienne danseuse à l'Opéra de Paris, Ulysse Alvarez danseur chez Maguy Marin, Master Class Foofwa d'immobilté (Cunningham)... Elle s'associe aussi au travail d'une compagnie japonaise de Niigata, ville jumelée avec Nantes[1].

La compagnie ELEMENTS et les pièces chorégraphiques

Elle crée à Nantes sa propre compagnie de danse en 2002, la compagnie Éléments réunissant des danseurs, costumiers, plasticiens, vidéastes, musiciens… Elle écrit sa première pièce chorégraphique Hic & Nunc en 2004, qui sera représentée 35 fois de 2004 à 2008 [2]. Ce quintet a pour thèmes principaux la vie moderne et son individualisme avec support vidéo créé par la plasticienne Sarah Boccara.

Sa deuxième pièce intitulée Bul est un solo chorégraphique de 45 minutes interprété par Sophia Noblet portant sur les thèmes de l'individualisme déjà approché dans Hic & Nunc et des choix personnels qui en découlent[3].

En 2009, Sophia Noblet a mis en scène une pièce japonisante intitulée O. Écrite pour deux danseuses cette pièce aborde les différences entre Orient et Occident, l’hyper technologie et les similitudes entre le pli ancestral Occidental et le pli de l'origami Japonais. Elle est portée par une musique créée par Bertrand Bourdin, mêlant traditions européennes et asiatiques. La dernière pièce en création depuis 2013 de Sophia Noblet s'intitule Sens. Celle-ci associe art numérique, danse, musique électronique et théâtre. C'est la première pièce où Sophia Noblet n'est plus interprète de son écriture mais uniquement chorégraphe. La partie vidéo de Sens a été élaborée par le vidéaste Irwin Quemener et la musique originale a été composée par Sébastien Guérive.

Performances

Entrée libre, en collaboration avec le compositeur interprète Frédéric Perroux, se caractérise par l'utilisation de la musique électronique et une scénographie aux allures de vivarium. Elle fut présentée à Nantes, Atelier Bayard, le 15 octobre 2010 au milieu de l’œuvre du plasticien Yves Rizio.

Landscape, performance collaborative entre Sophia Noblet et Frédéric Perroux, elle fut présentée dans le cadre d'un Land Art à Plessé (44).

Ateliers et stages

Sophia Noblet effectue aussi un travail de transmission dans les écoles primaires, collèges, lycées, centres de loisirs, centres culturels et sociaux-culturels[4]...

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).