Encyclopédie Wikimonde

Stéphane Boukris

Aller à : navigation, rechercher

Stéphane Boukris, né le à Neuilly sur Seine, dans les Hauts-de-Seine, est un homme d'affaires, producteur et investisseur français.

Études

Après un baccalauréat économique et social, il fait ses études à l'ESSEC (BBA) et à l'ESCP (Mastère Innover et Entreprendre) d'où il sort diplômé en 2008.

Carrière

En 2004, en raison de la présence de son idole, Donald Trump[1], il tente de s'inscrire[2] à l'émission de télé-réalité The Apprentice, mais sa candidature n'est pas retenue.

En 2007, il fonde STAAFF, une start-up dans les services à domicile, qui lui vaudra d'être lauréat en 2008 de la BFM Académie sur BFM Business. Ne rencontrant pas de succès, la société est revendue à la société Tboks, un an et demi plus tard, qui elle aussi sera liquidée.

En 2009, il créé le site polémique FaisMesDevoirs.com[3] pour faire les devoirs des élèves à leur place, mais qui ferme sous la pression du Gouvernement Français le lendemain de son ouverture.[4]. Il s'avère quelques temps plus tard que le site ne reposait sur aucune équipe[5].

Il se fait repérer par Jean-Baptiste Descroix-Vernier, président de Rentabiliweb qui le nomme directeur de plusieurs filiales de son groupe. En novembre 2009, Stéphane Boukris monte l'opération de Guérilla marketing Mailorama. Cette opération, victime de son succès[6] se finit en fiasco [7] et donnera lieu à la naissance du volet 3 de la lois Loppsi 2.

En 2010, il fonde avec Xavier Niel et Oleg Tscheltzoff, la billetterie de spectacles dernière minute 2HeuresAvant.com qui sera revendue à Vismaville.com.

En 2011, il lance la production avec Roberto Ciurleo, Eléonore Boissenot, Lionel Florence et Patrice Guirao, de la comédie musicale Robin des Bois, qui réunira près de 800 000 spectateurs en France et en province.

En 2012, il lance avec Eric Bennephtali, Simon Istolainen, Laurent Schwartz et le groupe de médias L'Express (aujourd'hui Altice Media Group détenu par Patrick Drahi, le premier fonds d'investissement Français de Media For Equity, L'Express Ventures, qui a notamment pris des participations dans les start-ups : Kitchen Trotter, Morning Croissant, Chic Place et Short Edition.

Depuis 2011, il dirige avec Vincent Klingbeil et Patrick Bunan, l'entreprise de services du numérique Ametix, qui organise chaque année le Concours du Meilleur Développeur de France. Un des sites de l'entreprise « combien je mérite » avaient des problèmes de sécurité informatique, laissant fuiter les CV des utilisateurs[8].

Lien externe

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.