Encyclopédie Wikimonde

Stina

Aller à : navigation, rechercher
Stina
Naissance Helsinki, (Finlande)
Activité principale Chanteuse, pianiste musicienne
Genre musical Folk, world music musique kabyle, musique chaoui, musique finlandaise, musique classique,
Instruments Voix, piano, flûte, clarinette
Années actives (toujours en activité)
Site officiel stinaofficiel.com

Stina, née à Helsinki en 1986, est une pianiste et chanteuse finlandaise. Elle chante en kabyle et finnois en mêlant les styles nordiques et la musique kabyle. Elle est connue grâce à ses interprétations des meilleurs chefs d'oeuvres de la chanson kabyle à travers les médias sociaux[1].

Biographie

Issue d'une famille de musiciens, Stina a eu la chance de côtoyer la musique depuis sa naissance. Elle est l'arrière petite fille de la chanteuse de l'opéra finlandaise Ellen Malmberg et nièce du grand compositeur de la musique classique finlandais Olavi Pesonen. Stina tombe dans la marmite de l'opéra dés l'âge de six ans. Elle raconte sur son site web que sa maman lui avait offert un violoncelle qu'elle avait jeté au mur, car elle voulait faire du piano. Elle entre au conservatoire de la musique de Riihimäki, avec ses deux frères. Elle y fait ses études jusqu'à ses quinze ans. Elle étudie surtout la flûte, le piano, la clarinette et le chant choral. Elle continue ses études à l'Académie Sibelius de Helsinki[2].

Début de carrière

Stina jouait au piano et s'occupait de la musique classique avant de débuter avec la chanson kabyle. Elle raconte dans sa biographie[2] qu'elle avait beaucoup joué à la musique classique et chanté en allemand, italien et en français. Elle dit que son style préféré est l’opéra, mais elle écoutait et chantait parfois des différents styles, comme par exemple la musique contemporaine populaire finlandaise ou le rock. En parlant des musiques du monde, elle dit que la musique kabyle est celle qui l’a attirée et marquée le plus. Son début dans la chanson kabyle était au hasard. Dans une interview sur Canal Algérie. elle raconte qu'elle avait entendu à Helsinki des Kabyles chanter, et s'est approchée d’eux pour s’informer un peu plus sur la musique et culture kabyles, elle dit qu'elle ne connaissait que très peu grâce à l’internet sur la culture et musique berbères. Elle avait écouté au début quelques chansons de Taos Amrouche, du groupe Djurdjura et Idir et avait demandé des traductions pour les paroles qu'elle avait beaucoup aimé. Elle ajoute qu'elle était tombée sous le charme de leurs mélodies simples et très belles[2].

Stina sur scène

En 2015, elle entame une série de concerts qui a débuté à Helsinki, en passant par Paris où elle était l'invitée de Ali Amran à l'Alhambra avant d'atterir à Alger et Béjaia pour participer au festival culturel européen. Elle a représenté son pays natal la Finlande. Ensuite, elle continue sur scène à Tigzirt dans la wilaya de Tizi Ouzou le 23 mai 2015[2]. Invitée par la radio locale, elle chante au porte de la ville devant des milliers de spectateurs qui ont adhéré à ses chants tout au long du spectacle. Stina a interprété les chansons de Slimane Azem Ad zzi Ssaa reprise par le groupe Djurdjura et Sidi Bemol, les chansons d'Ait Menguellet comme Telt yem qui a dépassé les 200000 vues sur Youtube[3] en quelques mois, tella de Djamel Allam, izriw d'El Anka reprise par Matoub Lounes, yemma tedda hafi du groupe Tagrawla, lemhibba-k de Brahim Tayeb, al Xir inu et amedyaz de Idir. En janvier dernier, elle avait interprété quelques chansons dont un duo avec Ali Amran a bu lehmum sur le plateau de l'émission Studio Live réalisée par Farid Benmoussa et diffusée par toutes les chaines nationales algériennes. Elle a interprété pendant sa tournée une chanson finlandaise en kabyle[4].

Stina a particpé le 20 septembre 2015 au festival international des musiques berbères et d'ailleurs FIMBA 2015 qui s'est déroulé au parc floral de Paris et organisé par BRTV, en partenariat avec la Mairie de Paris[5].

Voix

Depuis sa découverte par le public algérien et kabyle en particulier, Stina apparait comme une des voix qui rappelle beaucoup celle de la cantatrice kabyle Taos Amrouche. Lors d'une interview au cours de laquelle une journaliste de la télévision lui demande quels sont ses projets, la chanteuse répond qu'elle prépare ses propres chansons en kabyle, mais aussi souhaite revisiter le répertoire de Taos Amrouche[6].

Médias

Le succés de Stina sur les réseaux sociaux[réf. nécessaire] lui a valu une couverture médiatique assez large[évasif] lors du festival culturel européen en Algérie qui s'est déroulé dans 5 wilayas du 10 au 25 mai 2015. Elle était attendue depuis plusieurs mois à Alger. Stina a été présentée par plusieurs médias comme la star du seixième festival culturel européen. Sa présence a suscité un grand enthousiasme chez les spectateurs algériens[7]. Elle était l'invitée de BRTV à Paris, de Canal Algérie et Dzair TV à Alger et de plusieurs journaux et radios nationales, dont la chaine 3, la chaine 2 la chaine 1 et la radio Tizi Ouzou.

Le public de Stina à Alger
Public présent au TR Béjaia le 21 mai 2015
Public présent à Tigzirt le 23 mai 2015

Liens externes

Notes et références

  1. http://www.algerie-focus.com/blog/2015/05/concert-stina-la-finlandaise-qui-chante-kabyle-illumine-alger
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 « Biographie », sur StinaOfficiel.com
  3. https://www.youtube.com/watch?v=oFNVIa9ru5Y
  4. Ambassade de Finlande, « La conquête de Stina en Algérie », FinlandAlgeria,‎ (lire en ligne)
  5. http://www.fimba.fr/index.html
  6. « La Finlandaise Stina revisite le répertoire musical kabyle à Alger », Liberté,‎ (lire en ligne)
  7. « Stina, la blonde aux accents kabyles, demain à Béjaïa », Liberté,‎ (lire en ligne)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).