Encyclopédie Wikimonde

Surprise en coupe de France de football

Aller à : navigation, rechercher

Une surprise en Coupe de France de football renvoie à une terminologie usitée par les divers observateurs, en particulier dans les médias sportifs. Si aucune définition ne s'impose, la surprise se caractérise en général par le fait qu'un club donné élimine un club hiérarchiquement supérieur.

Problématique de la définition

Bien évidemment différentes définitions coexistent pour définir ce que peut être une surprise en coupe de France.

L'une d'entre elles est proposée dans un ouvrage intitulé Coupe de France la folle épopée ; les auteurs donnent leur définition d'une surprise. Selon eux, pour qu'un match soit considéré comme une « surprise », il doit remplir les conditions suivantes[1] :

  1. que le club surprise n'ai jamais remporté l'épreuve au cours de son histoire ;
  2. que le match ait eu lieu après l'autorisation du professionnalisme en 1932 ;
  3. qu'il se joue à partir des trente-deuxièmes de finale ;
  4. que le petit élimine un club de l'élite alors qu'il compte au moins deux divisions d'écart.

Selon cette définition, les surprises éligibles sont :

Bibliographie

  • La coupe de France ses vainqueurs, ses surprises, Sutton, coll. « Mémoire du football », (ISBN 978-2842539580) 

Références

  1. Coupe de France : la folle épopée, L'Équipe, (ISBN 9782915535624 et 2915535620) (OCLC 421664431) 

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).