Encyclopédie Wikimonde

SylC

Aller à : navigation, rechercher

Sylvaine Castel, dite SylC, née le 30 août[réf. souhaitée] 1973 à Paris est une artiste peintre contemporaine française. Elle vit et travaille en Vallée de Chevreuse (Yvelines) depuis 2005.

Biographie

Née en 1973 à Paris[1], elle est diplômée de l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (Olivier de Serres, Paris) en 1996, SylC peint et dessine la figure humaine qui constitue invariablement le centre de ses recherches[2],[3],[4],[5]. À partir du début des années 2010, elle consacre une grande partie de son travail à plusieurs projets thématiques réalisés souvent simultanément ; en émergeront les séries : Mothers (2011-2013), La Ronde des chiens fous (2013-2015), Le Parfum des saisons (2013-2015) et Human Birds (2013-2016)[6],[7],[8].

Elle collabore avec des galeries en France, en Europe et aux USA[9],qui présentent son travail au travers d'expositions personnelles et de groupes. Elle a été également invitée par des institutions publiques à exposer ses travaux dans des lieux historiques comme la Chapelle et le Cloître des Dames blanches (Ville de la Rochelle) ou encore Le Château d'eau (Ville de Bourges)[2],[10],[11],[12].

Présente dans des collections publiques (Ville de la Rochelle, Ville du Mans) et privées, SylC est lauréate de prix en Suisse et en France, dont deux décernés par la Fondation Taylor[13]. Quatre monographies ont été publiées sur ses travaux.

Principales expositions

Expositions personnelles

2017

  • Art'in Gstaad Gallery, Gstaad, Suisse, Ethereal Visions.
  • Humanimale, Chaumont[14]

2016

  • Hall-Spassov Gallery, Seattle-Bellevue, Washington, USA, New works.
  • Galerie Schortgen, Luxembourg.
  • Puls'Art, Pavillon Monod, Le Mans, Invitée d'honneur[10].
  • Ville d'Avallon, Double exposition :
    • Espace Saint-Pierre, Human Birds
    • Maison des Sires de Domecy, Réminiscences
  • Galerie Au-delà des apparences, Annecy[3]

2015

  • Le Château d’eau, Ville de Bourges, La Ronde des chiens fous.[6],[7],[8]
  • Ville de la Rochelle, « Un été à La Rochelle, trois expositions dans la Ville » :
    • Chapelle des Dames blanches, Le Parfum des saisons
    • Cloître des Dames blanches, Mad dogs, Mothers & Others
    • Hôtel de Ville, Dessins
  • Galerie Crid'Art, Metz, “Prémices”.
  • Galerie Olivier Rousseau, Tours, “Les Reflets de l'âme”.[11],[12]
  • Hall-Spassov Gallery, Seattle-Bellevue, Washington, USA.

2014

  • Galerie Audrey Marty, Saint-Malo.

2013

  • Galerie Au-delà des apparences, Annecy.
  • Galerie Albane, Nantes, Mothers
  • Galerie Balthazar, Clermont-Ferrand[5].

2012

  • Ville de Brive, Chapelle Saint-Libéral.
  • Le Sel, Sèvres.

2009

  • Centre d’art contemporain, Ville d'Auvers-sur-Oise.

Expositions collectives

2016

  • Galerie du Rat mort, Ostende, Belgique, In the name of the rat
  • Musée de Tessé, Le Mans, Collections de la Ville du Mans
  • UMAM, musée des Beaux-Arts, Menton.
  • Galerie Le Soleil sur la Place, Lyon.

2015

  • Hall-Spassov Gallery , Bellevue, USA, Group exhibition
  • Arkan, Rencontres internationales d'art contemporain, Caen, Primitivité(s).
  • Souchaud Art Project, Arles, Lille, Lyon, Paris, Vénus éternelle
  • Galerie municipale à l’écu de France, Viroflay, Rêves et Chimères

Distinctions et prix

  • 2011 : Prix du magazine suisse Reg-Art, Montreux Art Gallery, Suisse.
  • 2009 : Prix du Club des amis de l’Europe et des arts, Grand-Palais, Paris.
  • 2008 : Grand Prix Rugale Michaïlov, Fondation Taylor, Paris.
  • 2007 : Prix Taylor, Art en capital, Grand Palais, Paris.

Collections publiques

  • 2015 : Ville de la Rochelle.
  • 2014 : Ville du Mans.

Références

  1. Robert Guinot, « Le Salon Aproart permet la découverte de Sylc, pour la première fois au rendez-vous », sur lamontagne.fr, (consulté le 25 octobre 2017).
  2. 2,0 et 2,1 Marion Kling, « Rêveries magnétiques », Artension, no 125,‎ mai-juin 2014, p. 40-41 (ISSN 0294-3107, lire en ligne)
  3. 3,0 et 3,1 « SylC et Gosti en tête-à-tête : la magie opère », ArtsHebdoMédias,‎ (lire en ligne)
  4. François Perrin, « SylC, un autre regard sur l'Homme », Arts Magazine, no 102,‎ mai-juin 2016, p. 36-37-38-39 (ISSN 1765-3711, lire en ligne)
  5. 5,0 et 5,1 Dominique Amatulli, « Ces enfants n'ont rien d'innocent, galerie Balthazar », La Montagne,‎ (ISSN 1282-9161, lire en ligne)
  6. 6,0 et 6,1 « Sylc, La ronde des chiens fous | lelitteraire.com », sur www.lelitteraire.com (consulté le 30 janvier 2017)
  7. 7,0 et 7,1 Virginie Nielsen, « SylC, de l'éternelle dualité humaine », Miroir de l'Art, no 62,‎ , p. 25 (ISSN 1768-6652)
  8. 8,0 et 8,1 « SylC, la ronde des chiens fous », L'Agora des Arts,‎ (lire en ligne)
  9. « Hall-Spassov Gallery, Bellevue, Washington, USA »
  10. 10,0 et 10,1 « SylC expose au Pavillon Monod, Puls'Art Le Mans », France 3, JT19/20 Maine,‎ (lire en ligne)
  11. 11,0 et 11,1 « SylC, les reflets de l'âme, Galerie Olivier Rousseau », TV Tours, JT,‎ (lire en ligne)
  12. 12,0 et 12,1 « SylC, Galerie Olivier Rousseau, Tours », France 3, JT19/20 Centre Pays de Loire,‎ (lire en ligne (http://sylc.art.free.fr/PRESSE/videos/FR3%20-%20Agenda%20Olivier%20Rousseau%20-%20IPAD2%20mont%E9.mp4))
  13. Nicole Lamothe, « SylC, Lauréat 2008, Prix Eddy Rugale Michaïlov », Revue Annuelle de la Fondation Taylor,‎ (ISSN 0299-8483, lire en ligne)
  14. « SylC : Humanimal », sur connaissancedesarts.com (consulté le 6 novembre 2017).

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 465 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Site officiel

Cet article « SylC » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).