Encyclopédie Wikimonde

Terminus Orléans Express de Rimouski

Aller à : navigation, rechercher

Terminus Orléans Express de Rimouski
Image illustrative de l’article Terminus Orléans Express de Rimouski
Localisation
Pays Canada
Commune Rimouski
Adresse 90 Avenue Léonidas S
Coordonnées géographiques Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Caractéristiques
Quais 5
Géolocalisation sur la carte : Canada
(Voir situation sur carte : Canada)
Terminus Orléans Express de Rimouski
Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent
(Voir situation sur carte : Bas-Saint-Laurent)
Terminus Orléans Express de Rimouski

Le Terminus Orléans Express de Rimouski est un terminus d'autobus situé à Rimouski dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent, dans la province de Québec, au Canada. En 1996, plus de 200 000 voyageurs par année transitaient par ce terminus.[1]

Destination[2]

Transporteur Destinations
Orléans Express Direction Sainte-Anne-des-Monts, Gaspé (ville)
Orléans Express Direction Carleton, Grande-Rivière (Québec)
Orléans Express Direction Rivière-du-Loup, Québec (ville)

Historique du transport collectif via Rimouski

Autocars La Chaudière - prix en décembre 2003

Le Prix du Mérite commercial Desjardins du mois de décembre 2003 a été attribué à Autocars La Chaudière, par la Chambre de commerce des entrepreneurs de Québec. Cette société transportait annuellement plus de 300 000 personnes avec une flotte de 25 véhicules (12 autocars de luxe, des autobus scolaires et quatre minibus de transport)[3].

Depuis 2001, dans le cadre de son expansion, le transporteur Autocars La Chaudière a acquis trois compagnies d’autobus: Autobus Daniel de Rimouski, les Autobus Saint-Georges et les Autobus Mitis.

Début du transporteur Orléans Express en 1996

Un nouveau terminus d'autobus du transporteur Orléans Express a été mis en service le 10 juillet 1996 sur la rue Léonidas à Rimouski, grâce à un investissement de 1,5 million $. Ce terminus était la propriété de l'homme d'affaires rimouskois Gaston Côté. Ce dernier est alors devenu le nouvel agent des Autocars Orléans Express à Rimouski. À son inauguration, les propriétaires anticipaient de pouvoir augmenter la fréquence quotidienne des 18 départs et arrivées des autocars.

Le situs du terminus offre un accès rapide à la route 132 et au tronçon de l'autoroute 20. À son ouverture, le nouveau terminus offrait un service d'entretien mécanique pour les autocars, ainsi qu'un service complet de restauration pour les usagers et les voyageurs. Le nouveau terminus comptait en 1996 28 travailleurs directs et 12 emplois indirects.[1]

Service d'autobus entre les Hauteurs et Rimouski en 1986

Une message de 1986 indique qu'un autobus fait la navette quotidiennement entre Les Hauteurs et Rimouski. L'autobus part le matin à Les Hauteurs à 6h45am, passe par St-Gabriel, St-Donat, Luceville, St-Anaclet et arrive à Rimouski à 7h40 am. Le soir, l'autobus part de l'Université pour faire le trajet inverse.[4]

Construction d'une gare-terminus pour les autobus Le Voyageur en 1969

Le journal "Le progrès du Golfe" mentionnait dans son édition du 17 octobre 1969 qu'une gare-terminus (100' X 40') pour les autobus Le Voyageur sera incessamment construite sur les terrains de l'Hôtel Georges VI.[5]

Fusion d'exploitation du transport scolaire et public en 1968

Depuis le 28 août 1968, les transporteurs scolaires et publics dans Rimouski et sa banlieue sont sous le contrôle de la compagnie Votre Choix Transport. Cette entreprise avait été constituée en 1965 avec l'avènement de la Régionale Scolaire du Bas Saint-Laurent. La Cie d'Autobus Rimouski Ltée qui offrait le transport public depuis 23 ans a été acquises par Votre Choix Transport, mettant ainsi fin à la duplication des services de transport public. Cette flotte de huit autobus et de tout l'équipement inhérent à sa maintenance a été transféré au nouveau transporteur. Ainsi, depuis le 2 septembre 1965, le matériel roulant de l'ancienne société est remisé sur le terrain de l'acquéreur situé sur la colline, au 52 rue Léonidas où se situe aussi le siège social. Ainsi, la nouvelle société a poursuivi son offre de service de transport public dans tous les quartiers de la ville sans subvention municipale.[6]

Fin du service d'autobus en 1967 dans Saint-Pie-X

Le journal Le progrès du Golfe fait mention de la fin du service d'autobus dans Saint-Pie-X; ce service n'étant plus rentable pour la Cie d'Autobus Rimouski Ltée.[7]

Offre de transport public par autobus en 1949 et 1950

Selon une publicité de 1949, le transport par autobus avec raccordement via Rimouski était offert sur trois trajets:

  • Autobus Gagnon: Mont-Joli - Matapédia;
  • Autobus Harrison: Rimouski, Mont-Joli, Matane; à partir de l'Hôtel Manoir National à Rimouski;
  • Autobus Lemelin: Lévis, Rimouski; à partir de l'Hôtel Georges VI, à Rimouski.[8]

En septembre 1949, M. Albert Gagné mettait en vente sa ligne d'autobus, comprenant trois bombardiers. La publicité indique l'adresse du 121, rue St-Joseph, Rimouski.[9]

Requête en 1948 d'obtenir une licence de service d'autobus pour desservir l'aéroport de Rimouski-Est

En avril 1948, la Régie des Transports a siégé deux semaines à Rimouski une session pour considérer plusieurs requêtes de permis de transport général ou de transport de voyageurs (incluant en auto-neige), notamment:

  • Deux entrepreneurs, MM. Alphée Gagnon et Noël Banville, tous deux de Rimouski avaient déposé séparément une requête en avril 1948 à la Régie des Transports à Rimouski afin de pouvoir offrir le service de transport de voyageurs à tant la tête, par autobus et taxi, entre l'aéroport de Rimouski-est et la ville de Rimouski. Toutefois, la requête de M. Banville offrait aussi le service par moto-neige.
  • M. Edmond Gagnon, de Mont-Joli, a présenté une requête pour être autorisé à transporter par autobus et auto-neige, dans les limites de la ville de Mont-Joli, des fidèles se rendant aux offices divins les dimanches et jours de fête ou en revenant.
  • M. Émile St-Pierre, de Rimouski a présenté une requête pour être autorisé à exploiter un service local d'autobus entre Rimouski, Bic et St-Fabien, en passant par Notre-Dame-du-Sacré-Coeur.[10]
Transport par autobus par Edmond Gagnon en 1946

Le 20 décembre 1946, Edmond Gagnon annonçait sont offre de voyages par autobus sur le trajet de Mont-Joli à Ste-Florence, Val-Brillant, La Rédemption, Price, Sanatorium, l'Ascension. Son autobus était basé à Mont-Joli.[11]

Création de la Cie d'Autobus Rimouski Ltée en 1945

Selon la Gazette officielle du Québec, les lettres patentes ont été accordées le 10 janvier 1945 à la Cie d'Autobus Rimouski Ltée dont les fondateurs étaient: Paul-Émile Gagnon, avocat, Claude Gagnon, étudiant, Lucienne Michaud, secrétaire, tous trois de Rimouski. L'entreprise avait été mise sur pied pour faire le commerce de transport de passers et marchandises, notamment au moyen d'omnibus, autobus, taxi-cabs, autocars, auto-camions, véhicules-moteurs ou autres moyens de transport publics ou privés.[12]

Service d'autobus en 1939 entre les Hauteurs et Rimouski

Un service d'autobus entre les Hauteurs et Rimouski a été inauguré le 10 mai 1939, pour la deuxième année consécutive. Ce service était offert par l'entrepreneur Antoine Lévesque lequel avait construit l'habitacle de l'autocar au cours de l'hivers 1938-39. Cet autocar pouvait transporter jusqu'à 25 passagers. Ce service quotidien comportait un départ à 8h00 am de les Hauteurs, sur un trajet d'environ deux heures pour atteindre le terminus de Rimouski. Le départ de Rimouski était à 16h00 pour le retour. Les paroisses desservies étaient en arrière de Rimouski bénéficiaient alors de deux services quotidiens d'autobus, soit celui de Rimouski-Biencourt, et de Rimouski-Hauteurs.[13] À l'époque le service d'autobus cessait de fonctionner en hiver, car les routes n'étaient pas déneigées.

Trois services réguliers d'autobus en 1938 rattachés à Rimouski

En 1938, trois entreprises offraient le service régulier quotidien d'autobus à partir de Rimouski:

  • Le premier service desservait les municipalités riveraines entre Rimouski et Matane, sur un parcours de 60 milles;
  • Le deuxième offrait un service quotidien sur environ 65 milles entre Rimouski et Biencourt, en desservant les localités de Sainte-Blandine, Saint-Narcisse, L'Esprit-Saint, Lac-des-Aigles et Biencourt;
  • Le troisième faisait le trajet sur environ 30 milles, deux fois par jour, entre Rimouski et Saint-François-Xavier-des-Hauteurs, en passant par Pointe-au-Père, Sainte-Luce, Luceville, Saint-Donat et Saint-Gabriel.

Note: Aucun de ces services ne fonctionnait le dimanche.[14]

Par ailleurs, un quatrième service d'autobus à partir de Trois-Pistoles, desservait les localités du comté de Rivière-du-Loup, jusqu'aux colonies Saint-Médard et Saint-Guy dans le comté de Rimouski.

Service d'autobus Biencourt-Rimouski en 1937

Dans une ordonnance du 16 décembre 1937, la Commission des Services Publics a accordé une licence de service d'autobus entre Biencourt et Rimouski à M. Albert Lavoie.[15]

Accident en 1928 d'un autobus chutant en bas d'un pont

Le 17 août 1928, un autobus de transport de passager faisant le service quotidien Rimouski-Rivière-du-Loup est tombé d'environ 40 pieds en bas d'un pont à la Rivière Trois-Pistoles, soit à environ un mille à l'est du village de Trois-Pistoles. Six personnes furent blessées dont le conducteur M. Lamelin qui fut le blessé le plus gravement atteint.[16]

Service d'autobus en 1927 entre Rimouski et Rivière-du-Loup

Un nouveau service d'autobus reliant Rimouski et Rivière-du-Loup a été lancé par MM. Baillargeon et Pigeon, de St-Magloire, comté de Bellechasse. L'autobus de type Dodge éclairée et aérée pouvant transporter 21 passagers desservait ce trajet quotidiennement, sauf le dimanche. L'autobus partait le matin à 7h00 a.m. de Rivière du Loup et arrivait vers 10h00 am à Rimouski. Pour le retour, l'autobus partait de Rimouski à 3h00 p.m. pour arrive à son point de départ vers 6h30 p.m. L'autobus s'arrête à chacune des paroisses sur son trajet.[17]

Lancement d'un service d'autobus en 1924

Un service d'autobus quotidien (2 fois par jour) reliant Rimouski et l'Hôtel des Touristes à Sainte-Luce a été lancé le 14 juillet 1924. Le départ se faisait de l'Hôtel St-Laurent (à 6h15 a.m.) à Rimouski en suivant la rue St-Germain vers la rivière, la rue Tessier, la rue de l'Évêché, l'avenue de la cathédrale, la rue St-Germain est et de là, par le chemin du littoral, jusqu'à destination, soit Sainte-Luce; l'autobus revenait à Rimouski à 8h30 a.m.[18]

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Article: "Rimouski - Nouveau terminus inauguré", Journal Le Soleil, 10 juillet 1996, p. A4.
  2. Orléans Express, « Carte du réseau », sur Orléans Express (consulté le 17 novembre 2019)
  3. Bulletin régional sur le marché du travail: Chaudière-Appalaches - Direction de la planification et du partenariat d'Emploi-Québec, 4e trimestre 2003, p. 6.
  4. UQAR-Information, hebdomadaire de l'Université du Québec à Rimouski, 8 septembre 1986, p. 4, section "En bref".
  5. Le progrès du Golfe, 17 octobre 1969, p. 5, chronique.
  6. Article "Pour un meilleur service - Unité d'exploitation du transport scolaire et public", Journal Le progrès du Golfe, 5 septembre 1968, p. 1.
  7. Journal Le Progrès du Golfe, 8 juin 1967, p. 2.
  8. Le progrès du Golfe, publié notamment les 25 novembre 1949, 2 décembre 1949, 13 janvier 1950, le 20 janvier 1950 (p. 9).
  9. Journal Le Progrès du Golfe, 30 septembre 1949, p. 8.
  10. Journal Le Progrès du Golfe, 23 avril 1948, p. 3.
  11. Journal Le Progrès du Golfe, 20 décembre 1946, p. 11.
  12. Gazette officielle du Québec, 9 juin 1945, Tome 77, no. 23, p. 1141-1142 - Lettres patentes octroyées à la Cie d'Autobus Rimouski Ltée.
  13. Article "Service d'autobus", par DNC, Journal Le Soleil, 10 mai 1939, p. 6.
  14. Document "Inventaire des ressources naturelles et industrielles", 1938, comté municipal de Rimouski, publié par le Ministère des Affaires Municipales, de l'Industrie et du Commerce de la Province de Québec.
  15. Journal "Le Progrès du Golfe", 17 décembre 1937, p. 1.
  16. Journal "Le Progrès du Golfe", 17 août 1928, p. 6.
  17. Article "Rimouski-Rivière du Loup", Le progrès du Golfe, 17 juin 1927, p. 4.
  18. article "Servie d'autobus", Le progrès du Golfe, 11 juillet 1924, p. 4.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).