Encyclopédie Wikimonde

Thomas Gauvin

Aller à : navigation, rechercher

Thomas Gauvin
Thomas Gauvin

Naissance
Caen
Décès (à 27 ans)
Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Arme Armée de Terre
Grade Capitaine à titre posthume
Distinctions Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur
Croix de la Valeur militaire avec palme

Thomas Gauvin (Caen, 27 avril 1984 - mort pour la France au nord de Tagab, en Kâpîssâ (Afghanistan), 13 juillet 2011), est un lieutenant français, major de la promotion capitaine Beaumont.

Il est nommé capitaine à titre posthume.

Biographie

Après deux années de classe préparatoire au Prytanée national militaire de La Flèche[1], Thomas Gauvin intègre le 1er septembre 2005 l'école Spéciale Militaire de Saint-Cyr. Il appartient à la promotion capitaine Beaumont (2005-2008)[2]. Il effectue trois années de scolarité à Saint-Cyr Coëtquidan, alternant formation militaire et formation académique dans la filière « Relation internationales et stratégie ».

Il en sort major et est promu lieutenant le 1er août 2008. Après une année de formation à l'école d'application de l'infanterie, il rejoint le 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers.

De mars à juin 2010, il part en opération extérieure en République centrafricaine en tant que chef de section. Dans le cadre du mandat Boali 24, il a notamment contribué à former les troupes locales.

A son retour, il est affecté comme chef d'équipe au Groupement des commandos parachutistes. Il obtient la spécialisation de chuteur opérationnel à l'Ecole des troupes aéroportées de Pau.

Il est déployé en Afghanistan à compter du 4 mai 2011.

Le lieutenant Gauvin, ainsi que quatre de ses camarades, trouve la mort le 13 juillet 2011 dans un attentat suicide pendant une mission de sécurisation d'une choura à Joybar, un petit village situé à deux kilomètres au nord de la base opérationnelle française de Tagab, à l'entrée de la vallée d'Alasay, dans la province de la Kapisa.

Il est le premier Saint-Cyrien à tomber sur le sol afghan[3].

Hommages

Le 19 juillet 2011, lors de l'hommage national rendu aux Invalides, avec six autres camarades tombés en Afghanistan, le lieutenant Gauvin est promu au grade supérieur et fait, à titre posthume chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur.

Dans un article publié dans Le Figaro le 22 juillet 2011, intitulé « Lettre à un Capitaine mort au champ d'honneur », le Général Charpentier lui rend hommage.

Lors de sa jeunesse, il fait partie de l'école de vélo du Vélo club Arédien de Saint-Yrieix-la-Perche, par hommage, cette école de vélo porte désormais son nom[4] depuis le 17 avril 2013.

Décorations

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Croix de la Valeur Militaire ribbon.svg Medaille d'Outre-Mer (Coloniale) ribbon.svg
Medaille de la Defense Nationale Bronze ribbon.svg Medaille de Reconnaissance de la Nation (d'Afrique du Nord) ribbon-2.png NATO Medal ISAF ribbon bar.svg

Sources

Notes et références

Guerre d'Afghanistan (2001) Pertes militaires françaises en Afghanistan

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).