Encyclopédie Wikimonde

Thought-terminating cliché

Aller à : navigation, rechercher

Le thought-terminating cliché (de l'anglais signifiant littéralement « poncif bloquant la réflexion ») est une notion qu'a proposée le psychiatre Robert Jay Lifton en 1961 dans son ouvrage consacré à la manipulation mentale, Thought Reform and the Psychology of Totalism: A Study of "Brainwashing" in China.

Il s'agit de phrases, d'aphorismes ou de notions aptes à empêcher une réflexion d'aboutir. C'est un procédé rhétorique de manipulation utilisé régulièrement pour souder une société, une communauté religieuse, etc.

La société décrite par Aldous Huxley dans son roman Le Meilleur des mondes utilise des thought-terminating clichés[1].

Notes et références


Cet article « Thought-terminating cliché » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).