Encyclopédie Wikimonde

Tiit Telmet

Aller à : navigation, rechercher

Tiit Telmet est un designer graphique canadien né en 1942 à Tallinn en Estonie et qui réside actuellement en Ontario, au Canada. Il a travaillé dans le bureau de Gottschalk+Ash à Toronto, avant de fonder sa propre compagnie, Telmet Design Associates[1],[2], et il est notamment reconnu pour son implication dans le design de timbres. Il est membre de la ociety of Graphic Designers of Canada (GDC) et de l'Alliance graphique internationale (AGI).

Biographie

Famille et études

La famille de Telmet a fui son pays natal lors de l’occupation russe en 1944. Ils iront s’installer en Allemagne pendant 6 ans comme « personnes déportées ». En 1950, sa famille émigre dans le Michigan aux États-Unis où Tiit Telmet entreprend son éducation primaire et secondaire. Par la suite, il étudie l’architecture à la University of Michigan, mais fera un transfert pour étudier le design graphique à la Western Michigan University, où il obtient son diplôme en 1966[1],[2].

Début de carrière

Sa carrière débute à Los Angeles, en Californie, où il travaille comme concepteur d’outils pour Douglas Aircraft. Par la suite, il déménage à Minneapolis pour être designer graphique dans la firme Westberg Klaus Associates en 1968. Finalement, il immigre au Canada en 1971, où il est engagé par la compagnie torontoise Gottschalk+Ash. Il travaille 15 ans pour cette firme et devient, en 1978, un des partenaires[1],[2],[3].

Entreprise

C’est en 1985 que l’entreprise Telmet Design Associates fut constituée par Tiit Telmet après avoir travaillé chez Gottschalk+Ash. Sa firme a produit maints projets couvrant de nombreuses facettes de l’univers du design, dont la création de logos, d’identités visuelles, la réalisation de matériaux corporatifs ainsi que des designs d’emballage. Telmet Design est reconnu internationalement pour ses divers prix, publications et expositions. Leurs clients sont entre autres l’Academy of Canadian Cinema and Television, Camden Communications inc., Canon Canada inc., Canada Post Corporation, Celestia inc., Statistics Canada et The Toronto Stock Exchange[4].

Ses implications

En 1968, Tiit Telmet ainsi que plusieurs designers se rencontrent à Toronto pour former la Society of Typographic Designers of Canada (TDC) qui deviendra la Society of Graphic Designers of Canada (GDC). Il y occupa plusieurs postes; trésorier, président de nombreux comités et représentant du Conseil à l’échelle nationale. Cette association cherche à mettre de l’avant l’importance d’une éducation graphique et de sa valeur culturelle dans la société. Plus tard, l’association instaure une législation spéciale qui permet d’en désigner les membres, Registered Graphic Designer (RGD). Ainsi, Tiit Telmet fait partie du conseil consultatif pour GDC[5].

Il a fait partie de l’équipe éditoriale de Graphic Exchange, périodique produit par la communauté de designers. Cette revue est destinée à l’entreprise du design graphique et porte sur le débat de l’intégrité du designer canadien. Affirmant que le travail du designer et sa créativité sont soumis à la connaissance et aux possibilités des logiciels, le lecteur est confronté à l’opinion de l’équipe éditoriale. En questionnant le métier et les avancées technologiques, l’équipe éditoriale tente de remettre en question les bases établies et de faire part des nouvelles normes. (Source 2) Son grand éventail d’expériences lui a permis de faire partie d’autres associations telles que la GDC ainsi que l’AGI[3].

Réalisations de timbres

Tiit Telmet contribua de manière importante à la réalisation et la production de timbres pour Poste-Canada. En tout, il fut le créateur de 93 timbres pour la compagnie de poste reflétant un graphisme professionnel, de haute qualité par la recherche documentaire entourant son travail et d’un souci particulier du détail.

Le 1er juin 1988, les premiers timbres de Telmet sur le thème de la préservation des animaux sauvages furent émis. Ce duo de timbres valant 37 cents et représentant l’un, un canard, et l’autre, un orignal qui s’abreuve, fut diffusé dans un contexte commémoratif imprimé en offset et tiré à 8 250 000 exemplaires[6].

Le 8 août 1989, le designer de timbres réalisa un second duo de timbres représentant les régiments des fantassins des Forces armées canadiennes, « Princess Patricia’s Canadian Light Infantry » ainsi que le « Royal 22e Régiment ».

Le 29 août 1991, une série de quatre timbres conçue par Telmet furent émis par Poste-Canada pour commémorer l’arrivée en masse des Ukrainiens au Canada arborant une broderie typiquement ukrainienne. Chacun des quatre timbres montrait un détail différent de peintures distinctes réalisées par William Kurelek.

Le 25 octobre 1991, une série de trois timbres glorifiant les 100 ans d’existence du basketball inventé par le Canadien Dr James Naismith a été conçue.

Par la suite, à chaque année pendant quatre ans à partir de 1993, six timbres étaient distribués, formant ensemble une série de 24 timbres voulant mettre à l’avant l’implication des modes de transports terrestres canadiens dans le développement du Canada. La particularité majeure de cette série est qu’elle fut la première à être illustrée et réalisée entièrement à l’ordinateur. Poste-Canada, étant très soucieux de l’authenticité de chacun des détails représentés, faisait en sorte que la structure des véhicules reproduits et leurs parties soient justes et conformes à la réalité. L’illustrateur Cameron Wykes, s’occupant de traiter les informations visuelles concernant les différents véhicules illustrés sur les timbres, était capable d’amener le niveau de précision à un stade beaucoup plus élevé grâce à la technologie permettant des retouches beaucoup plus rapides et efficaces[7].

En 1995, les timbres réalisés par Tiit Telmet commémoraient les ponts Canadiens à l’occasion du 20e « World Road Congress » de Montréal.

En 1999, ce fut une feuille de quatre timbres sur les spectacles aériens internationaux du Canada que réalisa le designer, en collaborant avec Marko Barac, exigeant environ une trentaine d’heures par illustration.

En 2005, pour l’ouverture du Musée canadien de la guerre, Telmet crée un livret de huit timbres. Le 15 août 2005, un des timbres les plus connus de Telmet mettant en scène le pianiste Oscar Peterson célébre son 80e anniversaire avec des photos de Gilbert Duclos. Le timbre final fut personnellement choisi par Peterson. Le timbre fut tiré à quatre millions d’exemplaires[8],[3],[9],[7],[10],[11].

Sa vision

La passion du design pour Tiit Telmet fait en sorte qu’il voit sa profession comme une façon de vivre et non comme un emploi. Il s’inspire de Paul Rand qui voit le « Design as a way of life » (source 5). Telmet aime le concept de créer un objet qui réponde à un besoin convenu par un client. Sa philosophie concernant son travail est la simplicité et il critique les conceptions dénuées de sens. En formant sa propre agence, il tente de maintenir des standards d’excellence. La description du design la plus juste selon lui est « Passion, magic & science ». Tiit Telmet a eu la chance d’acquérir de l’expérience dans les meilleures circonstances. Il est d’avis que tout étudiant doit passer par la vie d’agence avant de s’embarquer dans la vie de pigiste. Passé lui-même par là en travaillant pour Gottschalk+Ash, il témoigne que c’est une formation grandement profitable[12].

Prix et distinctions

Au cours de sa carrière, on lui décerne deux prix. En 1988, il fut honoré par l’association des Designers Graphique du Canada du prix GDC Fellowship pour sa grande implication dans le design canadien et dans l’association[1]. En 1996, la International Council of Design (ico-D) souligne la qualité de son travail à l’international par l’Icograda Excellence Award[2]. C’est en 2002 qu’il se fait intronisé dans la Western Michigan University Art Alumni Academy pour le centième de l’établissement.

Sources et références

  • Hayes, Erin (2006). « Video Portraits: Tiit Telmet » [Entrevue]. Canada: Centre for Contemporary Canadian Art. [1]
  • Haslip, Paul, Michael Maynard, Albert Ng, Diane Semark & Tiit Telmet (2000). « Letters to the editor ». Graphic Exchange, Sept/oct, p.8-9. [2]
  • Kingston Stamp Club (2014). « Air Force Issue of 1999 ». Royal Philatelic Society of Canada, Volume 9 (numéro 2), p. 6-8. [3]
  • L’association des graphistes agréés de l’Ontario. (1997-2001). « By-Law: including Amendments 1, 2, 3 and 4 ». En ligne [4]
  • Estonian Heritage Society Toronto. (2012). « Tiit Telmet’s lecture « Stamp Design ». Canada Post » [Conférence]. En ligne. [5]
  • Estonian Heritage Society Toronto. (2012). Tiit Telmet’s lecture « Stamp Design. Canada Post » [PowerPoint]. En ligne. [6]
  • Telmet, Tiit & Cameron Wykes (2012). « Capex 96 Designers » [Documentaire]. Canada Post. [7]
  • Auteur inconnu. (18 août 2005). « Sur vos enveloppes cette semaine ». LaPresse: Art et spectacle, p-2. [8]
  • The Canadian Aerophilatelic society. (2006). « Newsletter #65: 35th Anniversary of the Snowbirds », Volume XXII (Number 2), p-12. [9]
  • Society of Graphic Designers of Canada. (2015). « GDC Fellows ». En ligne [10]
  • Internation Coucil of Design. (2015). « Icograda Excellence Award ». En ligne [11]
  • Society of Graphic Designers of Canada. (2015). « Tiit Telmet: FGDC ». En ligne [12]
  • Western Michigan University, Frostic School of Art. « Tiit Telmet ». En ligne [13]
  • Helmet Design Associates. (2000). « Who we are ». En ligne [14]
  • Vista. (2015). « Timbre du Canada #1205a - La conservation de la faune (1988) 2 x 37¢ ». En ligne [15]

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).