Encyclopédie Wikimonde

Union des Ulémas d'Afrique

Aller à : navigation, rechercher

Union des Ulémas d'Afrique
اتحاد.jpg
Situation
Région Afrique
Création 2011
Siège Bamako (Mali)
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Dirigeant Saïd Bourhane

L'Union des Ulémas d'Afrique, est une organisation islamique fondée en 2011, subsumée sous les ulémas d'Afrique subsaharienne, dont le siège est établi à Bamako capitale de la République de Mali. L'Union a participé à des travaux avec La croix rouge internationale en mai 2014[1]

Bureau

L'organisation est présidé par le comorien Saïd Bourhane[2], et son secrétaire général et le malien Saïd Madibaba Sylla L'organisation affirme que sa vision est «une référence scientifique légitime» pour le développement de la nation musulmane en Afrique.

Congrès constitutif

Le Congrès Constitutif de l'Union s'est tenu du 8 au 10 juillet 2011 à Bamako[3], capitale du Mali en présence de 132 personnalités représentant 39 pays, dont les membres fondateurs en Afrique et des observateurs d'organisations et institutions islamiques extérieures à l'Afrique, conduits par une délégation de Organisation de la coopération islamique.

Le congrès fut placé sous le thème « le rôle des ulémas dans la consolidation de la paix ».

Organisation de l'Union

Les Instances

  1. Assemblée générale
  2. Congrès Général
  3. Conseil des Secrétaires

Les organes d'exécution

  1. Présidence said Bourhane (président)
  2. Secrétariat Général (organe exécutif)
  3. Commissions Techniques et Antennes Permanentes qui comportent notamment les commissions suivantes :
    1. Commission planification et contrôle
    2. Commission études, recherches et traduction
    3. Commission fatwa et orientations
    4. Commission communication et relations publiques
    5. Commission adhésion
    6. Commission finances
    7. Commission éducation
    8. Commission dialogue et bons offices

Positions

L'union des Ulémas en Afrique a décidé, en janvier 2013, de ne pas condamner l'intervention française au Mali[4]. Elle considère que les « groupes armés » sont à l'origine du conflit.

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).