Encyclopédie Wikimonde

Union des négociants en alimentation

Aller à : navigation, rechercher

L’Union des Négociants en Alimentation (U.N.A) est une organisation regroupant des commerçants de l'alimentation.

Histoire

L'U.N.A. a été créée fin 1935 par un groupe de vingt-cinq épiciers parisiens. Son premier président fut M. Oscar Haurit. Dès décembre 1937, grâce aux efforts déployés par M. Raoul Bouchard qui exerce les fonctions de directeur, l'U.N.A. compte une centaine d'adhérents. En 1938, le nombre passe à 150, puis à 200 à la veille de la guerre, qui va donner un coup de frein à l'essor et au dynamisme de l'entreprise. Démobilisé, Raoul Bouchard parvient à créer un bureau en zone libre et à renouer contact avec les fournisseurs en même temps qu'il obtient les autorisations nécessaires pour continuer. À son retour à Paris en 1941, il oriente l'U.N.A, organisation départementale du ravitaillement oblige, vers la décentralisation, voie qui sera poursuivie avec succès après la Libération. Les premières sections sont celles de l'Isère, du Doubs, de Saône-et-Loire, de Dordogne, de Savoie... En 1945, l'U.N.A réunit 534 adhérents répartis en 17 sections. En 1960 on dénombre 2250 adhérents et 63 sections couvrant presque tout le territoire. C'est dans les années d'après-guerre et jusqu'à la fin des années Soixante que l'U.N.A s'affirme comme un réseau solidaire de détaillants de l'alimentation.

But et fonctionnement

Les adhérents, soucieux de faire face aux exigences de la concurrence, aux "complications administratives", et au défi de la modernisation, mettent en avant "l'esprit U.N.A." qui associe l'indépendance de chacun et le sens de la force collective. En groupant les commandes, les sociétaires obtiennent sur un vaste ensemble d'articles (conserves, produits d'entretien, liquides, droguerie...) des prix qui sont négociés auprès des fournisseurs par la Centrale d'achats basée au Siège Social, 55 rue Maurice Gunsbourg à Ivry-sur-Seine. Les commandes sont livrées au "Dépôt" où s'opère la répartition et où chacun, à son gré, vient retirer ce qui lui revient. L'adhérent dispose d'une liste de fournisseurs-référencés chez qui il a "le devoir et intérêt à s'approvisionner". Une marque U.N.A. verra le jour pour certains produits comme le café (on l'aperçoit dans le film d'Yves Robert Alexandre le Bienheureux : les publicitaires avaient bien fait leur travail! De même, on peut voir à plusieurs reprises des casquettes UNA dans le film de Pierre Étaix Pays de cocagne). Les prix appliqués aux détaillants par l'U.N.A sont strictement les prix de revient majorés d'une cotisation provisoire destinée à couvrir les frais généraux (gestion, publicité) : l'U.N.A. ne poursuit aucun but lucratif. L'adhérent peut bénéficier en cas de besoin d'une assistance juridique, de conseils relatifs à la fiscalité (mise en place de la T.V.A) ou à l'assurance. Un service de publicité procure aux Unaïstes de quoi faire la "réclame" (affiches, prospectus, dépliants, campagnes dans la presse, à la radio, au cinéma),et organise des opérations promotionnelles.

Un magazine gratuit : Carrousel, est édité chaque mois à destination des acheteurs, qui peuvent bénéficier d'un système de timbres-escompte destinés à fidéliser la clientèle ; l'adhérent, lui, est informé par un bulletin professionnel bi-mensuel : Trait d'Union. Un congrès national annuel, étalé sur plusieurs journées, réunit les adhérents. Le 27e, tenu à Tours en mai 1963, est resté mémorable : l'organisation était à son apogée.

Principaux animateurs

  • Raoul Bouchard, né le 4 août 1902, ancien directeur des services du Gros chez Félix Potin. Il crée l'U.N.A en 1936 avec 25 épiciers, déçus par une précédente structure (l'A.F.A) qui n'avait pas su garantir son caractère coopératif.
  • Oscar Haurit, épicier 29, rue F. Miron à Paris. Président de 1936 à 1938.
  • Pierre Mangin, président de 1939 à 1941, épicier à Reims.
  • Émile Robert, épicier 87, rue du Général Leclerc àIssy-les-Moulineaux, président de 1941 à la fin des années Soixante.

Les sections

Une épicerie UNA, à Tours

Chaque section départementale comporte entre une douzaine et une quarantaine d'adhérents répartis entre villes et villages du département.

Un exemple : la section d'Indre-et-Loire en 1960

Siège : 5, rue Jules Verne à Tours Président : Dupont à Langeais Membres : Arnault à Mettray, Barnabé, Barbarant, Bernard, Boulage, Dubois, Gangneux, Lezeau, Nion, Terminet à Tours. Bernier à Savonnières, Boisseau à Sepmes, Bourreau àBléré, Briard à Sonzay, Cherpeau à Bernay, Duvigneau à Crouzilles, Équy à Amboise, François à Reugny, Garnier à Bourg-de-Natre, Gasté à Joué-lès-Tours, Goron à Hommes, Grésillon à St-Symphorien, Jahan à Pont-de-Ruan, Knittel et Lemaire à Chinon, Larcher à Avoine, Moreau à Monnaie, Nonnet à Château-Renault, Pinoteau àVeigné, Ragot à Selles-sur-Cher (Loir-et-Cher, qui n'a pas de section), Rousseau et Abello à Civray, Lartigue à Loches.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).