Encyclopédie Wikimonde

Union des républicains radicaux

Aller à : navigation, rechercher
Fichier:Union des républicains radicaux.jpg
Logotype de l'Union des républicains radicaux.

L'Union des républicains radicaux (U2R) est issue de l'Antenne radicale du Pôle républicain, structure d'accueil des radicaux gauche et valoisiens de l'UDF qui ont suivi, au sein des comités de soutien à Jean-Pierre Chevènement des personnalités radicales telles que Émile Zuccarelli (ancien président du MRG), Gérard Benhamou (ancien député européen UDF), Emmanuel Dupuy (journaliste, universitaire, ancien membre du PRG), Alexandre Dorna (universitaire, ancien membre de la direction du PRG), Paul Baquiast (universitaire, ancien membre de la direction du PRG), Stéphane Lucas (universitaire). Souhaitant regrouper la "diaspora" radicale, l'U2R a ensuite pris son indépendance vis-à-vis des chevènementistes.

L'U2R a soutenu la candidature de François Bayrou à la présidentielle de 2007, aux côtés de Corinne Lepage, présidente de CAP 21. Elle a présenté plusieurs candidats aux élections législatives de 2007 avant qu'une partie de ses membres ne se rapprochent du mouvement Les Progressistes d'Éric Besson[1] puis ne rejoignent le parti Gauche moderne de Jean-Marie Bockel[2].

Notes et références

  1. Blog de l'U2R, lundi 3 décembre 2007
  2. Site officiel de Gauche moderne - Article du 7 juillet 2008 - Site consulté le 31/08/08

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).