Encyclopédie Wikimonde

Veganarchisme

Aller à : navigation, rechercher
Erreur lors de la création de la miniature :
Symbole de la Veganarchie, popularisé par le pamphlet Animal Liberation and Social Revolution (Libération animale et révolution sociale) de Brian A. Dominick écrit 1995. Il s'agit d'un symbole composé du 'V' pour véganisme et du célèbre 'A' cerclé anarchiste.

Le Veganarchisme ou anarchisme vegan, est la philosophie politique du véganisme (plus précisément de la libération animale) et de l'anarchisme, créeant ainsi une praxis combinée comme moyen pour la révolution sociale. Cette position argue que l'État est incapable et dispensable pour les animaux, humains et non-humains, en y opposant la pratique du véganisme. C'est donc une théorie politique double, considérant que ces deux philosophies (anarchisme et véganisme) se rejoignent et se complètent[1]. Cette dynamique est aussi celle de la perspective antispéciste de l'Anarchisme vert (« green anarchism »), qui peut aussi être comprise comme perspective anarchiste de la libération animale.

Les véganarchistes considèrent les dynamiques de l'oppression comme étant structurées de manière interdépendante : du capitalisme, du racisme et du sexisme jusqu'à la suprématie humaine, et redéfinissent ainsi le véganisme comme une radicalité philosophique qui voit l'État comme inutile pour les animaux. Idéologiquement, c'est un mouvement qui considère la libération humaine, animale et de la terre comme différentes facette d'une même lutte. Les partisans de cette critique sont souvent opposés aux réformes désireuses d'améliorer la « condition animale », car ils refusent de limiter leurs buts politiques aux changements de la loi.

Cette philosophie fut d'abord popularisée par Brian A. Dominick dans son essai Libération animale et révolution sociale, puis plus tard promu par des groupes de musique comme le groupe anarcho-punk Virus, reprenant la symbolique anarchiste.

Le véganarchisme est souvent recouvert par des termes tels que veganisme radical, libération totale, révolution totale, ou encore abolition totale.

Termes

Les théories les plus récentes sur l'anarchisme tendent à inclure une vision plus large du pouvoir, et de l'exploitation à travers les thématiques de la domination sociale et de ses diverses formes telles que racisme, sexisme, lesbophobie, biphobie et homophobie, âgisme, et même spécisme

  • Abolitionnisme est le nom de la philosophie que défendent les vegans qui sont pour l'abolition totale de l'exploitation animale sous toutes ses formes. La plupart défendent l'idée de libération animale ou d'égalité animale. Le terme s'oppose et vient en réaction à celui de réformisme ou welfarisme (voir ci-dessous).
  • Véganisme : c'est à la fois un régime alimentaire (le végétalisme), mais plus généralement un mode de vie qui cherche à exclure au maximum tout produit issu de l'exploitation animale ou impliquant la cruauté envers les animaux, y compris par des tests (cuir, fourrure, cosmétiques, produits d'hygiène et d'entretiens, médicaments, etc).
  • Les véganarchistes sont ceux et celles pour qui l'anarchisme et le véganisme se rejoignent. Cette philosophie est très généralement motivée par des considérations écologistes radicales, liant problèmes humains, critiques des relations de pouvoir, exploitation et souffrance animale. Ce terme peut également être employé par des anarchistes vegans souhaitant se distinguer d'un véganisme apolitique, ou du végétarisme strictement alimentaire de certain-e-s anarchistes.

Notes

  1. Dominick, Brian. Libération animale et révolution sociale : une perspective vegan de l'anarchisme ou perspective anarchiste du veganisme http://veganrevolution.free.fr/documents/revolutionsociale.html

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).