Encyclopédie Wikimonde

Victor Colombani

Aller à : navigation, rechercher

Victor Colombani, né à Paris le 30 juillet 1994, est le président de l’Union nationale lycéenne (UNL) depuis le 3 octobre 2010. Il est une des figures du mouvement lycéen durant la mobilisation contre la réforme des retraites de 2010.

Parcours personnel

Fils de journalistes au Monde (son père n’a aucun lien de parenté avec l’ancien directeur de ce journal, Jean-Marie Colombani)[1]. Victor Colombani a toujours vécu à Paris. C'est le 21 avril 2002, lors du passage de Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle, qu'il commence à se pencher sur la politique[2], et qu'il participe en famille à sa première manifestation. En 2006, alors qu’il est en sixième au collège Henri-IV, il participe à quelques manifestations contre le contrat première embauche (CPE).

L’engagement à l’UNL

Les débuts

De plus, il participe à sa première manifestation sans ses parents lors du mouvement contre les suppressions de postes dans l’Éducation nationale. Il découvre alors l’existence de l’UNL.

L'année suivante débute un nouveau mouvement : contre la réforme de la seconde de Xavier Darcos. Cette réforme, qui aurait été appliquée l'année suivante, allait ainsi directement toucher Victor. Voulant agir plus activement contre cette réforme, Victor adhère à l'UNL en novembre 2008, seule organisation à accepter des collégiens et la plus apte, selon lui, à faire reculer Xavier Darcos sur sa réforme. En avril 2009, il rejoint le Bureau Fédéral de la fédération de Paris. Il est élu responsable fédéral en octobre 2009. Le 5 avril 2010, lors du VIIe Congrès National de l'UNL, Victor Colombani est élu au Bureau national, au sein du poste « questions sociales et question de société ».

L’arrivée à la Présidence et le mouvement contre la réforme des retraites

Après le départ d'Antoine Evennou, Victor Colombani lui succède à la présidence de l’UNL le 3 octobre 2010[3], élu par le Conseil National pour un mandat allant jusqu'au prochain congrès (début 2012).

Quatre jours après son élection, le 7 octobre 2010, 15 000 lycéens[réf. nécessaire] descendent dans la rue pour protester contre la réforme des retraites proposée par Éric Woerth.

Annexes

Articles connexes

Dans les médias

Notes et références


Précédé par
Antoine Evennou
Président de l'UNL Suivi par
en fonction


Cet article « Victor Colombani » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).