Encyclopédie Wikimonde

Vote FN, pourquoi ?

Aller à : navigation, rechercher

Vote FN, pourquoi ? est un livre collectif édité en mars 2013 par Au Diable Vauvert[1].

Auteurs

Il comprend des textes écrits par Catherine Bernié-Boissard (géographe, présidente du Groupe des élu-e-s communistes de Nîmes[2]), Élian Cellier (professeur, militant communiste et ancien du réseau associatif d'extrême gauche Ras l'front[3],[4]), Alexis Corbière (secrétaire national du Parti de gauche), Danielle Floutier (candidate du Front de gauche[5]), Raymond Huard (historien membre du Parti communiste français).

Argument

Ces historiens d'origine gardoise se sont alliés à des spécialistes du Front national[Lesquels ?] afin d'analyser le phénomène à la lumière de la sociologie. « L'objectif est de faire un effet de loupe sur le cas gardois » explique l'éditeur « afin d'étudier le phénomène sur le plan national, voir international »[6].

Selon la géographe Catherine Bernié-Boissard :

« Le vote FN exprime un désarroi, un sentiment de déclassement. Les scores les plus élevés, on les retrouve dans des communes où le taux de diplômés et le niveau d’éducation sont les plus faibles, où la présence des services publics est moindre[7]. »

Au sommaire :

  • La réponse au FN, enjeu européen, par Alexis Corbière, professeur d’histoire en lycée professionnel, auteur, conseiller de Paris et premier adjoint du 12e arrondissement, secrétaire national du PG.
  • Un vote unique, des causes multiples, par Catherine Bernié-Boissard, géographe, professeur à l’université de Nîmes.
  • Un vote raciste en terre de mélanges ? par Danielle Hickenbick-Floutier, professeur des écoles, militante antiraciste et sociale, élue de 1989 à 2001 à Lunel.
  • Une histoire de l'extrême droite en pays gardois, par Raymond Huard, historien, professeur à l’université de Montpellier.
  • Gavroche ou Tartarin, la question du modèle, par Élian Cellier, historien, professeur en collège à Nîmes.

Sources

  • Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value)..

Notes et références

  1. Elian Cellier, Comment le FN a réussi le hold-up sur les valeurs méridionales, Slate, 11 mars 2013, lire en ligne.
  2. Débat d'orientation budgétaire 2013 de la ville de Nîmes, 17 novembre 2012
  3. Élian Cellier, « L'hommage peint d'Albert André entre Bagnols et Laudun », Midi libre,‎ (lire en ligne (http://www.midilibre.fr/2017/03/29/l-hommage-peint-d-albert-andre-entre-bagnols-et-laudun,1485944.php)).
  4. Tous les Gardois ne sont pas frontistes (http://www.midilibre.fr/2013/03/13/elian-cellier-tous-les-gardois-ne-sont-pas-frontistes,658968.php), Mathieu Banq, Le Midi libre, 13 mars 2013
  5. Danielle Floutier s'inscrit dans la dynamique du Front de Gauche (http://www.midilibre.fr/2012/04/05/danielle-floutier-s-inscrit-dans-la-dynamique-du-front-de-gauche,481794.php), Véronique Bennouar-Bonacchi, Le Midi libre, 5 avril 2012
  6. Christophe Greuet, « Le vote FN dans le Gard analysé dans un livre », Midi Libre, 22 février 2013, lire en ligne (http://www.midilibre.fr/2013/02/22/le-vote-fn-dans-le-gard-analyse-dans-un-livre,649087.php).
  7. Charlotte Rotman, «Les nouveaux venus sont vus comme des intrus», Libération, 11 mars 2013, lire en ligne (http://www.liberation.fr/politiques/2013/03/11/les-nouveaux-venus-sont-vus-comme-des-intrus_887806).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).