Encyclopédie Wikimonde

Wanted Pedo

Aller à : navigation, rechercher
Wanted Pedo
Logo de l’association

Logo de l'association

Cadre
Forme juridique association à but non lucratif
But lutte contre la pédocriminalité
Zone d’influence France et pays francophones
Fondation
Fondation 2014
Fondateur Maxime Montaut
Origine Affaire Amidlisa
Identité
Siège Grasse, France
Président Maxime Montaut
Financement Dons
Membres 500
Employés 0
Slogan Conscients d'être tous des rescapés de ces réseaux, la peur change de camp.
Site web Site officiel

Wanted Pedo est une association à but non lucratif de lutte contre la pédocriminalité et les réseaux pédocriminels. Elle a pour but de lutter contre tous les types de délits et de crimes commis à l'encontre des mineurs, notamment les crimes sexuels. Elle met l'accent en particulier sur les crimes sexuels commis au sein de réseaux de trafic, de prostitution, de torture et de meurtre d'enfants. Elle a été fondée en France en 2014 par Maxime Montaut, actuel président de l'association. L'association gère notamment un site internet qui diffuse des informations et fait de la prévention.

Historique

Maxime Montaut effectue une prise de parole publique devant le tribunal de Draguignan lors du premier procès de l'affaire Amidlisa[1] en février 2014. Agrégeant un certain nombre de militant autour de lui, il crée Wanted Pedo d'abord en tant que collectif citoyen. Puis Maxime Montaut multiplie les déplacements notamment pour rencontrer une certain nombre de militants de longue date de la lutte contre les réseaux pédocriminels et afin de se documenter à la source sur des affaires ayant défrayé la chronique : Dutroux, Zandvoort, Outreau, etc. En juin 2014, Wanted Pedo se constitue en association loi 1901 et ouvre son site Internet en 2015.

Structure

Wanted Pedo est une association loi 1901 à but non lucratif basée à Grasse dans les Alpes-Maritimes. À vocation nationale, elle se structure en antennes départementales.[réf. nécessaire]

Membres

Les adhérents de l'association sont catégorisés selon trois types en fonction de leur investissement.

Les membres dirigeants (bureau et dirigeants d'antennes départementales), les membres actifs qui participent aux actions dans le cadre de leur département et les membres sympathisants.

Un règlement intérieur définit l'esprit et les règles de fonctionnement de l'association.[réf. nécessaire]

Charte

La charte de Wanted Pedo[2] précise l'esprit et les valeurs de l'association. Ainsi l'indépendance vis-à-vis de toute organisation politique, réseaux d'influence ou religion est affirmé. De même elle rejette toute forme de discrimination et s'inscrit volontairement dans le cadre des lois en vigueur. Elle s'appuie sur la convention des nations unies des droits de l'enfant. Elle revendique la préservation de l'intégrité physique et psychique des enfants.

Financement

Les actions de l'association sont autofinancées à 80% par les membres dirigeants et actifs, les 20% restants sont issus des dons. Le budget 2015 se montait à 36.000 euros[3].

Actions

Revendications

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En avril 2016, Wanted Pedo diffuse auprès des sénateurs, députés et du grand public une liste d'une quarantaine de revendications[4] ou pistes de réflexion pour d'éventuelles propositions de lois.

Entre autres:

  • l'application stricte des lois en vigueur
  • la vérification systématique des antécédents judiciaires de toute personne amenée à être en contact avec des mineurs
  • la condamnation de l'apologie de la pédophilie
  • l'accès aux données statistiques (enfants disparus, enfants enterrés sous X, etc)
  • systématiser la procédure "Mélanie" de recueil filmé de la parole des enfants victimes d'abus sexuels
  • l'augmentation significative des moyens humains et financiers mis en œuvre par l'État pour lutter contre les réseaux pédocriminels.

Manifestations ou présence aux procès

2014

Procès Amidlisa[5] à Draguignan, "Jour de colère[6]" à Paris, "Jour de colère[7]" à Dijon, Congrès de la dissidence[8] à Anderlecht, Marche blanche à Toulouse, Procès de Véronique Liaigre[9].

Le 21 juin, Wanted Pedo a organisé une manifestation[10] au Trocadéro à Paris pour protester contre la Boy Love Day[11], fête des pédophiles attirés uniquement par les garçons.

Le 4 septembre, Wanted Pedo a organisé une manifestation[12] devant le siège du réseau social Facebook à Paris pour protester contre la censure des comptes de l'association et le fait que des comptes diffusant des contenus pédophiles soient laissés actifs.

2015

Festival de Cannes, Procès Amidlisa[13] en appel à Aix-en-Provence (audience puis verdict), manifestation devant BFM TV, battue[14] pour la recherche d'Antoine Dupond[15], libération de Michelle Martin[16] à Floriffoux, troisième procès Outreau[17] à Rennes.

Le 24 octobre, Wanted Pedo a organisé une manifestation[18] devant le siège de la radio Skyrock à Paris pour dénoncer les condamnations de Pierre Bellanger son directeur et l'hypersexualisation véhiculée auprès des jeunes par cette radio.

2016

Le 8 avril, Wanted Pedo a organisé une manifestation[19] devant le Sénat à Paris afin de rencontrer des sénateurs et de leur donner leurs revendications dans le contexte législatif suivant le scandale de l'affaire de Villefontaine[20].

Site Internet

Crée en janvier 2015 le site Internet de l'association (wanted-pedo.com) est la principale plate-forme de diffusion d'information sur la pédocriminalité en France.[réf. nécessaire]

Prévention

La collecte et la mise à disposition de documents, rapports et études traitant de la pédocriminalité s'ajoute à des dépliants, des articles pour constituer les supports de communication sur lesquels s'appuie Wanted Pedo pour réaliser ses actions de prévention (tractage, réseaux sociaux).[réf. nécessaire]

Revue de presse

Wanted Pedo répertorie quotidiennement les articles de la presse nationale et régionale traitant de cas de pédocriminalité (faits divers, arrestations, procès) en France et dans le monde.[réf. nécessaire]

Cartes

Wanted Pedo a réalisé différentes cartes inédites : plaintes pour pédocriminalité (statistiques INHESJ), pédocriminalité familiale ou circonstancielle (articles de presse), magistrats impliqués dans des dysfonctionnements liés à des affaires de pédocriminalité, affaires (dysfonctionnements judiciaires, réseaux de protection) et réseaux pédocriminels organisés (échanges d'argent, nombreux acteurs, mafia, satanisme).[réf. nécessaire]

Une carte des enfants disparus est en projet mais les services de l'État (procureurs de la république) refuse la publication de ses données. Une pétition a été lancée à ce sujet.[réf. nécessaire]

Fréquentation

Le site Internet voit passer entre 10.000 et 30.000 visiteurs uniques par mois. [réf. nécessaire]

Réseaux sociaux

Wanted Pedo est principalement présent sur les réseaux sociaux via sa page Facebook. Depuis sa création en mai 2015, elle totalise 10 millions de portée cumulée.[réf. nécessaire]

Actions significatives

  • En mai 2015 des membres de Wanted Pedo ont assisté et retranscrit l'essentiel des trois semaines d'audience du troisième procès Outreau.[réf. nécessaire]
  • En août 2015, Wanted Pedo a mis en place un signalement hebdomadaire de masse de sites pédopornographiques sur la plateforme dédiée du gouvernement. Ces articles illustrés par des saisies d'écran floutées des pages d'accueil[21] ont justifié en mars 2016 une enquête préliminaire de la procureur de la république de Grasse Marie-Nina VALLI entraînant une suspension administrative[22] du site de l'association qui dura trois semaines.

Accompagnement de familles

Wanted Pedo accompagne dix familles[3] de victimes dans leurs démarches judiciaires dans des cas où la justice ignore des pièces du dossier (pièces médicales notamment).

Les réseaux pédocriminels

Selon Wanted Pedo :

« Les réseaux pédocriminels sont des organisations mafieuses qui tirent des profits très lucratifs de la vente ou de l'exploitation d'enfants à des fins de viols, de tortures et de meurtres de ces derniers par des clients disposant d'importants moyens financiers dans le cadre ou non d'abus rituels sataniques. »[23]

Controverses

Médias de masse

Différents médias , notamment à l'occasion du troisième procès de l'affaire Outreau, qualifient les membres de Wanted Pedo tour à tour de personnes conspirationnistes[17]ou d'extrême-droite[24]. Wanted Pedo a répondu à ces articles[25] en mettant notamment en avant le caractère apolitique de leur charte[2].

Citoyens

Sur les réseaux sociaux Wanted Pedo est accusé de promouvoir la peine de mort notamment dans le cas de pédophiles récidivistes. Wanted Pedo y répond que cette question n'est pas une des revendications de l'association et que chaque membre est libre d'avoir son opinion personnel sur cette question à titre privé.[réf. nécessaire]

Procès Outreau

Lors de l'audience, les avocats de la défense se sont plaint de l'attitude menaçante des membres de Wanted Pedo. L'un des membres et d'ailleurs évacué de la salle[26].

Notes et références

Notes

Erreur de référence : Balise <references> incorrecte ;

seul l’attribut « group » est autorisé. Utilisez <references />, ou bien <references group="..." />.

Références

Erreur de référence : Balise <references> incorrecte ;

seul l’attribut « group » est autorisé. Utilisez <references />, ou bien <references group="..." />.

Annexes

Bibliographie

Liens externes

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  1. « Pédocriminalité : l\'effrayante affaire Amidlisa enfin devant un tribunal le 9 janvier à Draguignan », sur www.jacquesthomet.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  2. 2,0 et 2,1 « Charte de l'association Wanted Pedo », sur wanted-pedo.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  3. 3,0 et 3,1 « Compte rendu de la quatrième assemblée générale de l'association Wanted Pedo », sur wanted-pedo.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  4. « Wanted Pedo | Revendications – Propositions de Loi », Wanted Pedo,‎ (lire en ligne (http://wanted-pedo.com/bis/les-actus-wanted-pedo/wanted-pedo-revendications-propositions-de-lois/))
  5. « Affaire Amidlisa : Sortie du tribunal "Justice pédophile !!" (20/02/2014) », sur AgoraVox, (consulté le 2 octobre 2016)
  6. « Manifestation hétéroclite à Paris pour le « Jour de colère » », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  7. « Jour de Colère manifestait à Dijon ce samedi 5 avril », sur www.medias-presse.info, (consulté le 2 octobre 2016)
  8. « Collectif Wanted Pedo - 04 mai congrès de la dissidence », sur MetaTV, (consulté le 2 octobre 2016)
  9. « Enquête sur un réseau pédophile à Angers », sur Le Parisien, (consulté le 2 octobre 2016)
  10. « Paris : Manifestation contre la pédophilie », sur Citizenside France, (consulté le 2 octobre 2016)
  11. « Monde : International Boy Love Day 21 juin et le 22 décembre de chaque année. », sur pedocriminel.blogspot.fr, (consulté le 2 octobre 2016)
  12. « Facebook, un réseau pro-pédophilie ? Non, pas possible ! Ben... Accrochez-vous bien ! », sur AgoraVox, (consulté le 2 octobre 2016)
  13. « Amidlisa - Le procès en appel - Meta TV », sur AgoraVox, (consulté le 2 octobre 2016)
  14. « Gonnehem : une nouvelle battue pour retrouver Antoine, 15 ans », sur Europe 1, (consulté le 2 octobre 2016)
  15. « Le scénario incroyable et sordide de la mort du jeune Réunionnais Antoine Dupont - outre-mer 1ère », sur France Télévisions, (consulté le 2 octobre 2016)
  16. « Rassemblement devant la ferme qui accueille Michelle Martin à Floriffoux: Martin en prison (photos) », sur RTL, (consulté le 2 octobre 2016)
  17. 17,0 et 17,1 Lucie Soullier et Florence Aubenas, « Outreau : trois semaines dans l'ombre des « révisionnistes » », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  18. « Wanted Pedo - Manifestival devant Skyrock - Meta TV » (http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/wanted-pedo-manifestival-devant-47371), sur AgoraVox, (consulté le 2 octobre 2016)
  19. « Wanted Pedo : "Rien ne change car il y a énormément de pédophiles au sein des institutions" » (http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/wanted-pedo-rien-ne-change-car-il-52815), sur IndependenzaTV, (consulté le 2 octobre 2016)
  20. « Villefontaine : les terrifiantes confessions du directeur d'école pédophile » (http://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Villefontaine-les-terrifiantes-confessions-du-directeur-d-ecole-pedophile-937597), sur Paris Match, (consulté le 2 octobre 2016)
  21. « Comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois » (http://wanted-pedo.com/bis/comme-saint-thomas-je-ne-crois-que-ce-que-je-vois/), sur wanted-pedo.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  22. « La suppression du site Wanted Pedo, vaine tentative de censure - donde vamos » (http://dondevamos.canalblog.com/archives/2016/03/18/33531648.html), sur dondevamos.canalblog.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  23. « Les Réseaux » (http://wanted-pedo.com/bis/affaires/les-reseaux/), sur wanted-pedo.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  24. Adrien Sénécat, « L'extrême droite s'en prend à une exposition qu'elle juge «pédopornographique» » (https://www.buzzfeed.com/adriensenecat/exposition-marseille-attaquee-extreme-droite), sur Buzz Feed, (consulté le 2 octobre 2016)
  25. « Wanted Pedo VS Médias de masse » (http://wanted-pedo.com/bis/wanted-pedo-vs-tous-les-mass-medias/), sur wanted-pedo.com, (consulté le 2 octobre 2016)
  26. http://www.liberation.fr/direct/element/lassociation-wanted-pedo-perturbe-le-proces-outreau_7825/