Encyclopédie Wikimonde

Wuhan files

Aller à : navigation, rechercher

Erreur de script : le module « Formatage du titre » n’existe pas. Wuhan files est la dénomination de documents officiels chinois qui auraient été expédiés à CNN par un lanceur d'alerte anonyme[1]. Ce lanceur d'alerte aurait révélé ce que la Chine connaissait de la pandémie au début de celle-ci, tout en dissimulant des points importants[2].

C'est un ensemble de 117 pages que révèle la presse le . Selon CNN, il émane du Centre de contrôle et de prévention des maladies du Hubei[3].

Déroulement des faits

Ces documents couvrent une période d' à . Le rapport a critiqué le système de santé pour son manque de flexibilité, limité par une bureaucratie et des procédures strictes, et insuffisant pour faire face aux crises émergentes[4].

Le Centre de prévention et du contrôle des maladies de Wuhan aurait mené une recherche rétrospective sur des cas de grippe datés dès octobre 2019 dans deux hôpitaux de Wuhan, dans le but de rechercher des traces de coronavirus; et en effet, à partir du , la province du Hubei a en fait enregistré une augmentation anormale des cas de « grippe » avec un nombre de cas supérieur jusqu’à 20 fois le niveau enregistré l’année précédente[5].

D'après CNN, les autorités ont vu 20 fois plus de patients qu'en , et ont souligné que Wuhan, qui est considérée comme le centre du coronavirus, était relativement épargnée ; précisément 2032 cas dans la semaine du .

Le rapport note quelques villes voisines plus contaminées, telles que Yichang avec 6135 cas et Xianning avec 2148 cas[6].

Le , les autorités ont identifié six personnels médicaux parmi les décès du nouveau coronavirus. Cependant, leurs décès n'ont pas été rendus publics. Cela sera lié à la fronde vue sur internet et les réseau sociaux à ce moment-là. Le médecin Li Wenliang est effectivement décédé le et le personnel médical a reçu un soutien solide à ce moment là ; d'où cette omerta[7].

Au , les responsables de la province du Hubei comptaient 5 918 nouveaux cas, plus du double des 2 478 cas officiellement annoncés le même jour.

Le des rumeurs font part de la disparition de la cheffe des urgences de Wuhan, le docteur Ai Fen[8][pertinence contestée].

La Chine réécrit l'histoire du virus[9],[10],[11].

Selon le rapport, ces décomptes minimisés se sont poursuivis après début mars.

Réactions de la Chine

La Chine a refusé de commenter ces rapports et est accusée d'un manque de transparence sur la gestion de la pandémie depuis le début de la crise[12].

Expertise

Six experts indépendants ont authentifié ces rapports selon CNN[13],[5].

Notes et références

  1. (en) Nick Paton Walsh, CNN, « The Wuhan files Leaked documents reveal China's mishandling of the early stages of Covid-19 », sur edition.cnn.com, CNN, (consulté le 20 décembre 2020).
  2. Anne-Laure Frémont, « « Wuhan files » : comment la Chine aurait tenté de minimiser la crise du Covid-19 », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 19 décembre 2020).
  3. Am.C., « "The Wuhan files" : ce que la Chine savait… et ne savait pas au début de la pandémie de coronavirus », sur rtbf.be, (consulté le 20 décembre 2020).
  4. TG, « "Wuhan files" : ces documents selon lesquels la Chine a tenté de minimiser la crise du coronavirus », sur lci.fr, (consulté le 21 décembre 2020).
  5. 5,0 et 5,1 TG, « Covid-19. Grâce aux « Wuhan files », la chaîne CNN prouve que la Chine a tenté de minorer l’épidémie », sur ouest-france.fr, (consulté le 21 décembre 2020).
  6. Atlantico Rédaction, « « THE WUHAN FILES » La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19 », sur atlantico.fr, Atlantico, (consulté le 21 décembre 2020).
  7. (pt) RFI, « Documentos oficiais mostram que a China escondeu informações sobre a Covid-19 », sur rfi.fr/br/, RFI, (consulté le 21 décembre 2020).
  8. Mystérieuse disparition du docteur Ai Fen, celle qui a révélé le coronavirus // Midi Libre
  9. Dorian Malovic, La Croix, le 09/03/2020
  10. « Pékin veut changer le récit de la pandémie et pose Wuhan en vedette », sur lepoint.fr, (consulté le 4 janvier 2021)
  11. Jérémy André, « Origine du Covid : les nouveaux mensonges de la Chine », sur Le Point, (consulté le 4 janvier 2021)

    « Et ce mardi 1er décembre, CNN a dévoilé un rapport secret produit par les autorités sanitaires de la province du Hubei qui démontre que la Chine sait qu'elle a publié des chiffres largement sous-estimés de l'épidémie dans la région. En outre, le document mentionne l'existence de spectaculaires pics de diagnostics de grippe dans la première semaine de décembre 2019 dans plusieurs villes du Hubei (+ 2 000 % à Wuhan par rapport à la même semaine en 2018), une information tout à fait inédite. »

  12. Jérémy Billault, « Coronavirus : la Chine a-t-elle tenté de minimiser la crise sanitaire ? », sur www.rtl.fr, RTL, (consulté le 21 décembre 2020).
  13. Valérie Cantié, « Les "Wuhan files" : preuves à l'appui, CNN révèle que la Chine a minoré la crise de la Covid-19 », sur franceinter.fr, Radio France, (consulté le 21 décembre 2020).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).