Encyclopédie Wikimonde

Yann Gobert-Sergent

Aller à : navigation, rechercher

Yann Gobert-Sergent est un historien français, originaire du Pas-de-Calais.

Issu d'une famille de marins de Boulogne-sur-Mer, attestée depuis le XVe siècle, Yann Gobert-Sergent fait des études en histoire, histoire de l'art et archéologie (université du Littoral, université d'Artois, université de la Sorbonne), et soutient une thèse de doctorat en histoire maritime à l'université du Littoral (ULCO) : Le Port de Boulogne-sur-Mer et ses trafics au XVIIIe siècle sous la direction du professeur Patrick Villiers[1] (laboratoire du CRHAEL)[2].

Ce premier travail universitaire inaugure ses recherches menées sur les activités maritimes en Manche au XVIIIe siècle et plus largement de Louis XIV à Napoléon Ier (pêches au hareng, au maquereau et à la morue, contrebande avec les Anglais appelée smogglage, construction navale, service transmanche et paquebots, conflits maritimes et guerres de course). Ses publications scientifiques concernent les différents trafics maritimes pratiqués en Manche et sur les côtes atlantiques françaises (Boulogne-sur-mer, Calais, Dunkerque, Fécamp, Dieppe, La Rochelle, Nantes, Bordeaux), et notamment le smogglage (ou smoglage), contrebande réalisée avec les Anglais (smoggleurs ou smogleurs), venant en France chercher des alcools, du thé et d'autres marchandises détaxés.

Membre de la Commission départementale d'histoire et d'archéologie du Pas-de-Calais, Yann Gobert-Sergent est président de la Fondation Victor Dupont, qui travaille à la valorisation de l'œuvre du peintre fauve Victor Dupont (1873-1941). Il étudie également les artistes qui ont fréquenté Boulogne-sur-Mer et son littoral, de 1830 à 1950 (peintres boulonnais, École d'Étaples, École de Wissant, artistes parisiens et étrangers).

Publications, conférences et colloques

Histoire maritime

  • Pêche, course et contrebandiers. Le port de Boulogne-sur-mer de Louis XIV à Napoléon Ier (1680-1815), ACRB éditions[3], 2004, 194 pages (préface de Frédéric Cuvillier).
  • Boulogne, tête de pont pour le débarquement en Angleterre durant l'hiver 1745-1746, Paris, Revue historique des Armées[4] n° 239, 2005, p. 18-29.
  • Histoire du « smogglage » et du grand trafic des eaux-de-vie entre La Rochelle et Boulogne (1720-1793), La Rochelle, Revue de la Saintonge et de l'Aunis[5], tome XXXI, 2005, p. 125-147.
  • Histoire d'un trafic opportuniste : le commerce des vins de Bordeaux dans le smogglage boulonnais, de 1720 à 1793, Bordeaux, Revue historique de Bordeaux et de la Gironde[6], tome n° 13-14, 2008, p. 197-211.
  • Histoire du smogglage boulonnais (1671-1832), Boulogne-sur-Mer, revue Boulogne et la Mer, n° 11, novembre 2007, p. 26-33.
  • Fécamp au XVIIIe siècle : l'essor du smogglage, Annales du Patrimoine de Fécamp[7] n° 9, 2002, p. 67-71.
  • Le port de Fécamp en 1729, d'après l'inspecteur Sicard, Annales du Patrimoine de Fécamp n° 11, 2004, p. 20-25.
  • Le port de Boulogne-sur-mer de Louis XIV à Napoléon Ier (1680-1815)", conférence donnée à la Commission départementale d'histoire et d'archéologie du Pas-de-Calais, Archives départementales du Pas-de-Calais, Dainville, 21 janvier 2006.
  • État des gens de mer, Fécamp en 1739 d'après l'inspecteur Sicard, Annales du Patrimoine de Fécamp n° 13, 2006, p. 27-32.
  • Quand les marins quittent la mer, Fécamp en 1739 d'après l'inspecteur Sicard, Annales du Patrimoine de Fécamp n° 15, 2008, p. 6-11.
  • "Histoire d'un village du Boulonnais : Wierre-Effroy", ouvrage collectif, Marquise, éditions Histopale, décembre 2010, 185 pages.
  • "L'essor contrarié du smogglage à Fécamp face à l'atonie des pêches au XVIIIe siècle", Fécamp, colloque des "5es Journées d'Histoire de la Grande Pêche et des Pêches Maritimes", 18-19 mai 2012, Société française d'histoire maritime.
  • Fécamp et ses gens de mer dans le royaume de France en 1774, Annales du Patrimoine de Fécamp n° 19, 2012, p. 6-13.
  • Du redressement du port de Fécamp à la veille de la Révolution française, d'après les rapports de Daniel Chardon, commissaire général de la Marine, Annales du Patrimoine de Fécamp n° 20, 2013, p. 6-13.
  • "Boulogne-sur-Mer au XVIIIe siècle : port de pêche ou port de contrebande ?", conférence donnée à la bibliothèque municipale de Boulogne-sur-Mer pour Renaissance du Vieux-Boulogne, 15 novembre 2013.
  • "L'essor contrarié du smogglage à Fécamp face à l'atonie des pêches au XVIIIe siècle", actes du colloque des 18-19 mai 2012, Société d'archéologie et d'histoire de la Manche, Saint-Lô, 1er trimestre 2014, p. 193-204.
  • Les débuts contrariés des paquebots boulonnais au XVIIIe siècle, Revue du Cercle Historique Portelois, juin 2014, p. 9-12.
  • "Pêches, trêves de pêche et course à Boulogne-sur-mer, de la guerre de Succession d'Espagne à la guerre d'Indépendance américaine", Granville, colloque des "6es Journées d'Histoire de la Grande Pêche et des Pêches Maritimes", 26-27 septembre 2014, Société française d'histoire maritime.


Histoire de l'Art

  • Virginie Demont-Breton (1859-1935), Peintre et témoin de la vie des marins de la Côte d'Opale, Boulogne-sur-mer, Revue Boulogne et La Mer, n° 14, juillet 2008, p. 4-7.
  • Victor Dupont (1873-1941), un Boulonnais parmi les Fauves, Cahiers du Vieux Boulogne, n° 59, 1er semestre 2009, p. 2-7.
  • Eugène Blot (1830-1899) : un statuaire de génie au service des marins boulonnais, Cahiers du Vieux Boulogne, n° 61, 1er semestre 2010, p. 21-25.
  • Henry-Arthur Bonnefoy (1839-1917), peintre paysagiste et animalier boulonnais, Cahiers du Patrimoine Boulonnais, n° 64, 2e semestre 2011, p. 16-22.
  • Le peintre Victor Dupont (1873-1941) - Un Boulonnais parmi les Fauves, Arras, Bulletin de la Commission départementale d'histoire et d'archéologie du Pas-de-Calais[8], tome n° 19, octobre 2012, p. 55 à 77.
  • De la couleur des quais boulonnais : le peintre Georges Griois (1872-1944), Cahiers du Patrimoine Boulonnais, n° 66, 2e semestre 2012, p. 21-28.
  • Vision naturaliste de la Marine boulonnaise par le peintre Paul Antoine Hallez (1872-1965), Cahiers du Patrimoine Boulonnais, n° 68, 2e semestre 2013, p. 29 à 38.
  • Visages de Terre et de Mer - Regards de peintres à Wissant à la fin du XIXe siècle, ouvrage collectif, Michèle Moyne-Charlet, Anne Esnault, Annette Bourrut Lacouture, Yann Gobert-Sergent, Philippe Galois et Jean-Marie Ball, édition du Pas-de-Calais, SilvanaEditoriale, août 2014, 135 pages, (ISBN 9788836629299).
  • Maîtriser le feu et exalter la couleur : l'œuvre céramique de Vicente Gil Franco, Cahiers du Patrimoine Boulonnais, n° 70[9], 2e semestre 2014, p. 7 à 14.

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).