Encyclopédie Wikimonde

Yellow Jackets Motorcycle Club

Aller à : navigation, rechercher

Les Yellow Jackets sont un Motorcycle Club historique, crée en Californie du sud avant la seconde Guerre Mondiale, dont les membres possèdent principalement une Harley Davidson. Les surnoms de ce club sont "YJMC", "25", et les "Jaune et Noir". Aujourd'hui, les Yellow Jackets ont des chapitres à travers les États-Unis, le Canada, l'Italie, l' Allemagne, en Corée, un chapitre prospect en France et ont leur siège dans l'Illinois ( USA ).

Ils sont considérés comme un des clubs fondateurs de la culture biker et Kustom.

L'histoire

Fondée en 1938 à Gardena en Californie, le Yellow jackets Motorcycle Club est considéré comme un des MC historique de la culture motarde. Il est un des plus anciens clubs encore en activité aux États-Unis.

Le sud de la Californie comptait alors des clubs comme les 13 Rebelles, les Yellow Jackets, les Sharks puis les  Boozefighters.

Les Yellow Jackets se sont rencontrés dans un petit bar appelé le "Crash Inn" dans le Sud de la Californie, et dont le propriétaire deviendra un membre honoraire. De nombreux clubs étaient représentés au "crash Inn". On y trouvait des clubs comme ceux déjà cités, les Top Hatters, et les les Hounds to name a few pour n'en nommer que quelques-uns. Lieu de rendez vous de cette jeunesse rebelle, le "crash inn" était un endroit où ils faisaient la fête et se provoquaient sur les courses à venir.

Ces clubs, dont le chapitre de gardena des YJ, furent impliqués en juillet 1947 dans les pseudos émeutes d' Hollister mises en scène dans le film The Wild One avec Marlon Brando. Ces évènements marquèrent le début des MC hors la loi dit 1%

Les Yellow jackets MC ne sont pas un club 1 % et ne revendique aucun territoire.

C'est un club national, ce qui signifie que ses membres sont répartis dans plusieurs chapitres sur l'ensemble des États-Unis, et international car ils sont présents également à l'étranger avec des chapitres au Canada, en Italie, en Allemagne, en Corée et un chapitre prospect en France .

Les Yellow Jackets ont crée avec les autres clubs "Originaux" les conditions pour le développement des MC américains.

L'Original Yellow Jackets, aussi connu simplement comme les "Originaux", participe encore aux courses organisées par l'American Motorcycle Association (AMA).

Le dernier membre survivant du chapitre original, Bob MacMillen nous a quitté en 2016. Il a vécu en Californie, bien que le siège national du club soit aujourd'hui situé dans l'Illinois"

Plusieurs Boozefighters notoires ont couru en portant les couleurs des Yellow Jackets tels que Willy 'Wino' Forkner (de Los Angeles). Wino avait crée son propre chapitre des Yellow Jackets afin de pouvoir participer aux courses de l'American Motorcycle Association AMA sans être sansctionnés. Depuis les Yellow Jackets et les Boozefighter se considèrent comme des club frères.

L'adhésion

"L'adhésion est difficile, être intéressé, boire et avoir un tatouage ne suffit pas" -Boogeyman ( président des YJ )

Le postulant est invité à rouler et à faire la fête avec le club, il est alors considéré comme un “support” ou "hangaround", ce qui indique que la personne est invitée à des événements du club et peut accompagner des membres aux sorties.

Si un "hangaround" ou "support" a démontré ses aptitudes et des qualités pour devenir un YJ et à condition d'être parrainé, il peut être invité à rejoindre le club en tant que prospect. Il porte alors une veste en jean coupé de couleur bleue et porte un unique patch qui le désigne comme étant en période probatoire.Pour devenir un prospect, les candidats doivent avoir une moto américaine ou custom, une licence et une assurance ainsi que le parrainage d'un membre "full patch". .Il est du devoir de chaque prospect d'être au service de son club au maximum et de se faire connaître par le chapitre et les membres du chapitre mère par une bonne réputation

Pour devenir un "full patch", le prospect doit être accepté par un vote à l'unanimité par le chapitre. Le terme full patch désigne le membre accepté dans le club après sa période probatoire, il porte alors les couleurs des Yellow Jackets. Les couleurs restent la propriété des YJMC et, si le membre s'écarte, les patchs doivent être restitués

 "Les Yellow Jackets sont un club totalement intégrée et diversifiée, nous ne faisons pas de distinction ou de préférence fondée sur la race, de croyance ou de couleur."

Coupe et couleurs

LES [1],[2],[3],[4]Yellow Jackets sont identifiables par les trois rockers sur leurs vestes ou "cut". Un rocker supérieur avec le nom du club, un patch central avec le symbole des YJ, et rocker inférieur contenant soit 1938 (l'année d'ouverture), la Mère (pour montrer que le membre est du chapitre fondateur), ou National (pour un officier de haut rang). Les couleurs et les différents patchs ont une grande signification pour chaque membre et peuvent s'acquérir selon les parcours et l'investissement du membre.Certains patchs ponctuent des réalisations effectuées par les membres au sein de l'organisation. Le rang de chaque membre est indiqué par leurs couleurs ou la série de patchs sur le cuir.

Le choix d'une guêpe comme symbole n'est pas un hasard, cet insecte vivant en essaim qu'il gardera et défendra jusqu'au bout.

Références

  1. (en) Evel Knievel et Arlen Ness, Harley-Davidson: The Good, the Bad, and the Legendary, Voyageur Voyageur Press, , 160 p. (lire en ligne), p. 114
  2. (en) Dave Nichols, The One Percenter Code: How to Be an Outlaw in a World Gone Soft, Motorbooks, , 256 p. (lire en ligne)
  3. (en) Bill HAYES, The One Percenter Encyclopedia, Motorbooks, , 256 p. (lire en ligne)
  4. (en) « "The real Wild Ones The 1947 Hollister motorcycle riot », sur salinasramblersmc (consulté le 26 juillet 2018)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).