ÉPRA

Aller à la navigation Aller à la recherche

ÉPRA

Échanges et productions radiophoniques, plus connu sous l'acronyme ÉPRA (Échanges et Productions RAdiophoniques) était un groupement d'intérêt public français relatif à la radio associative et aux travailleurs immigrés. Il est fondé en 1992 et dissout en 2013.

Présentation

L'ÉPRA est fondé en 1992 par le Fonds d'aide sociale[1]. Son objet était d'être une sorte d’agence de presse sonore[1]. En effet jusqu'alors la production d'émissions visant l’intégration des travailleurs immigrés en France était exclusivement dévolue à la radio RFI[1]. Il s'agissait donc de faire participer les radios associatives à cette mission[1].

On estime à 10 000 heures d’archives le fonds sonore de l'ÉPRA[1]. Elles ont été fournies de 1992 à 2013 à environ 170 radios associatives françaises[2].

Conséquences de sa disparition

Sa disparition en 2013 et l'inquiétude relative à celle-ci, d'une part émanant des radios associatives[3], et d'autre part relatives à la mission elle-même de l'ÉPRA et du devenir du fonds sonore, provoquent plusieurs questions de parlementaires, en particulier au Sénat[4].

Un collectif de soutien à l'ÉPRA est créée en 2013, conduit par Gilbert Andruccioli, président de la radio Agora FM (basée à Grasse)[1].

En 2022, existe toujours une association relative à l'ÉPRA dont l'objectif est la protection et la valorisation du fonds sonore[5].

Références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Clémence Jost, « Liquidation de l’Epra : des milliers d’archives radiophoniques réduites au silence », sur Archimag, (consulté le ).
  2. « L’EPRA sera dissous, les radios associatives se défendent », sur technic2radio.fr, (consulté le ).
  3. Erwan Manac'h, « Radios associatives : la banque d’échange des programmes est menacée », sur Politis, (consulté le ).
  4. « Conséquences de la disparition du GIP-EPRA - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le ).
  5. « L'association Échanges et Productions Radiophoniques », sur www.asso-epra.fr (consulté le ).

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la radio
  • Portail de la France