Encyclopédie Wikimonde

Émeute du 13 mars 2021 à Liège

Aller à : navigation, rechercher

Émeute du 13 mars 2021 à Liège
Type Violences urbaines, émeutes
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Localisation Liège
Coordonnées Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 768 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Date 13 mars 2021
Participant(s) 300
Bilan
Blessés Manifestants: inconnu
Policiers: 36
Répression
Arrestations 10

Erreur Lua dans Module:Carte_interactive à la ligne 391 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

L'émeute du 13 mars 2021 à Liège est une émeute urbaine qui s'est produite dans le quartier de la place Saint-Lambert à Liège en Belgique.

Les forces de l'ordre ont affronté 200 à 300 casseurs qui ont commis des faits de pillage, vols et dégradations.

Contexte

Le lundi 8 mars 2021, vers 8h30, l’arrestation judiciaire d’une femme noire est filmée place Saint-Lambert. Les vidéos la montrent plaquée au sol, entourée de quelques dizaines d'agent de police qui tentent d'empêcher certaines personnes de filmer la scène[1]. La police de Liège qualifie la dame de "furie" et l'accuse d'outrage à agent et de rébellion. Celle-ci affirme en retour être victime de violence policière et dépose plainte au contrôle interne de la police de Liège[2].

La diffusion des images sur les médias sociaux suscite l'émoi au sein de la population liégeoise[3]. Le contexte autour de la question des interventions racistes de la police belge est tendu : le décès d'Ibrahima Barrie le 8 janvier 2021 à la suite de son interpellation pour avoir filmé la police a donné lieu à des émeutes à Bruxelles le 13 janvier 2021[4], tandis que le décès d'Ilyes Abbedou dans un commissariat le 18 janvier 2021 a été suivi d'une manifestation le 29 janvier[5].

En novembre 2019, à Liège, une enseigne JD Sports avait été l'objet de pillages à la suite de la diffusion d'une vidéo montrant une gérante répartissant le personnel en fonction de la couleur de la peau et utilisant le terme "bamboula"[6].

Le 13 mars 2021, une manifestation pour protester contre l'interpellation jugée trop "musclée" du lundi 8 mars s'est déroulée dans le calme en début d'après-midi, entre la place Saint-Lambert et la place de la République française. C'est à la fin de cette manifestation que l'émeute a démarré[3].

Conséquences

Les vitres des Galeries St-Lambert et de quelques magasins avoisinants ont été brisées. Comme en novembre 2019, une enseigne JD Sports a été pillée[6].

Au total 36 policiers ont été blessés, dont neuf ont été hospitalisés[7],[8],[9],[10],[11],[12].

Dix personnes ont été interpellées: six arrestations judiciaires et quatre administratives.

Le bourgmestre Willy Demeyer a mis en avant qu'il avait « entamé un dialogue vendredi soir avec la communauté subsaharienne ».

Références

  1. R. T. L. Newmedia, « Une femme brutalement plaquée au sol par la police de Liège: les versions des deux parties divergent complètement (vidéo) », sur RTL Info (consulté le )
  2. Kathleen Wuyard, « "Furie" ou violence policière: que s'est-il passé ce matin place Saint-Lambert? • Boulettes Magazine », sur Boulettes Magazine, (consulté le )
  3. 3,0 et 3,1 « Liège : casseurs, vitrines saccagées… le premier bilan fait état de 9 personnes hospitalisées, dont 5 policiers », sur RTBF Info, (consulté le )
  4. R. T. L. Newmedia, « Mort d'Ibrahima dans un commissariat après son interpellation: "Ça ne serait pas arrivé de cette manière-là à mon fils", dénonce l'avocat de la famille », sur RTL Info (consulté le )
  5. « Rassemblement pour Ilyes Abbedou: «Personne ne devrait mourir au sein d’un commissariat» », sur Le Soir Plus, (consulté le )
  6. 6,0 et 6,1 « Liège: d'une manifestation pacifique... aux émeutes avec des casseurs surexcités », sur Le Soir Plus, (consulté le )
  7. « "Débordements à Liège: 200 jeunes casseurs se sont réunis dans le centre-ville, des affrontements avec la police ont eu lieu" », sur lalibre.be, (consulté le ).
  8. « "Débordements à Liège: 36 policiers blessés, déjà une dizaine d'interpellations" », sur lalibre.be, (consulté le ).
  9. « Une dizaine de casseurs interpellés à Liège après les émeutes, 36 policiers blessés », sur lavenir.net, (consulté le ).
  10. « ""Un déferlement de violence" dans le centre-ville de Liège: le point sur ce que l'on sait" », sur lalibre.be, (consulté le ).
  11. « Belgique : une dizaine d'interpellations après des violences en marge d'une manifestation antiraciste à Liège », sur francetvinfo.fr, (consulté le ).
  12. « Belgique : une dizaine d’interpellations après des violences à Liège en marge d’une manifestation « Black lives matter » », sur lefigaro.fr, (consulté le ).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).