Encyclopédie Wikimonde

Étapes de production d'un anime

Aller à : navigation, rechercher

Introduction

La japanimation remonte à l'année 1917, les trois pionniers reconnus de cette époque sont Shimokawa Oten, Kitayama Seitarô et Kôuchi Junichi.

Osamu Tezuka, fan de Disney et auteur de Astro, le petit robot se lance dans l’animation japonaise et est considéré comme le « king » du manga moderne dès 1963.

Grâce à l’essor de la télévision, les animés connaissent un grand succès.

Dès les années 70, le Japon exporte ses œuvres vers les Etats-Unis et l’Europe, les animés arrivent sur les écrans occidentaux.

Dans les années 1985, Hayao Miyazaki fonde Le studio Ghibli, ses œuvres font le tour du monde.

En 2003 il reçoit l’Oscar du meilleur film d’animation avec son film culte Le Voyage de Chihiro.

La Japanimation se développe à ce jour de plus en plus grâce aux plateformes comme ADN, Wakanim et Crunchyroll.

L’univers de la Japanimation va plus loin encore en s’enrichissant grâce à des festivals, des émissions, des objets à l'effigie de nos héros préférés[1].

Production de l'animation

La production d’un film ou d’une série d’animation se déroule en plusieurs étapes.

Dans la création de l’animation on retrouve des similitudes avec la France ou autres, mais en allant dans le détails on remarque que l’animation Japonaise à ses particularités propre à elle[2].

Le Projet (Kikaku)

Le Kikaku est la première étape de création de l’animation, elle met en place le scénario, les héros de l’histoire et quelques planches de dessin du design du monde et des personnages.

Le Scénario (Kyakuhon)

Kyakuhon, le scénario en français est la base de l’histoire, grâce au scénario on peut se faire une image du paysage, personnage de l’histoire

Design

Le Design, cette étape sert à définir les principaux éléments graphiques du projet plusieurs designers créent des visuels pour les personnages, décors, véhicules et objets. L'assistant de production supervise le travail des designers.

Storyboard (E-konte)

Le storyboard est une première version de tous les plans du film, animé, sous la forme de vignettes, illustré d’explications écrites.

Layout (Genga)

Le responsable du genga va prendre en charge le layout. Il dessine les poses du mouvement ou des personnages et effets, il trace le décor, il règle l’éclairage de la scène, des mouvements du cadre c'est ça le layout japonais.

Clean (Doga)

Quand le genga est validé, le "dōga" met au propre les lignes et les dessins, il y a plusieurs couleurs qui sont utilisées pour que le dessin soit le plus clair possible : les contours sont repassées en noir, les reflets en jaune et les ombres en bleu.

Mise en couleur de l'animation (Shiage)

Le "Shiage" consiste à scanner puis à mettre en couleur numériquement, tous les dessins, le réalisateur supervise.

CG / Animation 3D

Avec le storyboard, le designer anime la 3D pour chaque plan.

La 2D japonaises et la 3D est principalement utilisée pour les véhicules, les robots.

Mise en couleur des décors (Haikei)

La mise en couleur est mise en place par un décorateur, le chef décor vérifie avant l'envoi.

Compositing (Satsuei)

Le compositing sert à assembler la 2D et la 3D, ainsi que le décor afin de créer le plan final.

Dans cette étape en ajoute les effets spéciaux comme (fumée, pluie...)

Montage (Henshu)

Tous est assemblée ensemble, tout est revérifier

Le réalisateur surveille le montage du film ou des épisodes d’une série animé, afin de livrer les épisodes à temps pour la diffusion.

Post production sonore (Onkyo)

Un compositeur crée une bande son pour le film ou la série animé, en fonction des scènes et du scénario.

Le directeur son travaille pour créer et synchroniser les bruitages avec l’image.

Les doubleurs enregistre leur voix sur ceux des personnages de l'animé, l'enregistrement se fait en groupe sur le plateau.

Montage vidéo (Video henshu)

Le montage vidéo est la dernière étape avant l'envoi, c'est à ce moment que l'on place le générique.

Livraison (Nohin)

Il s'agit de l'envoi au plateforme de diffusion.

La japanimation doit son succès mondial notamment aux nombreuses plateformes de streaming. Ces dernières sont présentées en tant que site webs sous forme de catalogue contenant une multitude de licences (Films&Séries). Les principales plateformes sont : Crunchyroll, Netflix, Anime Digital Network, Wakanim, AnimeLab, Funimation, etc.

Les anime sont aussi présent à la Télévision, notamment en France. En 1978, c'est la première fois que la télévision française diffuse un Anime.Celui-ci se nomme Albatros et il a été diffusé sur la première chaîne de l'ORTF. Aujourd'hui,grâce à sa démocratisation à l'échelle mondiale, les animes sont disponibles sur la plupart des chaînes françaises (pour ne citer que la France)comme par exemple sur Game-One,MCM,France24 et bien d'autres. La japanimation s'est aussi faite une place dans le cinéma. Pour prende un exemple récent, le Film d'animation Your Name de Makoto Shinkai a réalisé une recette de plus de 25 milliards yen, soit au total 193 millions d'euros depuis sa sortie le 26 août 2016.

Métiers de la japanimation

Afin que la réalisation d'un animé soit possible, il faut la contribution de nombreuses personnes et de différents métiers, ayant chacun un rôle bien précis. Il faut savoir que la charge de travaille dans la production d'anime est énorme (près de 150 heures de travaille en plus par semaine). Bon nombres de personnes succombe face au "Karōshi".Ce terme désigne les mort causés sous la pression, les menaces de mort et les heures de travaille ahurissante.

Les animateurs

Animateurs-clés ou Key animators

Pour ce faire, ils dessinent les poses dites clés[3] d'une séquence, c'est-à-dire le minimum requis pour rendre l'action qu'ils souhaitent représenter lisible. Les poses- clés sont plus communément appelé gengas[4]. Le salaire moyen d'un animateur clé est d'environ 220 000 ¥ par mois soit 1750 € par mois environ (ce chiffre peut changer en fonction de plusieurs critères tel que la popularité de l'animateur ou s'il travaille dans le studio d'animation ou Freelance).

Intervallistes

Les intervallistes récupère les sakugas des Keys animateurs et sont chargés de créer les dessins intermédiaires entre les poses clés ou appelé plus communément dôgas, dans le but de rendre plus fluide les mouvements. Son rôle est également de mettre au propre le trait de l'animateur-clé, et de ses propres dessins. Il ne doit normalement subsister aucune ligne non-fermée, afin que le travail du coloriste soit simplifié. Le salaire moyen d'un intervalliste est d'environ 110000 ¥ par mois soit environ 850 € par mois. ce salaire correspond à celui des intervallistes travaillant dans les studios d'animation ; les intervallistes travaillant en Freelance touche environ 200¥ l'unité soit 1.50 € le dessin.

Responsable des couleurs.

Le responsable des couleurs est la personne chargé de la colorisation; il doit donc colorier les personnages ainsi que tout ce qu'il y a autour c'est-à-dire le décor, l'arrière-plan. Pour cela il doit scanner les rushs afin de les recevoir sur son ordinateur et de là il utilise un logiciel de coloration.

À l'époque avant la création de logiciels de colorisation, il fallait flasher les dessins sur une feuille transparente appelé celluloïds, ces celluloïds était confiés à des peintres afin qu'ils puissent y rajouter la couleur. L'invention de logiciel permettant de colorier a été une révolution dans l'industrie en effet la coloration était contraignante pour tout le monde car les celluloïds était lourd, inflammable et très éprouvant pour les peintres qui devaient peindre de nombreux celluloïds en très peu de temps afin qu'il puissent etre envoyer au monteur dans les plus brefs délais.

Monteur

Le monteur est chargé d'assembler les dogas avec les gengas. Il se charge également monter les séquences entre elles.

Scénaristes

Les scénaristes sont les personnes chargées de l'écriture du script ( d'ou le nom de scénariste) et de l'histoire de l'anime. Leur travaille rapport environ 200 000 ¥ par mois soit 1500€ par mois

Assistant de production

L'assistant de production est chargé de différentes taches. Il doit informer le personnel sur les problèmes survenu lors de la production comme le retard des animateurs. Il doit également se charger d'aller récupérer les rushs chez les animateurs. Le salaire moyen d'un assistant de production est de 228 000¥ par mois soit 1800 € par mois

Animateur 3D

Les animateurs sont les personnes chargés de réaliser les plans en 3D. La plupart des plans 3D sont de l'arrière-plan tel que les foules. Ils sont également utilisés lorsque le temps manque ou quand les sakugas sont trop compliqué à faire comme l'eau ou les éléments mécanique. Les animateurs 3D touche environ 261 000¥ par mois ce qui équivaut à 2 100 € par mois.

Directeurs

Directeur d'épisode

Le directeur est la personne chargé de diriger et de superviser un épisode. Il gère une équipe sur l'épisode et transmet également les veux du réalisateur. Le directeur d'épisode touche 333 000¥ par mois soit 2 700€ par mois.

Directeur d'animation

Le directeur d'animation doit superviser les animateurs 2D et corrige également les gangas si besoin. Il doit aussi veiller à l’harmonie des séquences en vérifiant que les charas designs soit respectés. Son travaille lui rapporte 513 000¥ par mois soit 4 100€ par mois.

Réalisateur

Le réalisateur est présent sur la quasi totalité des étapes de production que ça soit lors des doublages ou de la réalisation des gengas. Il coordonne les différents départements artistiques qui travaillent sur l'œuvre. Il peut également participer sur les storyboard. Le réalisateur touche environ 495 000¥ par mois soit 4 000€ par mois.

Producteur

Le producteur accompagne le réalisateur sur toutes les étapes de production. Il fait en sorte que les deadlines (dates limites) soit bien respecté par tout le monde. Il doit également répondre aux demandes des assistants de production. Il doit gérer les problèmes rencontrer lors de production comme un animateur ayant du retard à la suite d'un accident.

Le producteur reçoit 758 000¥ par mois ce qui fait 6 100€ par mois environ.

Seiyuu

Les seiyuu sont le nom que l'on donne aux doubleurs au Japon.

Avant de devenir seiyuu professionnel on est apprenti seiyuu. Les apprentis seiyuu touche 218 000¥ par mois soit 1700€ par mois. Tandis que les seiyuu professionnels touche 7 000 000¥ par mois ce qui équivaut à 65 000€ par mois.

Il faut savoir que contrairement au doublage internationaux, le doublage japonais fait partie intégrante de la production; la où dans les autre pays les doubleurs travaillent sur un support fini au Japon les doubleurs travaillent sur les storyboard afin que les animateurs puissent repasser sur leurs dessins afin de faire correspondre la voix du seiyuu à celui du personnage.

Musique

Sound designer

les Sound designer sont chargé de faire les bruit environnant et de fond.

Mécha designer

Les Mécha designer sont des designers spécialisé dans les dessins des mechas et de véhicules ainsi que tout ce qui est mécanique.

Références

  1. Sandra Bernard, « Découvrez l'histoire fascinante de l'animation japonaise », sur Daily Geek Show, (consulté le ).
  2. « Les étapes de fabrication – Furansujin Connection » (consulté le )
  3. « [dossier] Sakuga, le meilleur de l'animation japonaise », sur www.journaldujapon.com, (consulté le ).
  4. Charles-Edouard Mandefield, « Genga (définition) », sur Otakia (consulté le ).

Bibliographie

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).