Encyclopédie Wikimonde

Abdelaziz Hamida

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Abdelaziz Hamida est le maire de Goussainville depuis le 4 juillet 2020. Il est franco-marocain.

Biographie

Abdelaziz Hamida né le 1er mars 1975 en France, il est titulaire d'un master en droit des collectivités territoriales et locales à l'Université de Paris-VIII[1].

Il se définit comme entrepreneur ayant développé plusieurs boulangeries dans Goussainville[2]. Il a été président du Football club de Goussainville[1].

Réputé proche de l’UOIF, une émanation des Frères musulmans par certains médias[2], il aurait aussi fréquenté le Tabligh, mouvement fondamentaliste prosélityste musulman cité dans dossier judiciaire de la filière djihadiste de Lunel[1]. Selon une autre personnalité native de Goussainville, Noam Anouar, « c’est la première personne à Goussainville dont l’épouse était entièrement voilée » ; « sa femme a retiré le voile intégral par la suite »[3].

Il entre en politique en 2014, élu sur la liste du maire de Goussainville de l'époque, Alain Louis[2]. En 2017, il annonce son intention de se présenter aux élections législatives en tant que candidat indépendant[4]. En 2020, il annonce sa candidature à l'élection municipale de Goussainville[5].

En 2019, plusieurs journaux révèle qu'il est fiché S pour radicalisme religieux (islam)[1],[2],[6],[7]. Abdelaziz Hamida a critiqué l'article et saisi la justice[8]. Il est également rapporté que son élection inquiète le ministère de l'intérieur[9],[10].

Le 21 juin 2020, il est élu maire de Goussainville au second tour avec 38%, lors d'une triangulaire. La passation de pouvoir avec le maire sortant, Alain Louis, a lieu dans une atmosphère tendue[11].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Benoist Fechner et Eric Mandonnet, « Un fiché S pour islamisme radical candidat aux municipales », sur LExpress.fr, (consulté le 10 décembre 2020)
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Louis Hausalter, « Municipales : à Goussainville, un nouveau maire accusé d’avoir été fiché S », sur www.marianne.net, (consulté le 10 décembre 2020)
  3. https://www.youtube.com/watch?v=UAsGkNSUqYE
  4. Anne Collin, « Goussainville-Gonesse : les candidats se bousculent pour les législatives », sur leparisien.fr, (consulté le 13 décembre 2020)
  5. Anne Collin, « Abdelaziz Hamida, premier candidat déclaré à Goussainville pour 2020 », sur leparisien.fr, (consulté le 13 décembre 2020)
  6. Francois Launay, « Municipales 2020 : Le nouveau maire de Goussainville a-t-il été fiché « S » pour islamisme ? », 20 minutes,‎ (lire en ligne)
  7. Judith Waintraub, « Municipales: clientélisme à la sauce islamique », sur Le Figaro, (consulté le 13 décembre 2020)
  8. Le Point.fr, « Un fiché S brigue la mairie de Goussainville », sur Le Point, (consulté le 10 décembre 2020)
  9. Jean Chichizola, « Dérives séparatistes: le Val-d’Oise inquiète les autorités », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  10. « Un maire élu du Val d’Oise accusé d’être fiché S », Valeurs Actuelles,‎ (lire en ligne)
  11. Victor Tassel, « Goussainville : Abdelaziz Hamida élu, le maire sortant conspué », Le Parisien,‎ (lire en ligne)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).