Encyclopédie Wikimonde

Ach. Brito

Aller à : navigation, rechercher

Ach. Brito est une société portugaise basée à Fajozes, Vila do Conde, qui se consacre à la fabrication de savons et de parfums.

Histoire

La société est fondée à Porto en 1887 par deux Allemands vivant au Portugal, Ferdinand Claus et Georges Schweder. Plus tard, Aquiles de Brito a acquis la société, changeant son nom en Ach. Brito &. C.ª Ld.ª en 1918.

Ach. Brito a commencé son travail sur un terrain près de l'Avenida de França, près de l'Avenida da Boavista (Porto) et y est resté pendant des décennies. Après des décennies de prééminence sur le marché et avec l'apparition de nouveaux produits - comme le gel de bain - et de nouveaux réseaux de distribution, le chemin de la marque perd de son élan[Quoi ?], jusqu'à ce qu'en 1994, la direction de l'entreprise passe aux mains des arrière-petits-enfants d'Achille de Brito : Achille et Sonia Brito.

Avec la fermeture de la ligne de chemin de fer reliant Porto à Póvoa de Varzim et sa conversion ultérieure en ligne de métro de Porto, l'entreprise est contrainte de déménager ses installations, dans un premier temps, dans la zone industrielle de Mindelo (Vila do Conde). Au début du siècle actuel, l'entreprise, qui fabriquait des savons par procédé manuel, risquait de fermer les portes. L'entrée dans Ach. Brito par le directeur général José Fernandes est fondamental pour la renaissance de l'entreprise centenaire.

En 2002, la nouvelle unité de production de Fajozes, Vila do Conde, est inaugurée et devient le siège d'Ach. Brito. Une unité de 10 mille mètres carrés et une surface couverte totale d'environ 4 mille mètres carrés.

L'entreprise a ensuite modernisé les procédures et les processus de production, sans perdre son caractère traditionnel de fabrication manuelle de savons, et est passée d'un quota d'exportation d'environ 10 % et d'un chiffre d'affaires de moins de deux millions d'euros, à un chiffre d'affaires déjà de l'ordre de six millions d'euros et à l'exportation vers plus d'une demi-centaine de pays[1].

L'entreprise a survécu à l'ouverture de l'économie portugaise et à l'invasion des marques internationales, en grande partie parce qu'elle a opté pour des lignes de produits haut de gamme destinées au marché étranger[2], suivant des processus de production traditionnels et entièrement manuels. Ces produits apparaissent sous la marque Claus Porto.

En 2008, dans une entreprise qui surprend le marché, Ach. Brito rachète à une société de capital-risque Saboaria e Perfumaria Confiança SA, la deuxième plus ancienne usine de savon du pays. Avec cette acquisition, c'est la fin d'une compétitivité et d'une rivalité sur le marché portugais, qui avait environ cent ans d'existence, qui a permis à Ach Brito d'obtenir des gains de taille et de diversification des produits et des marchés[3].

Oprah's Favorite Things

Les savons Claus Porto ont été recommandés pour la première fois en 2007 par la célèbre présentatrice Oprah Winfrey[4], dans un segment de son émission The Oprah Winfrey Show, intitulé Oprah's Favorite Things[5]. Depuis lors, la présentatrice les a déjà recommandés dans son magazine et sur son site Internet, disant qu'ils sont ses préférés[6].

En France

En France, les savons Ach. Brito sont disponibles dans les magasins Monoprix[7][source insuffisante].

Liens externes

Notes et références

  1. (pt) « Ach. Brito. Os sabonetes preferidos de Oprah estão em mais de 50 países », sur Dinheiro Vivo, (consulté le )
  2. (pt) « Ach. Brito quer contornar a crise com mais exportações - DN », sur www.dn.pt (consulté le )
  3. (pt) « Ach. Brito compra rival Confiança para ganhar mercado e produtos », sur www.jornaldenegocios.pt (consulté le )
  4. (pt) « Grupo Ach Brito vende para 50 países », sur www.jornaldenegocios.pt (consulté le )
  5. (pt) « Media: Oprah termina hoje programa de 25 anos que fez de um sabonete português uma estrela »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Jornal Expresso (consulté le )
  6. « Boas Notícias - Sabonetes portugueses são os preferidos de Oprah », sur web.archive.org, (consulté le )
  7. « ACH.BRITO & Monoprix », sur THE RIGHT NUMBER (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).