Encyclopédie Wikimonde

Adeline Gargam

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Adeline Gargam, née en 1980, est une spécialiste de la littérature française et de la place des femmes au XVIIIe siècle.

Biographie

En 2011, Adeline Gargam soutient sa thèse en Lettres modernes, sous la direction de Florence Vuilleumier Laurens et de Aleksandr Fedorovič Stroev[1]. Sa thèse est publiée en 2013 sous le titre Les Femmes savantes, lettrées et cultivées dans la littérature française des Lumières ou la conquête d’une légitimité (1690-1804)[2]. Elle y répertorie 531 femmes savantes, lettrées et cultivées du XVIIIe siècle[3]. L'accès des femmes à la culture littéraire et scientifique est un aspect de ce siècle, malgré les obstacles que celles-ci devaient surmonter[4]. Le XVIII siècle est une période d'émancipation intellectuelle pour les femmes même si celui-ci a été freiné au cours de la période 1789-1804[5].

Un premier ouvrage publié en 2013, fait le récit de la construction de la misogynie, à travers les textes mythologiques antiques et bibliques. En 2020, Adeline Gargam réunit un colloque avec l'universitaire Bertrand Lançon. Leur travail montre en quoi La Bible a été convoquée de manière fallacieuse pendant des siècles pour légitimer des fantasmes misogynes[6]. La misogynie est une construction en faveur de la domination masculine. Cette recherche fait l'objet d'une seconde édition revue et augmentée en 2020 : Histoire de la misogynie : racines et ramifications européennes[7].

D'octobre 2011 à septembre 2013, Adeline Gargam enseigne à l'Université de Nouvelle-Calédonie. Puis elle rejoint l'Université de Bretagne Occidentale à Brest[8].

Ouvrages

  • Les femmes savantes, lettrées et cultivées dans la littérature française des Lumières ou La conquête d'une légitimité : 1690-1804, Paris, Honoré Champion, , 1052 p. (ISBN 978-2-7453-2564-8) 
  • Histoire de la misogynie : de l'Antiquité à nos jours, Paris, Arkê, , 311 p. (ISBN 978-2-918682-22-6) 
  • Femmes de sciences de l’Antiquité au XIXe siècle : Réalités et représentations, Editions Universitaires de Dijon, 2014.
  • Histoire de la misogynie : le mépris des femmes de l'Antiquité à nos jours, Paris, Arkhê, , 348 p. (ISBN 978-2-918682-77-6) 

Articles

  • « Entre investigation scientifique et foire aux vanités : réflexions sur la culture de curiosité féminine au XVIIIe siècle », Études Epistemè,‎ .
  • « Les Âges de l’intelligence féminine dans les textes scientifiques et littéraires du XVIIIe siècle français : éléments d’une théorie androcentrique », Romanica Silesiana,‎ .
  • (avec B. Lançon), « La querelle sur l’âme des femmes aux xvie-xviiie siècles : sources et retombées historiographiques d’une mystification », Revue d’Histoire Ecclésiastique (Louvain, Journal of Church History),‎ , p.628-658.
  • « Savoirs mondains, savoirs savants : les femmes et leurs cabinets de curiosité au siècle des Lumières », Mnémosyne, Revue Genre et Histoire,‎ .
  • « Le voyage de Princesse Dachkova en France (1770- 1781) et son accueil par les Français : le fantasme d’un mundus perversus », L’Image de l’Étranger : les Français en Russie et les Russes en France,‎ 2010.

Notes et références

  1. Adeline Gargam, « Les femmes savantes et cultivées dans la littérature française des Lumières ou la conquête d'une légitimité (1690-1804) », Theses, Brest,‎ (lire en ligne, consulté le 4 juin 2021)
  2. Isabelle Tremblay, « La fiction des romancières des Lumières ou l’art de la contestation », Revue Dix-huitième siècle,‎ , p. 387 à 404 (lire en ligne)
  3. Isabelle Brouard-Arends, « Les Femmes savantes, lettrées et cultivées dans la littérature française des Lumières, ou la conquête d’une légitimité (1690–1804), 2 vols., par Adeline Gargam », Eighteenth-Century Fiction, vol. 28, no 4,‎ , p. 742–745 (ISSN 0840-6286, DOI 10.3138/ecf.2016.28.4.742, lire en ligne, consulté le 4 juin 2021)
  4. Regina Bochenek-Franczakowa, « Adéline Gargam, Les Femmes savantes, lettrées et cultivées dans la littérature française des Lumières ou la conquête d’une légitimité (1690-1804) », Studi Francesi. Rivista quadrimestrale fondata da Franco Simone, no 174 (LVIII | III),‎ , p. 594–595 (ISSN 0039-2944, DOI 10.4000/studifrancesi.1153, lire en ligne, consulté le 4 juin 2021)
  5. « Place et représentation des femmes en sciences à travers l’histoire, Adeline Gargam* – Science, Travail & Environnement », sur revue-progressistes.org (consulté le 26 mai 2021)
  6. Adeline Gargam, « «La faute à Ève», ou comment une lecture de la Genèse a rendu la femme inférieure et coupable », sur Slate.fr, (consulté le 26 mai 2021)
  7. Jean-Marc GOGLIN, « HISTOIRE DE LA MISOGYNIE DE L’ANTIQUITÉ À NOS JOURS », sur La Cliothèque, (consulté le 4 juin 2021)
  8. « Adeline GARGAM | SIEFAR » (consulté le 26 mai 2021)

Liens externes

Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 549 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).