Encyclopédie Wikimonde

Affaire Anne-Sophie Leclère

Aller à : navigation, rechercher

L'affaire Anne-Sophie Leclère est une affaire politico-judiciaire française, au cours de laquelle Anne-Sophie Leclère, ex-candidate Front national aux élections municipales de 2014 à Rethel, est condamnée le 15 juillet 2014 à 9 mois de prison ferme, 5 ans d'inéligibilité et 50000 euros d'amende, pour avoir relayé sur sa page Facebook un photomontage comparant la ministre de la Justice, Christiane Taubira, à un singe. L'accusée fait appel du jugement, tout comme le Front national, également condamné à 30000 euros d'amende dans cette affaire[1],[2],[3].

Anne-Sophie Leclère est également appelée à comparaître le 7 octobre 2014 devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, spécialisée dans les affaires de presse, à la suite d'une plainte du Conseil représentatif des associations noires de France, portant sur les mêmes faits que la précédente condamnation[4].

Réactions politiques

Dans son journal de bord n° 370, Jean-Marie Le Pen estime que le Front national n'aurait pas dû exclure Anne-Sophie Leclère du parti, mais seulement la suspendre conformément à son règlement et aux usages en la matière dans les autres partis politiques et qu'il doit maintenant lui apporter tout son soutien[5].
L'humoriste noir et militant politique Dieudonné lui apporte également son soutien publiquement le 24 juillet 2014 et déclare escompter venir témoigner à son prochain procès avec un groupement de personnes de couleur.[6]

Notes et références

Notes

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).