Alessandro Cassa

Aller à la navigation Aller à la recherche
Alessandro Cassa
ALESSANDRO CASSA - CRÉDIT PHOTO GUYLAINE BEAUDOIN P3J.jpg
Alessandro Cassa en 2022

Alessandro Cassa est un écrivain, scénariste et réalisateur originaire du Québec né en à Cowansville en Estrie[1],[2].

Biographie

Alessandro Cassa a étudié l'architecture du paysage à la faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal. Il entame ensuite des études supérieures en animation et mise en valeur du paysage et de la culture par le cinéma. Amené à travailler en collaboration avec les bureaux de cinéma, il développe rapidement un intérêt pour l'univers du cinéma, en particulier le scénario et la réalisation. Il a à ce jour réalisé sept courts-métrages d'auteur et des œuvres narratives dont deux sont inspirées de ses écrits.

À titre d'auteur, il est tout d'abord connu au Québec pour sa série grand public Le Chant des fées[3] (publiée et rééditée chez Guy Saint-Jean Éditeur), puis à l'international, pour sa série de romans jeunesses Le Professeur Acarus Dumdell[4] éditée en Belgique chez Alice éditions. Il est l'auteur de cinq romans[5]. Il déclare à propos de ces romans dans la revue littéraire La Recrue que « La littérature jeunesse permet d’aller dans toutes les directions »[6].

Rayonnement des courts-métrages

Les œuvres d'Alessandro Cassa ont été projetées entre autres dans les pays suivants : États-Unis, Belgique, Canada, Pologne, Inde, Royaume-Uni, Italie, Roumanie, Espagne, Écosse, Portugal, Turquie et Allemagne.

Deux de ses courts-métrages ont été projetées à deux reprises au Short Film Corner du Festival de Cannes, en 2006 et 2007. Depuis 2006, ses films ont été présentés dans plus de 30 événements internationaux et ont été nominés dans plusieurs festivals internationaux et du Canada.

Dans ses réalisations cinématographiques de type cinéma narratif, Alessandro Cassa porte une attention particulière à la photographie[7] et au récit. Et dans sa volonté de mettre en valeur et faire apprécier le court-métrage au plus grand nombre, il dirige le festival de courts-métrages qui se déroule à Sainte-Barbe au Québec à chaque année, le FICMAN[8],[9].

Les univers abordés dans ses œuvres

Les œuvres cinématographiques tout comme les romans d’Alessandro Cassa prennent place dans des univers bien définis et circonscrits. Ses premiers romans se déroulent dans le monde et les coulisses de l’opéra. Sa série jeunesse, de type fantastique, aborde l’univers de l’alchimie en Angleterre. Ses deux univers littéraires se déroulent dans le passé, l’un (Le Chant des fées) à partir de 1911 dans différents pays, et l’autre (sa série jeunesse) en 1901 en Angleterre dans le village de Meadowfield. Ses univers sont inspirés des côtes du Devonshire et de l'Angleterre comme ses autres œuvres en témoignent, dont ses illustrations parallèles qui servent à différentes publications issues de ses illustrations numériques.

Publications

Romans

  • Le Chant des fées, Guy Saint-Jean
  1. La Diva, 2008
  2. Un dernier opéra, 2010
Le Chant des fées, 2 tomes, 2015

Littérature jeunesse fantastique

  • Le Professeur Acarus Dumdell, Alice éditions
  1. Le Professeur Acarus Dumdell et ses potions incongrues, 2013
  2. Le Professeur Acarus Dumdell et les chauves-souris de Sleeping Stones, 2014
  3. Le Professeur Acarus Dumdell et la légende des druides, 2016

Approche en tant de réalisateur

Auteur grand public et pour la jeunesse[4] (adolescents[10]), depuis 2006, Alessandro Cassa a scénarisé et réalisé sept court-métrages d'auteur[11] produits par la Maison de production québécoise Productions du 3 juin et sa productrice et présidente de la société, Guylaine Beaudoin. En 2022, il réalise un court-métrage d'animation issu de sa trilogie jeunesse, produit d'un projet participatif et collaboratif avec des enfants du primaire[12]. Il faut noter que les enfants ne font pas que jouer dans le film, mais participent aussi à l'écriture du scénario et agissent à titre de techniciens sur le plateau de tournage. Comme le film a été produit grâce au soutiens du Gouvernement du Québec, il a été présenté gratuitement sur diverses plateformes en ligne[13]. Le film, La Légende d'Owfieldius utilise la rotoscopie pour ses animations numériques[14]. Le réalisateur concentre son récit sur un extrait du tome 3 de sa trilogie du Professeur Acarus Dumdell. Précédemment, en 2017, Alessandro Cassa avait déjà réalisé un court-métrage narratif inspiré de la thématique de sa série jeunesse[15], dont le scénario portait sur le premier tome de la série : Le Professeur Acarus Dumdell et ses potions incongrues[16].

Acarus Dumdell ou la théorie de la fiction est un retour au cinéma pour l’artiste, après presque 10 ans d’absence. Le court métrage a bénéficié d’une belle réception critique et a été sélectionné dans plusieurs festivals, dont le Barcelona Planet Film Festival et le Move Me Productions Belgium – Short Film Festival[17]. Il a remporté le prix du Meilleur court-métrage au Hollywood International Moving Picture Film Festival.

Filmographie

  • 2005 : Double espresso, présenté au Short Film Corner du Festival de Cannes
  • 2007 : JRAUOMESN, présenté au Short Film Corner du Festival de Cannes
  • 2016 : Acarus Dumdell ou la théorie de la fiction, adapté du tome 1 de la trilogie jeunesse le Professeur Acarus Dumdell
  • 2019 : Post-Scriptum
  • 2020 : On m'appelait Marguerite
  • 2020 : Un gigantesque petit univers, avec la participation du Conseil des arts du Canada et CBC/Radio-Canada
  • 2022 : La Légende d'Owfieldius, avec la participation du Gouvernement du Québec
  • 2023 : websérie Les enfants Dumdell, avec la participation du Gouvernement du Québec

Distinctions

  • Sélection d'appel de projets de CBC/Radio-Canada et du Conseil des arts du Canada, 2020[18]

Notes et références

  1. « Alessandro Cassa », sur www.ricochet-jeunes.org (consulté le ).
  2. « RÉALS Québec », sur www.reals.quebec (consulté le ).
  3. « Cassa, Alessandro », sur Saint-Jean Éditeur (consulté le ).
  4. 4,0 et 4,1 « Alessandro Cassa », sur Alice Jeunesse (consulté le ).
  5. « Cassa, Alessandro », sur www.litterature.org (consulté le )
  6. « Alessandro Cassa », sur La Recrue, (consulté le ).
  7. Le Petit Septième, « Post Scriptum - Adieu! », sur Le petit septième, (consulté le ).
  8. (en) « Interview with Festival Director Alessandro Cassa (FICMAN/INSFF) », sur Festival Reviews, (consulté le ).
  9. (en) « International Narrative Short Film Festival (Festival international de courts-métrages d'auteurs) », sur FilmFreeway (consulté le )
  10. « Vers le printemps », sur La Presse+, (consulté le ).
  11. « CONTACT », sur FICMAN - INSFF (festival international de courts-métrages d'auteurs et narratifs) (consulté le ).
  12. « Un ancien étudiant de la Faculté de l'aménagement verra son roman porté au grand écran », sur Université de Montréal (consulté le ).
  13. « Le Journal Saint-François | La magie d’Acarus Dumdell opère encore », sur Le Journal Saint-François (consulté le )
  14. Francois Grondin, « La légende d'Owfieldius (Première) », sur Le petit septième, (consulté le ).
  15. « Un nouveau roman et deux prix pour Alessandro Cassa », sur Culture Montérégie, (consulté le ).
  16. « Le professeur Acarus Dumdell et ses potions incongrues », sur ActuSF - Site sur l'actualité de l'imaginaire (consulté le ).
  17. Annie Tanguay, « Acarus Dumdell ou la théorie de la fiction – Druides et alchimistes », sur Le petit septième, (consulté le )
  18. « Une reconnaissance nationale pour Alessandro Cassa | INFOSuroit.com », (consulté le )

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du Québec