Encyclopédie Wikimonde

Alexandre Cormier-Denis

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Alexandre Cormier-Denis, né le 15 août 1984, est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV. Il est également chroniqueur sur le site Vigile.Québec.

Biographie

Études

Cormier-Denis part étudier la langue arabe en Tunisie et en Égypte en 2010 et 2011. Après avoir assisté au printemps arabe, il retourne au Québec avec son ami Philippe Plamondon pour y faire une conférence sur la situation égyptienne.

En 2014, il termine ses études en Histoire à l'Université du Québec à Montréal[1].

Parcours militant, politique et médiatique

Cormier-Denis rejoint par la suite le Parti québécois mais le parti se dissocie de lui peu après une rencontre avec Marine Le Pen en juin 2016[2],[3].

En mai 2017, il annonce qu'il se présentera sous la bannière du Parti indépendantiste dans la circonscription de Gouin pour l'élection partielle. Sa pancarte sur laquelle on peut lire « choisissez votre Québec, le multiculturalisme canadien non merci ! » suscite la polémique. Elle est décrochée à la suite d'une plainte mais fut replacée peu après[4],[5],[6]. Il termina en 7e place avec 0.6 % des voix[7].

En mars 2019 il est invité à participer au premier débat de l'émission Zone franche sur Télé Québec, débat qui portait sur l'immigration. Cormier-Denis défend alors une réduction du nombre d'immigrants et un meilleur contrôle sur les quotas d'immigrés. À la suite de cette émission l’humoriste Mehdi Bousaidan, ayant également participé au débat, dénonce les propos de Cormier-Denis sur les ondes de La soirée est encore jeune. Il affirme alors que Cormier-Denis est raciste. Alexandre Cormier-Denis envoya une mise en demeure et a obtenu par la suite des excuses officielles pour les propos de Bousaidan. L'animateur Jean-Philippe Wauthier s'est par la suite excusé pour des propos jugés diffamatoires envers Cormier-Denis tenus dans le cadre de cette émission[8].

En février 2020 il est invité dans les studios de QUB Radio par l'animateur Jonathan Trudeau pour s'expliquer sur un tweet où il appelait au boycott d'un restaurant afghan de Longueuil ayant suscité la polémique. Après s'être expliqué sur le sujet, Trudeau le questionne sur son avis concernant l'avortement et le mariage homosexuel. Cormier-Denis s'y étant montré ouvertement défavorable, Jonathan Trudeau mit fin à l'entrevue[9].

Lors de la course à la direction du Parti québécois de 2020, il soutient publiquement l’historien Frédéric Bastien, candidat au poste de chef du parti[10].

Au cours de l’année 2021 il acquiert une certaine notoriété en France après un buzz tweeter où il critique de manière excessive les français qui venaient s’installer au Québec. Dans l’extrait viral, il affirme: « Le problème des fois, c’est que les Français parlent entre eux, et parfois à leurs enfants, en anglais avec leur accent français dégueulasse. C’est dégueulasse ! Ils viennent à Montréal, ils apprennent l’anglais à leurs enfants, ils viennent nous angliciser. C’est dingue ça ! Les gars, on est en lutte nationale de la race française d’Amérique depuis quatre siècles ! Si vous voulez vivre votre rêve américain, allez-y aux États-Unis ! Allez-y à New York, les Français ! »[11].

Notes et références

  1. « Notre équipe », sur Horizon Québec Actuel (consulté le )
  2. « Le FN a reçu ses cousins souverainistes du Québec », sur L'Opinion, (consulté le )
  3. « Trois militants péquistes reçus par le Front national », sur La Presse, (consulté le )
  4. « Avoir du Front », sur Infoman | ICI Radio-Canada - Télé (consulté le )
  5. (en) Jackie Dunham, « 'Choose your Quebec' campaign signs reinstalled in Montreal », sur CTVNews, (consulté le )
  6. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « Le Parti indépendantiste va réinstaller sa pancarte controversée dans Gouin », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  7. « Élections partielles », sur Élections Québec (consulté le )
  8. Sophie Durocher, « Wooo! On se calme! », sur Le Journal de Montréal (consulté le )
  9. Omny Studio is the complete audio management solution for podcasters et Radio Stations, « L'intégrale du mardi 11 février - Franchement dit - Jonathan Trudeau - Omny.fm », sur omny.fm (consulté le )
  10. « Chefferie du PQ : qui soutenir ? », sur Nomos-TV (consulté le )
  11. « Au Québec, la question du déclin de la langue française ressurgit », sur Franceinfo, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).