Encyclopédie Wikimonde

Amélie Nothomb (personnage)

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le personnage de fiction présenté comme autobiographique. Pour l'écrivain, voir Amélie Nothomb.

Amélie Nothomb
Personnage de fiction apparaissant dans
romans d'Amélie Nothomb.

Le Mont Fuji, symbole du Japon, a un rôle important dans Ni d'Ève, ni d'Adam.
Le Mont Fuji, symbole du Japon, a un rôle important dans Ni d'Ève, ni d'Adam.

Naissance 13 août 1967, Kobé (Japon)
Origine Drapeau de la Belgique Belgique
Activité écrivain

Créé par Amélie Nothomb
Romans Le Sabotage amoureux
Stupeur et Tremblements
Métaphysique des tubes
Robert des noms propres
Biographie de la faim
Ni d'Ève ni d'Adam
Péplum
Première apparition Le Sabotage amoureux
Dernière apparition Péplum

Amélie Nothomb est un personnage de fiction créé par l'écrivain Amélie Nothomb et présenté dans son œuvre comme autobiographique. Le personnage est né à Kobé le 13 août 1967.

Biographie de la "narratrice" dans les romans d'Amélie Nothomb

La narratrice est la fille d'un diplomate, dont l'enfance est rythmée par d'incessants déménagements au gré des affectations paternelles.

En 1972, son père quitte le Japon pour Pékin, alors qu'elle a six ans. Elle vit son départ du Japon, « pays de la beauté », pour la Chine, « pays de la laideur », comme un exil, présentant les autres déplacements familiaux comme autant de déracinements successifs. La séparation d'avec sa gouvernante japonaise Nishio-San est un choc, Amélie la considérant comme sa seconde mère.

La narratrice plonge, avec sa sœur Juliette, dans la potomanie, un besoin irrépressible de boire constamment, généralement de l'eau, puis dans l'alcoolisme infantile et l'anorexie[1].

Elle découvre la Belgique à l'âge de 17 ans et y poursuit des études en philologie romane.

Jeune adulte, elle retourne au Japon pour y travailler comme interprète, maîtrisant le japonais oral. Une longue descente professionnelle s'amorce, et elle finit pas notamment par se retrouver cantonnée dans la fonction de « nettoyeuse de chiottes » [2].

Revenant en Belgique, elle envoie le manuscrit de l'Hygiène de l'assassin à de nombreux éditeurs.

Mise en scène par son créateur, biographie d'après les médias

Dans ses interviews données à la presse, l'auteur se présente volontiers sous la forme de son personnage, en indiquant être atteint de potomanie ou de ne consommer que des fruits pourris. À titre d'illustration, dans une émission diffusée en septembre 2000 d'On a tout essayé, Amélie Nothomb est invitée par l'animateur à consommer un plateau de fruits gâtés, ce qu'elle fit[3],[4]. Elle donne systématiquement comme date et lieu de naissance Kobé en 1967[5],[6],[7] et relate une enfance au Japon[8],[9].

De même, la biographie donnée par l'éditeur et diverses notices d'autorité reprennent des éléments comme Kobé, 1967[10],[11].

Notes et références

  • Références :
  1. Biographie de la faim passage?[réf. nécessaire]
  2. Stupeur et tremblements passage[réf. nécessaire] ?
  3. On a tout essayé, émission diffusée sur France 2 le 19 septembre 2000.
  4. Amélie Nothomb: L'écriture illimitée, L'Harmattan, coll. « Espaces Littéraires » 
  5. Amélie Nothomb
  6. Comment je suis devenue Amélie Nothomb, 18 septembre 2007
  7. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  8. François Busnel, Amélie Nothomb: "Je suis une mystique sans religion", 27 août 2010
  9. Damien Dhondt, Interview de Amélie Nothomb, 4 mars 2014
  10. Notice d'autorité de la BNF
  11. Notice d'autorité de la DNB

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).