Encyclopédie Wikimonde

Amandine Marembert

Aller à : navigation, rechercher

Amandine Marembert est une poétesse française née le à Clermont-Ferrand[1].

Biographie

Elle vit à Montluçon où elle exerce son métier de professeure de français. Elle dirige également avec Romain Fustier la maison d'édition et revue Contre-allées[2] et participe à l’organisation du festival « Poètes au potager » qui se déroule chaque dernier week-end de juin à Montluçon[3].

Elle publie sa poésie chez des éditeurs indépendants, à ce jour près d'une vingtaine de recueils[4]. Elle aime faire dialoguer ses poèmes avec des images et publier des livres en compagnie de plasticiens. Avec Valérie Linder, elle publie en 2011 N’écris plus je ne répondrai pas aux éditions Le Frau. Les deux artistes ont d’autres projets de publications communes.

Elle est lauréate du Prix des Découvreurs 2018 pour son recueil sans un cri publié aux éditions Les Arêtes[5].

Bibliographie

  • Né sans un cri, Les Arêtes, 2016.
  • C'est des poèmes ? avec Valérie Linder (illustratrice), Cadex, 2016.
  • Une et plusieurs, avec Valérie Linder (illustratrice), Donner à voir, 2014.
  • Taille douce : tu as ouvert une fenêtre dans ma haie, Petit flou, 2014.
  • Renouées, avec Luce Guilbaud (illustratrice), Le Petit Pois, 2014.
  • Et s'il ne parlait pas ? Les Arêtes, 2013.
  • Je fleuris la terre ma robe, Le Petit Pois, 2013.
  • Neige tremblée, La Porte, 2012.
  • L'amour, le jardin le Pré carré, 2012
  • Elle(s) si tant est que Vincent Rougier 2010
  • Un petit garçon un peu silencieux, avec Diane de Bournazel (illustratrice), Al Manar, 2010.
  • Toboggans des maisons, avec Audrey Calleja (illustratrice), L’Idée bleue, 2009.
  • Du baume stick dans la douceur, avec Valérie Linder (illustratrice), La Yaourtière, 2009.
  • Mon cœur coupé au sécateur, Henry & Ecrits du Nord, 2009.
  • Coquelillages, Le Chat qui tousse, 2009.
  • Ce train n’accueille pas de voyageurs, Les Carnets du Dessert de Lune, 2008.
  • L’ombre des arbres diminue à certaines heures du jour, Wigwam, 2008.
  • Il a plus qu’un papillon de nuit, La Porte, 2007.
  • À perpète, Pré carré, 2007.
  • Il pleut dans la chambre cette nuit, Décharge, 2006.
  • Carnet d’un Dessert de Lune à 46 pieds au-dessus du niveau de la mer du Nord, Les Carnets du Dessert de Lune, 2005.
  • Tout le jardin tient dans ta tête, Contre-Allées, 2004.
  • Aiguillages immédiats, Contre-Allées, 2003.
  • La lune est claire il gèlera ce soir, Contre-Allées, 2002.
  • Entrebâillements, La Porte, 2002.
  • Eclairs, Contre-Allées, 2001.

Notes et références

  1. NG, « Amandine Marembert - Le Printemps des Poètes », sur www.printempsdespoetes.com (consulté le 30 avril 2018)
  2. « Contre-allées », sur contreallees.blogspot.fr (consulté le 30 avril 2018)
  3. « Amandine Marembert - éditrice, revuiste, poète », sur Les Éditions du Petit Pois (consulté le 30 avril 2018)
  4. « Terre à ciel - Poètes », sur terreaciel.free.fr (consulté le 30 avril 2018)
  5. « AMANDINE MAREMBERT, PRIX DES DÉCOUVREURS 2018. », sur lesdecouvreurs2.blogspot.fr (consulté le 30 avril 2018)

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 549 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).