Encyclopédie Wikimonde

Angélique (sculptrice française)

Aller à : navigation, rechercher

Angélique Lefèvre, dite Angélique, est une femme sculpteur et photographe française née en 1957 dans l'Aube. Elle vit et travaille à Paris.

Biographie

Après l'obtention d'une Licence en lettres Modernes, Angélique poursuit sa formation dans le domaine du textile. Elle travaille dans la haute couture[1] puis commence à réaliser ses sculptures dans les années 1990 en utilisant l'organdi comme matière première. La finesse du fil tramé dans un tissage aéré confère à ses œuvres transparence et élasticité, permettant la réalisation de modelés délicats.

Son œuvre s'intéresse aux signes de la contemporanéité. Elle réalise essentiellement des natures mortes (virus, Vanité, Shaq Attaq III, McDo) ou des portraits de personnes réelles marquées par les cultures urbaines[2] : Had3sia, Le Barbare des villes, Jeune fille au MP3, Eddy de Cergy.

À partir des années 2000, son travail commence à intéresser les musées[3] et institutions publiques qui intègrent régulièrement ses sculptures dans de grandes expositions autour du textile dans l'art contemporain[4].

En 2013, la galerie Alain Blondel dévoile sur la foire Art Elysées à Paris une sculpture en taille réelle d'un CRS de plein pied, baptisé L'Archange CRS, sur laquelle elle aura travaillé pendant deux ans. La même année, le réalisateur Philippe Labrune lui a consacré un portrait de 6 minutes dans le cadre de la collection Reg'Art de femmes diffusée sur Arte[5].

Pour Béatrice Comte, « Angélique Lefèvre résout très curieusement la lancinante question des relations entre le plein et le vide : elle montre les deux à la fois, en usant d'une matière qui relève de la tendresse et du secret chuchoté, la plus légère qu'on puisse imaginer, un organdi immaculé jusqu'au bleuté. Le résultat inspire une étrange sensation d'immatérialité et d'immanence mêlées[6]. »

Expositions personnelles (sélection)

  • 2004 — Sculptures d'Organdi – Photogrammes, galerie Alain Blondel, Paris
  • 2006 — Centre Culturel La Chesnaie, Beauchamp
  • 2014 — Prieuré Saint-Vincent, Chartres

Expositions collectives (sélection)

  • 1997 — galerie Mann, Paris
  • 1998 — Musée de Saint-Maur
  • 2001 — La vie en pop, galerie Seine 51, Paris
  • 2008 — White Now !, galerie Seine 51, Paris
  • 2010 — Doublures, Regards croisés autour du fil et du textile dans la collection du Frac Haute-Normandie
  • 2011 — Morceaux exquis, Espace Fondation EDF, Paris. Au fil des œuvres, Musée d'Elbeuf
  • 2012 — Sacré blanc! Hommage à Thomas Gleb (1912-1991), Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine, Angers
  • 2014 — F(R)ICTION, Espace d'art contemporain Eugène Beaudouin, Antony. Une enfance de l'art, Pierresvives – galerie d'exposition, Montpellier

Voir aussi

Bibliographie

  • Valérie Appert, « L'étoffe de ses héros », Ateliers d'art, janvier-février 2004, p.26-27
  • Le Blanc. Dictionnaire de la couleur. Mots et expressions d'aujourd'hui (XXe-XXIe siècles), Annie Mollard-Desfour, CNRS Éditions, CNRS Dictionnaires, 2008, 332 p., préface de Jean-Louis Étienne.

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).