Encyclopédie Wikimonde

Arbër Ahmetaj

Aller à : navigation, rechercher

Arbër Ahmetaj, né en 1965 à Tropoj en Albanie[1],[2], est un diplomate et un écrivain albanais.

Biographie

Il termine ses études secondaires dans sa ville natale, puis étudie la pharmacie à l'Université de Tirana et de Genève. Durant ses études, il écrit pour différents journaux littéraires et politiques, avant de travailler pour la Télévision publique albanaise (TVSH).

En 1993, il entame une carrière de diplomate auprès du Ministère des affaires étrangères. Lors du renversement brutal du pouvoir politique en 1997, il se trouve dans un poste diplomatique à Bucarest. Il résilie et s'installe en Suisse. Il a publié en langue albanaise

  • trois romans, Flet-hyrje për në varr aux éditions Dardania à Tirana en 1993 reédité en 2012 par "Scanderbegbooks" à Tirana; "Varri i Braktisur" chez "Scanderbegbooks", Tirana 2011 et "I huaji, ai Kosovari", par le même editeur en 2013.
  • un recueil de récits, Riva H. aux édition Mergimia-ab à Tirana en 2005 ; traduit en roumain par Marius Dobrescu et publié aux editions Priviera à Bucarest en 2011.
  • deux recueils de poésie, Metafora e arratisur aux éditions Mergimi-ab`a Tirana en 2005 ; et Tu me manques mon amour/Më mori malli e dashur. en bilingue[3].
  • des essais, Shqipëria-trishtimi im aux éditions Koha à Tirana en 1999 et Rugova-modeli i tij politik aux éditions Mergimi-ab à Prishtina en 2007.

Il est coauteur du recueil du récits Le chameau dans la neige et autres récits de migrations aux éditions En Bas à Lausanne en 2007.

Son premier roman, traduit en français, par Edmond Tupja, sous le titre "La ville des écrivains figés" est paru chez "Mon Petit Editeur", Paris 2011[4].

Références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).