Encyclopédie Wikimonde

Armelle Rancillac

Aller à : navigation, rechercher

Armelle Rancillac, née le 23 juillet 1975, est chargée de recherche (CR1, HDR) à l'Inserm. Elle est chercheure en neurosciences au Collège de France.

Armelle Rancillac
Image en microscopie confocale d'une cellule de Purkinje (en vert), de vaisseaux sanguins (en bleu) et de la glie de Bergmann (en rouge) dans le cervelet.
Naissance (44 ans)
Clamart (France)
Nationalité Drapeau : France française
Domaines Neurosciences
Institutions ESPCI ParisTech
Diplôme Université Paris VI
Paris XI

Biographie

Armelle Rancillac a obtenu son doctorat de neurosciences en 2003 à l'Université Paris VI. Ses travaux de thèse, réalisés sous la direction du professeur Francis Crépel, portaient sur la détermination, en patch-clamp sur tranche, des mécanismes cellulaires et moléculaires sous-tendant la plasticité synaptique dans le cervelet. Elle a ainsi pu mettre en évidence pour la première fois différentes formes de plasticité à la synapse cellules étoilées – fibres parallèles.

En 2003, elle rejoint le laboratoire de neurobiologie, dirigé par le professeur Jean Rossier à l'ESPCI ParisTech comme post-doctorante, afin d'étudier le couplage neurovasculaire dans le cervelet de rat. Armelle Rancillac a démontré que la stimulation d'une seule cellule étoilée en patch-clamp sur tranche, induisait une dilatation des vaisseaux sanguins environnants, alors que la stimulation d'une cellule de Purkinje était vasoconstrictrice. En 2006, Armelle Rancillac obtient un poste de Chargée de recherche à l'Inserm au laboratoire de neurobiologie à l'ESPCI ParisTech où elle a étudié le rôle des interneurones dans le couplage neurovasculaire du néocortex. Au sein de l'équipe Réseaux neuronaux du sommeil, dans l'unité Plasticité du cerveau, dirigée par Thomas Préat, elle s'est également intéressée aux propriétés des neurones responsables du déclenchement et du maintien du sommeil lent, dans le noyau préoptique ventrolatéral (VLPO), en rapport avec le métabolisme local et la régulation du tonus vasculaire.

Armelle Rancillac a obtenu son habilitation à diriger des recherches (HDR) en 2014, à l'Université Paris VI. Elle a été la marraine de Pariscience[1], le festival international du film scientifique, pour le prix des lycéens et fait partie du comité parisien d'organisation de la semaine du cerveau[2].

Depuis 2015, elle est au Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie au Collège de France, dans l'équipe de Nathalie Rouach, Neuroglial Interactions in Cerebral Physiopathology (CIRB, CNRS UMR 7241/INSERM U1050).

Ouvrage

  • Alice 2630 - L'Expérience humaine, CloniTech, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value). (ISBN 978-2-7466-6450-0) [lire en ligne], p. A 31 ans, AlicE est fière de travailler au Centre Universel de Plannification. Depuis l'unification des nations en 2258, chacun vit enfin dans un monde sur mesure pour son meilleur épanouissement possible. Mais sa vie va basculer lorsqu'elle se voit nommée responsable de la mise en place d'un prototype de voyage à régression temporelle… De tout temps, l'homme a exploré l'invisible pour tenter de comprendre le monde. Il s'interroge sur ce que cachent les apparences, essaie d'améliorer ses conditions de vie. Mais la progression exponentielle de nos connaissances n'est-elle pas en décalage avec notre nature profonde ? Au fond, ne sommes-nous pas tous restés des chasseurs préhistoriques ? Contrairement à notre culture, notre nature humaine en serait restée à l'âge de pierre  [3].

Travaux scientifiques

Électrophysiologie de formation, Armelle Rancillac a caractérisé en patch-clamp sur tranche, les propriétés fonctionnelles et la plasticité des synapses glutamatergiques entre les fibres parallèles et les cellules étoilées du cervelet. Ces travaux, au laboratoire de Neurobiologie et Pharmacologie de la Synapse, ont permis de mettre en évidence et de décrire pour la première fois différentes formes de plasticités à la synapse fibres parallèles - cellule étoilée, qui pourraient intervenir dans les apprentissages moteurs réalisés par le cervelet[4],[5]. Armelle Rancillac s'est par la suite intéressée au rôle que pouvaient jouer les des cellules étoilées dans le couplage neurovasculaire. Au sein du laboratoire de neurobiologie et diversité cellulaire (CNRS UMR 7637, ESPCI ParisTech), elle a couplé des enregistrements électrophysiologiques en patch-clamp à l'ampérométrie, et montré que les cellules étoilées ainsi que les cellules de Purkinje peuvent respectivement dilater ou contracter les vaisseaux sanguins environnants. En collaboration avec le groupe d'électrochimie (UMR 8640[6]) à l'ENS, elle a aussi pu quantifier la libération de monoxyde d'azote (NO) associée à la stimulation spécifique d'une seule cellule étoilée, tout en y associant ses effets vasodilatateurs[7].

Armelle Rancillac s'est ensuite attachée à caractériser les interneurones du cortex, qui forment des populations très diverses, afin de mieux appréhender leurs diversités électrophysiologique (en patch-clamp), moléculaire (par RT-PCR), anatomique (en reconstructions tridimensionnelles) et fonctionnelle (couplage neurovasculaire)[8],[9],[10],[11],[12]. En utilisant une souris modèle de la maladie d'Alzheimer, elle s'est également intéressée à cette condition pathologique. Elle a démontré qu'une mort neuronale plutôt qu'un dysfonctionnement purement vasculaire serait à l'origine du découplage neurovasculaire observé très précocement au cours de cette pathologie[13].

À partir des années 2011, Armelle Rancillac s'est intéressée aux mécanismes cellulaires et moléculaires responsables du déclenchement et du maintien du sommeil lent. En effet, les troubles du sommeil représentent un problème de santé publique particulièrement important. Au moins une personne sur trois pâtit de troubles des cycles veille/sommeil au cours de sa vie. Au sein de l'équipe Réseaux neuronaux du sommeil[14] au laboratoire Plasticité du cerveau][15] (CNRS, UMR 8249, ESPCI ParisTech), elle s'est intéressée aux mécanismes physiologiques régulant l'activation des neurones GABAergiques du noyau préoptique ventrolatéral (VLPO), responsable de l'induction et du maintien du sommeil lent. Ainsi, elle a mis en évidence que l'augmentation extracellulaire de la concentration en glucose dilatait spécifiquement les vaisseaux sanguins du VLPO, tout en activant simultanément les neurones promoteurs du sommeil lent de cette structure[16].

En 2015, Armelle Rancillac intègre le Collège de France au laboratoire Neuroglial Interactions in Cerebral Physiopathology (CIRB, CNRS UMR 7241/INSERM U1050) pour mieux comprendre les interactions entre les neurones et les cellules gliales.

Références

  1. inserm.orphea.com
  2. Semaine du cerveau
  3. Ggbooks
  4. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  5. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  6. http://www.chimie.ens.fr/?q=umr-8640/electrochimie
  7. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  8. Armelle Rancillac, Jeanne Lainé, Quentin Perrenoud et Hélène Geoffroy, « Degenerative abnormalities in transgenic neocortical neuropeptide Y interneurons expressing tau-green fluorescent protein », Journal of Neuroscience Research, vol. 88,‎ , p. 487-499 (ISSN 1097-4547, PMID 19830842, DOI 10.1002/jnr.22234, lire en ligne, consulté le 15 septembre 2015)
  9. Ksenija Vucurovic, Thierry Gallopin, Isabelle Ferezou et Armelle Rancillac, « Serotonin 3A receptor subtype as an early and protracted marker of cortical interneuron subpopulations », Cerebral Cortex (New York, N.Y.: 1991), vol. 20,‎ , p. 2333-2347 (ISSN 1460-2199, PMID 20083553, PMCID 2936799, DOI 10.1093/cercor/bhp310, lire en ligne (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20083553), consulté le 15 septembre 2015)
  10. Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value).
  11. Alan Urban, Armelle Rancillac, Lucie Martinez et Jean Rossier, « Deciphering the Neuronal Circuitry Controlling Local Blood Flow in the Cerebral Cortex with Optogenetics in PV::Cre Transgenic Mice », Frontiers in Pharmacology, vol. 3,‎ , p. 105 (ISSN 1663-9812, PMID 22715327 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22715327), PMCID 3375480 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/3375480), DOI 10.3389/fphar.2012.00105, lire en ligne (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22715327), consulté le 15 septembre 2015)
  12. Quentin Perrenoud, Jean Rossier, Isabelle Férézou et Hélène Geoffroy, « Activation of cortical 5-HT(3) receptor-expressing interneurons induces NO mediated vasodilatations and NPY mediated vasoconstrictions », Frontiers in Neural Circuits, vol. 6,‎ , p. 50 (ISSN 1662-5110, PMID 22907992 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22907992), PMCID 3415676 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/3415676), DOI 10.3389/fncir.2012.00050 (http://dx.doi.org/10.3389%2Ffncir.2012.00050), lire en ligne (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22907992), consulté le 15 septembre 2015)
  13. Armelle Rancillac, Helene Geoffroy et Jean Rossier, « Impaired neurovascular coupling in the APPxPS1 mouse model of Alzheimer's disease », Current Alzheimer Research, vol. 9,‎ , p. 1221-1230 (ISSN 1875-5828, PMID 22799606 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22799606), lire en ligne (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22799606), consulté le 15 septembre 2015)
  14. http://bio.spip.espci.fr/-Thierry-Gallopin-Reseaux-Neuronaux
  15. http://bio.spip.espci.fr/-Accueil
  16. Christophe Varin, Armelle Rancillac, Hélène Geoffroy et Sébastien Arthaud, « Glucose Induces Slow-Wave Sleep by Exciting the Sleep-Promoting Neurons in the Ventrolateral Preoptic Nucleus: A New Link between Sleep and Metabolism », The Journal of Neuroscience: The Official Journal of the Society for Neuroscience, vol. 35,‎ , p. 9900-9911 (ISSN 1529-2401, PMID 26156991 (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26156991), DOI 10.1523/JNEUROSCI.0609-15.2015 (http://dx.doi.org/10.1523%2FJNEUROSCI.0609-15.2015), lire en ligne (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26156991), consulté le 15 septembre 2015)

Liens externes

  • Le Labo des Savoirs - Intelligence(s) (http://plus.franceculture.fr/partenaires/nantes/le-labo-des-savoirs-intelligence-s), novembre 2014.
  • Les Utopiales 2014, Peut-on booster son intelligence (http://www.actusf.com/spip/Utopiales-les-conferences-de-la,19520.html) ? novembre 2014.
  • Science Factor, Les rencontres 2015 (http://www.inserm.fr/actualites/rubriques/actualites-evenements/science-factor-les-rencontres-2015).
  • La tête au carré, sur France Inter - La Plasticité cérébrale mars 2015.
  • Publications scientifiques -sur Research Gate (https://www.researchgate.net/profile/Armelle_Rancillac) ou PhDTree (http://phdtree.org/scholar/rancillac-armelle/).
  • ORCHID 0000-0003-1085-5929 (http://orcid.org/0000-0003-1085-5929)
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).