Encyclopédie Wikimonde

Arnaud Courlet de Vregille

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Arnaud Courlet de Vregille est un peintre français, né le à Bourges.

Biographie

Arnaud Courlet de Vregille lors de la remise du prix Vregille à l’hippodrome de Nancy-Brabois en 2017.

Issu de la Famille Courlet de Vregille, Arnaud Courlet de Vregille se lance depuis son plus jeune âge dans le dessin[non neutre][source secondaire nécessaire]. Remarqué par la critique dès ses premières expositions[non neutre][source secondaire nécessaire], il se révèle en 1993 par un prix attribué par l'Institut d'études supérieures des arts de Paris pour son œuvre Laisse-moi[1], acquise par le ministère des Finances pour la décoration de la cité administrative de Bobigny[réf. nécessaire].

En 1997, il rencontre le peintre-sculpteur Georges Oudot, en exposition et à son atelier, qui l'encourage dans son travail[réf. nécessaire]. Présente dans l'édition française[2], son œuvre est également remarquée en Arménie[évasif][3]. Ses sources d'inspiration sont « liées à la musique, à la poésie ou encore à l'art équestre...[1] »

Style

Arnaud Courlet de Vregille, lors de l'exposition Data Music, en 2019.
Arnaud Courlet de Vregille, lors de la remise du prix Argenson à Paris en 2001 pour son tableau Quand le Scarabée d'or.
Avec Paul Gonez, dans l'atelier de ce dernier devant le tableau d'Arnaud Courlet de Vregille L'Alchimiste.

Le Who's Who in International Art qualifie son art « d'abstraction lyrique », de « futurisme », de « peinture spontanée »[4].

Jacques Rittaud-Hutinet écrit à son sujet dans Encyclopédie des Arts en Franche-Comté :

« Peintre atypique, il recherche au sein de l'abstraction l'émergence lointaine du figuratif. Sa peinture exprime la chaleur d'un réel déchiré émergeant d'une sorte de peau colorée. L'artiste dit réaliser ses toiles à la fois impulsivement et après un travail en condensation fruit d'une longue préparation intérieure. Il marque certaines de ses œuvres d'un cercle de solitude souvent filigrané dont l'éclatement suggère le moment où la réalité se fissure et défaille pour révéler l'invisible et rendre au visible son évidence énigmatique. L'émotion qui trame ses toiles paraît surgir du mouvement, de sa violence, de sa lumière[5]. »

Expositions

Salons

Expositions personnelles

Distinctions et récompenses

  • Invité d'honneur au 16e Salon artistique de Richelieu, 2017
  • Prix de poésie, Salon Victor Chocquet, Paris, 2007, pour le poème Écris pour moi
  • Prix Argenson, galerie Everarts, Paris, 2001
  • Nomination, Salon Victor Chocquet, Paris, 2000
  • Mention spéciale, Salon Victor Chocquet, Paris, 1998[15]
  • Nomination, Salon Victor Chocquet, Paris, 1996
  • Mention spéciale, Salon Victor Chocquet, Paris, 1995
  • Premier prix de l'Institut d'études supérieures des arts de Paris, 1993

Publication

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • L'Essentiel, Bourgogne Franche-Comté, Besançon, Sodiex Éditions, été 2019, p. 42.

Émissions télévisées

  • Le deuxième regard, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 24 octobre 2006
  • La résidence d'artistes, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 24 septembre 2002
  • Les artistes rencontrent leur public à l'atelier, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, 18 septembre 2000

Émissions radiophoniques

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).