Encyclopédie Wikimonde

Auguste Wiltz

Aller à : navigation, rechercher
  1. REDIRECT Modèle:Infobox Biographie

Auguste Wiltz, né le 31 décembre 1910 à Hattingen en Allemagne, et mort le 7 novembre 1986, est un général de corps d'armée, français.

Biographie

Famille

Auguste Charles Wiltz nait le 31 décembre 1910 à Hattingen en Allemagne, de Georges Auguste et Herminie Grümler. Il meurt le 7 novembre 1986. Il est inhumé dans le cimetière de Brans (39) où se trouve le château[alpha 1].[réf. nécessaire]Il épouse la sœur d'un camarade de promotion savoyard. De ce mariage naissent deux jumeaux.[réf. nécessaire]

Formation

Auguste Wiltz est ancien élève de l'École polytechnique, promotion 1931[1].

Carrière militaire

Sous-lieutenant au service du Matériel de l'Armée de terre à la fin de ses études, il est alors affecté à l'École d'application de l'artillerie à Fontainebleau, pour deux ans d'instruction. Il part ensuite au 12 régiment d'artillerie qui tient garnison à Haguenau, où il est nommé lieutenant. Il est affecté comme lieutenant adjudant major l'année d'après, trois semaines avant la naissance de son premier enfant. Il intègre le 155e régiment d'artillerie portée. Il passe adjoint au colonel le 01/08/1939, et au 168e régiment d'artillerie portée à la fin du mois, le précédent étant dissous avec les prémices de la Seconde Guerre mondiale. En mai et juin 1940, le lieutenant Wiltz accomplit plusieurs faits d'armes qui lui vaudront une citation à l'ordre de la brigade comportant attribution de la Croix de guerre 39/45 avec étoile de bronze. Il est fait prisonnier le 27 juin 1940 et interné dans un Oflag en Allemagne jusqu'à son rapatriement le 14/05/1945. Pendant sa captivité, il est promu au grade de capitaine pour prendre rang du 25 juin 1940. Après un congé de convalescence de 20 jours, le capitaine Wiltz est affecté à l'EPSM (Établissement principal du service des matériels) de Besançon le 05/07/1945. Il en est sous-directeur technique en 1947. Moins de 3 ans après son affectation, il est promu au grade de commandant le 1er avril 1948. Le 23 août 1951, le commandant Wiltz est détaché à l'ERGM/DCA (Établissement de réserve générale du matériel / Défense centre avion) de Rennes, avec pour mission d'aménager l'annexe de Bruz. Il en est nommé directeur le . Le 31 décembre 1955, il est promu au rang de lieutenant-colonel. De juillet 1956 à mai 1958, le lieutenant-colonel Wiltz est affecté à la Direction du Matériel de la 10e région militaire à Alger, avant d'être nommé à l'Inspection centrale technique du matériel à Paris où il assume les fonctions de chef de bureau autochars. En 1959, il effectue de courtes missions en Allemagne, Suède et Belgique, puis est promu au grade de colonel le . Il est de nouveau missionné en Italie et Allemagne, puis est nommé ingénieur en chef de 1re classe le 30/06/1960. Les missions se succèdent jusqu'en 1962 en Algérie, Pays-Bas, Belgique, Amérique et Italie, puis au Maroc en 1965. Le , Auguste Wiltz est promu ingénieur général de 2e classe et le 01/09/1968 il passe ingénieur général de 1re classe. Il prend sa retraite le 31 décembre 1970.[réf. nécessaire]

Distinctions

Il est officier de l'ordre national de la Légion d'honneur, commandeur de l'ordre national du Mérite[2], Croix de guerre 39-45, croix de la Valeur militaire, chevalier de l'ordre des Palmes académiques, commandeur de l'ordre du Ouissam alaouite.

Hommage

L'ETAMAT de Bruz[3] à 12 km de Rennes, dont il a dirigé l’organisation, porte son nom en son honneur depuis le 20/09/1996[réf. nécessaire].

Notes et références

Notes

  1. Son père, directeur de forges, avait acheté le château de la commune de Brans[réf. nécessaire].

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).