Encyclopédie Wikimonde

Ava Labs

Aller à : navigation, rechercher

Ava Labs
logo de Ava Labs
Image illustrative de l’article Ava Labs
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=illustration de Ava Labs|Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).]]
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Création 21 août 2018
Disparition Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Remplace Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Remplacé par Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Fondateurs Emin Gün Sirer, Kevin Sekniqi, Maofan "Ted" Yin
Forme juridique C Corporation
Action Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Slogan Platform of Platforms
Siège social New York, New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction PDG - Emin Gün Sirer
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Directeurs Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Actionnaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Activité Information Technology - Software Development
Produits BaaS - Blockchain en tant que Service
Société mère Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Filiales Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Partenaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Effectif 20
BCE Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
CVR Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
SIREN Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Entreprise hongroise Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Organisation norvégienne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Companies House Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
OKPO Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
TVA européenne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web https://www.avalabs.org
Budget Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Capitalisation Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Chiffre d'affaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Résultat net Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 676 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Ava Labs est une entreprise multinationale américaine qui conçoit une plate-forme de registres distribués pour les applications décentralisées, la création de nouveaux actifs et marchés. Cette plateforme est construite sur un protocole internet distribué et open source.

L'entreprise est constituée sous forme de société le à San Francisco par Emin Gün Sirer, Kevin Sekniqi et Maofan "Ted" Yin. AVA Labs se fait connaître du grand public lors de l'annonce de la fin du mode furtif lors de la Blockchain Week à New York en mai 2019[1].

Historique

Août 2018 création de la société.

Février 2019 AVA Labs lève 6 millions lors d'une série A. Dans les sept investisseurs nous trouvons : Ramtin Naimi, Polychain, MetaStable Capital, Initialized Capital, Balaji Srinivasan, Andreessen Horowitz et Abstract Ventures[2],[3],[4].

Mai 2019 annonce de la fin du mode furtif et ouverture du testnet privé[5].

Juin 2019 publication du livre blanc "Scalable and Probabilistic Leaderless BFT Consensus through Metastability"[6].

Octobre 2019 annonce d'Athereum le premier sous-réseau de la plateforme AVA.[7]

Les produits

L'infrastructure sous-jacente de la plate-forme d'Ava Labs (AVA plate-forme) repose sur une nouvelle famille de protocoles à consensus appelée Avalanche. Le document présentant pour la première fois Avalanche sous le titre "Snowflake to Avalanche: A Novel Metastable Consensus Protocol Family for Cryptocurrencies" a été publié sur l'IPFS et IRC le 16 mai 2018 par une équipe sous le pseudonyme de la Team Rocket[8].

Avalanche a été créer pour répondre au problème du trilemme de la Blockchain[9], c'est-à-dire avoir un compromis entre la sécurité du réseau, la décentralisation et la scalabilité du réseau.

À noter qu'il y a un troc est effectué lorsqu'une transaction est jugée comme frauduleuse (double dépense), elle est garantie de sûreté mais n'a plus la garantie de vivacité.

Avalanche (consensus)

Avalanche est une nouvelle famille de protocoles sans leaders qui répond au problème des généraux byzantins dans un réseau de pair à pair sans tiers de confiance. Elle est basée sur l'échantillonnage aléatoire des nœuds du réseau et un mécanisme métastable inspiré des protocoles gossip. Cette nouvelle famille de consensus peut-être utilisée avec une variété de mécanisme Sybil dans les réseaux de pair à pair tels que la preuve-de-travail ou la preuve-d'enjeu.

Le terme Avalanche est utilisé pour décrire une instance spécifique dans un graphe orienté acyclique d'une plus grande famille de protocoles connut sous le nom de Slush, Snowflake et Snowball[6].

Slush

Slush (litt. « Neige fondante » en anglais) est la fondation de cette famille de protocoles et est inspiré des protocoles gossip. Il n'est pas résistant aux pannes byzantines mais seulement aux pannes matérielles. Le protocole Slush définit la communication entre les nœuds et comment ils interagissent avec le réseau.

Les caractéristiques du protocole Slush sont les suivantes :

  • Le protocole n'est pas gourmand en mémoire : les nœuds ne conservent aucun état entre les différents tours et échanges faits avec les autres nœuds.
  • Chaque tour ne demande pas la participation de l'ensemble du réseau mais un échantillon de taille constante <math>(\kappa)</math> du réseau est nécessaire.
  • Le réseau ne peut pas être bloqué par n'importe quelle configuration et ne pas arriver à un consensus.
  • Le protocole assure que tous les nœuds auront choisi la même réponse avec une haute probabilité.
  • Ne fournis pas une forte garantie de sécurité en présence de nœuds byzantins.

Snowflake

Snowflake (litt. « Flocon de neige » en anglais) est le deuxième protocole de la famille Avalanche. Il ajoute des fonctionnalités basiques au protocole Slush, le rendant tolérant aux pannes byzantines. Les nœuds ont désormais un compteur de confiance qui stocke le nombre d’échantillons consécutifs du réseau donnant le même valeur dans le cadre d'une double dépense.

Les caractéristiques du protocole Snowflake sont les suivantes :

  • Les nœuds ont une mémoire éphémère qui conserve une valeur et un compteur stockant le nombre d'échantillons consécutifs donnant comme réponse ce résultat.
  • Le protocole est tolérant aux pannes byzantines.
  • La mémoire est réinitialisée à chaque fois qu'un résultat différent est donné par un échantillon du réseau.
  • Une valeur n'est acceptée par un nœud que lorsque <math>\beta</math> réponses consécutives pour cette valeur ont été données.

Snowball

Snowball (litt. « Boule de neige » en anglais) est le troisième protocole de la famille Avalanche. Ce protocole renforce Snowflake en incorporant un compteur de confiance permanent pour les différentes valeurs et qui n'est pas réinitialisé à chaque fois qu'un échantillon annonce une valeur différente que celle détenue par le nœud ayant fait la requête.

  • Un compteur permanent pour chaque valeur annoncée par un échantillon du réseau.
  • Un nœud ne change sa valeur que lorsque sa valeur actuelle à un indice de confiance strictement inférieur à une autre valeur.
  • Le protocole est beaucoup plus résistant aux attaques Sybil.

La plate-forme Ava

La plate-forme Ava est destinée à la création de nouveau actifs, marchés ou applications décentralisées sous forme de sous-réseaux sur un registre distribué. Elle a pour fonction de répondre à des problématiques du système financier et aux problématiques des dApps[10],[11].

Cette nouvelle plate-forme se veut performante, évolutive, personnalisable et modulaire[12]. Elle permettra de relier les chaînes de réseaux privés (Permissioned (private) blockchain) et les chaînes de réseaux publics (Permissionless (public) blockchain) dans une structure interopérable. La plate-forme est constituée de deux types de structure un graphe orienté acyclique pour les transferts de valeur (Avalanche) et une chaîne linéaire pour traiter les contrats intelligents (Snowman - il n'y a pas de détails officiels concernant cette chaîne à ce stade). La preuve d'enjeu est le mécanisme choisit pour sécuriser la plate-forme contre les attaques Sybil.

La plate-forme Ava est actuellement développée sur les langages de programmation suivants par ordre de progrès : Go, Python, C++.

Déploiement de sous-réseaux

Le déploiement de sous-réseaux (blockchains) directement sur la plate-forme Ava se fait par les boutons de personnalisation suivants[13] :

  1. Possibilité de créer un tout nouveau sous-réseau ou simplement d'utiliser un réseau déjà existant.
  2. Pouvoir utiliser une machine virtuelle existante par exemple : EVM, WASM, BTC Script, etc. ou créer sa propre machine virtuelle.
  3. Importer des fonctionnalités supplémentaires comme la preuve à divulgation nulle de connaissance.
  4. Sélectionner un ensemble de validateurs ou laisser le sous-réseau ouvert où tout le monde peut faire une offre pour devenir un validateur du réseau.
  5. Avoir le choix entre déployer une chaîne linéaire si les contrats intelligents sont requis ou un graphe orienté acyclique pour les transferts de valeur.

Athereum

Athereum est le premier sous-réseau lancé par Ava Labs sur leur plate-forme[14].

C'est une fork du réseau Ethereum utilisant le protocole de consensus Avalanche et intégrant l'ensemble de la machine virtuelle d'Ethereum. Ce sous-réseau n'est pour le moment qu'en stage de démo et ne bénéficie pas d'une copie complète de l'état de la blockchain Ethereum.

Ava token

Le token Ava permet de dissuader les attaques Sybil et assurer la sécurité de la plate-forme Ava via la preuve-d'enjeu, ainsi qu'être le principal moyen d'échange dans l'écosystème d'Ava et la participation à la gouvernance des paramètres systèmes critiques de la plate-forme.

Notes et références

  1. « A Cornell University Crypto Professor Is Launching His Own Coin », sur www.bloomberg.com (consulté le 29 octobre 2019)
  2. (en) Crunchbase, « Serie A - AVA Labs », sur crunchbase.com, (consulté le 29 octobre 2019)
  3. (en) Helen Partz, « Cornell Uni’s Emin Gun Sirer Debuts Ava Blockchain Following $6 Million Investment », sur Cointelegraph, (consulté le 16 novembre 2019)
  4. (en-US) « Researcher Nears Launch of Ava, a Crypto & Potential Ethereum Killer », sur CCN.com, (consulté le 22 novembre 2019)
  5. (en-US) « Ava Labs Exits Stealth, Launches Blockchain Testnet Based on ‘Avalanche’ Protocol », sur finance.yahoo.com (consulté le 1er novembre 2019)
  6. 6,0 et 6,1 (en) Team Rocket, Moafan Yin, Kevin Sekniqi, Robert van Renesse, Emin Gün Sirer, « Scalable and Probabilistic Leaderless BFT Consensus through Metastability », sur https://arxiv.org, (consulté le 29 octobre 2019)
  7. (en-US) « Meet Athereum: Avalanche Consensus for the Benefit of Ethereum », sur Blockonomi, (consulté le 29 octobre 2019)
  8. (en) Team Rocket, « Snowflake to Avalanche: A Novel Metastable Consensus Protocol Family for Cryptocurrencies », sur ipfs.io, (consulté le 29 octobre 2019)
  9. (en) « These Researchers Are Trying to Build a Better Blockchain », Wired,‎ (ISSN 1059-1028, lire en ligne, consulté le 5 novembre 2019)
  10. « Qu'est-ce qu'une dApp (application décentralisée) ? », sur Cryptoast, (consulté le 30 octobre 2019)
  11. (en) Publisher Guest Contributors, « The Next Generation of Decentralized Ledger Technologies Can Help Create The Internet of Smart Assets », sur www.nasdaq.com (consulté le 31 octobre 2019)
  12. (en-US) Christine Kim, « WATCH: Ava Blockchain Founder Plans to Launch in December », sur CoinDesk, (consulté le 30 octobre 2019)
  13. « AVA Labs | Use Cases », sur www.avalabs.org (consulté le 30 octobre 2019)
  14. (en-US) « Meet Athereum: Avalanche Consensus for the Benefit of Ethereum », sur Blockonomi, (consulté le 30 octobre 2019)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).